Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Barroso, président de la CE ou militant de la cause turque ?

Le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso n'avait pas à se féliciter hier aussi ouvertement des propos de Barack Obama en faveur d'une adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Lors d'une conférence de presse au sommet de Prague entre les Etats-Unis et l'Union européenne, il a affirmé :

"J'accueille très favorablement les propos très clairs du Président Obama sur cette question".

Son mandat arrive à expiration l'été prochain. Il serait bon qu'il ne soit pas renouvelé.

Michel Janva

Chers amis,

Pour mieux diffuser nos idées, abonnez-vous à notre lettre quotidienne ou à notre lettre hebdomadaire et faites-les suivre à vos amis. Nous ne pouvons compter que sur votre soutien pour étendre l'audience du Salon beige.

Merci de votre fidélité

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Curieux titre : président OU militant, alors que la réalité c’est : président de l’ue DONC militant.

  2. Il est clair que la majorité des dirigeants de l’UE , y compris les “commissaires “, NON-ELUS (!) est complètement déconnectée des citoyens européens !
    La notion même de démocratie s’éloigne de plus en plus.
    Il faut construire une Europe Fédérale, et non une Europe Centralisatrice!
    Et ne pas vouloir intégrer à tout prix des cultures “insolubles” dans le modèle somme toute chrétien qui constitue la base de l’Europe…

  3. Si Obama veut que la Turquie soit europeenne c’est pour foutre un peu plus la merdre en europe. Car les turcs sont très nationalistes, islamiques et 100 millions ! je ne crois pas une seconde à la bonne turquie démocratique.

  4. @ Philippe Boelher
    L’Europe est née dans une vision technocratique et économiste : la CECA, voulue par Schuman, bâtie sur un modèle technocratique proche des ”Offices” des matières premières de la période de guerre, et elle ne s’en jamais remise.
    Ce sont toutes les utopies étatistes que la France a instillée dès le départ dans cet édifice européen.
    Voilà pourquoi pour le réformer, il faudra annuler le Traité de Rome, pour redonner aux nations et aux peuples leur place. Mais en ce qui concerne la France, son peuple devra auparavant se libérer de l’étatisme français : car la technocratie de la République fonctionne en symbiose parfaite avec celle de Bruxelles, la seconde ayant la première comme modèle.

  5. IL faut savoir que Le groupe PPE (Parti populaire européen) dont fait partie l’UMP a décidé de reconduire monsieur Barroso s’ils sont majoritaires !
    Voir par exemple :
    http://www.taurillon.org/Michel-Barnier-si-le-PPE-gagne-les
    « La République des Blogs a reçu mercredi 25 mars Michel Barnier, tête de liste UMP en Île-de-France pour les Européennes du 7 juin. Une confirmation en est sortie : José Manuel Barroso sera bien le candidat du PPE à la présidence de la Commission européenne. »
    Et comme le PSE (socialiste) renonce à s’opposer à Barroso. Voir : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/03/le-pse-renonce-%C3%A0-sopposer-%C3%A0-barroso.html
    Monsieur Barroso sera donc reconduit ; à moins que les souverainistes européens….Pour la France c’est mal parti hélas !

  6. Barroso n’est pas un militant de la cause turque : il est un militant de la cause néo-libérale.
    Barroso ne voit pas en l’Europe beaucoup plus qu’un immense marché commun. L’ouvrir à une clientèle de 100 millions de consommateurs le réjouit.
    Et ce n’est pas un hasard si Brown est également en faveur de cette entrée.

  7. @ Nicolas
    La CE n’a rien de libéral. Si c’était un simple marché commun économique, avec suppression des douanes, la Turquie n’y aurait pas les pouvoirs qu’elle va acquérir dans tous les domaines, au travers des pouvoirs législatifs et réglementaires que BRUXELLES a obtenu des Etats.
    Le libéralisme est libre échangisme en général, mais il est anti étatique et souhaite un état minimum, et contrôlé démocratiquement par les citoyens : or la Commission veut rebâtir un autre Etat supra national et sans contrôle démocratique des peuples.
    Il faut laisser le mot ”néo-libéral” à la gauche et aux socialistes de toutes obédiences : ils fantasment sur un ”danger” qui n’existe hélas pas, qui est les libertés démocratiques qu’ils combattent.

  8. Vu l’allégeance faite par B.Obama à l’Islam d’une maniére outranciére on peut se demander de quelle religion se nourrit ce Président.C’est une veritable declaration d’amour!Alors qu’il veuille donner l’Europe aux Turques…….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!