Barack Obama viole la liberté de conscience

C'est ce que déclarent les évêques américains :

"L’administration Obama veut passer en force mais surtout viole la liberté de conscience, tel est le constat cinglant que dressent les évêques américains. Par la voix de leur président, le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, ils dénoncent les dangers de la politique de santé de l’administration actuelle qui veut désormais obliger les structures médicales, y compris catholiques à fournir des produits contraceptifs voir abortifs. Cette fois-ci c’en est trop pour les évêques américains. Si pour eux les politiques de santé de Barack Obama, n’allaient pas dans le sens d’une culture de la vie, il en va à présent de la liberté de conscience. En août 2011, le département de la santé avait adopté une loi du Care Act qui préconisait que la contraception soit remboursée intégralement par les services de Santé nationaux.

Mais aujourd’hui, l’administration donne un an aux institutions médicales liées aux Églises pour se conformer à la loi d’août 2011, loi dont étaient exempts jusqu’ici les institutions catholiques et qui implique de proposer gratuitement certains médicaments contraceptifs ou de stérilisation, certains produits étant abortifs. « Je crains que l’administration soit encore du mauvais coté de la constitution » a déploré le cardinal Dolan dans une vidéo postée sur le site de la conférence épiscopale américaine.

Les 9 juges de la Cour Suprême ont pourtant précisé que l’objection de conscience ne saurait être bafouée, mais l’administration Obama, en pleine campagne, semble ne pas craindre une confrontation. « Jamais auparavant un gouvernement fédéral a forcé des individus et des organisations à aller au marché et acheter un produit qui viole leur conscience » dénonce l’archevêque de New York dans une métaphore qui en dit long. « Ceci reprend t-il ne devrait jamais arriver dans un pays qui place le libre exercice de la religion au premier rang » ."

3 réflexions au sujet de « Barack Obama viole la liberté de conscience »

Laisser un commentaire