Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Banlieues : chronique de la nuit

La France a connu une septième flambée de violence dans la banlieue parisienne dans la nuit de mercredi à jeudi. Depuis mardi soir, ces affrontements se sont propagés à au moins trois autres départements limitrophes de la capitale française.

La préfecture de Seine-Saint-Denis a évoqué un total de 62 véhicules brûlés, dont 14 à Bondy, 15 à Aulnay-sous-Bois, 10 à Neuilly-sur-Marne, 14 au Blanc-Mesnil, toutes des villes de la banlieue nord. D’autres parties de la banlieue ont été en proie à des tensions, notamment le Val-d’Oise, où de «légers heurts» se sont produits à Goussainville, Argenteuil et Villiers-le-Bel entre jeunes et police, et quelques départs de feux de poubelles ont eu lieu ici aussi mais sans gravité.

Un poste de police a été attaqué à Aulnay-sous-Bois. Dans le même quartier, près de la cité des 3000, trois journalistes de France 2 ont dû abandonner leur voiture après avoir été pris à partie. Leur véhicule a été incendié. Dans le même temps, un autre groupe mettait le feu à une concession automobile Renault. Deux classes d’une école primaire de la ville ont été incendiées et des bandes organisées ont défié à plusieurs reprises les CRS, à coups d’insultes et de jets de pierre. Un gymnase au Blanc-Mesnil a pris feu et le centre commercial de Bobigny 2 a été vandalisé. A La Courneuve, les CRS ont essuyé deux tirs à balles réelles.

Dans les Yvelines, la police a recensé des attroupements «exceptionnels» d’une cinquantaine de jeunes par petits groupes dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie. Et en Seine-et-Marne, un centre social désaffecté a notamment été l’objet d’un incendie entraînant six interpellations. Les pompiers de Paris ont reçu plusieurs centaines d’appels, cette nuit,  pour des incendies de voitures et de poubelles. L’un d’eux a été brûlé au deuxième degré au visage par un cocktail Molotov lancé à l’intérieur d’un véhicule. Deux de ses collègues ont été légèrement blessés. Plusieurs engins des pompiers ont été endommagés par des tirs de projectiles.

A noter que le Ramadan s’est terminé ce matin et, comme de tradition, des ‘heurts’ sont à prévoir pour en fêter la fin…

Michel Janva

13h02 : Il y a eu 315 voitures incendiées en Ile-de-France dans la nuit de mercredi à jeudi. 4 policiers ont été blessés par des jets de pierres en Seine-Saint-Denis, où 29 émeutiers ont été interpellés. Le dispositif prévu par les forces de l’ordre pour assurer la sécurisation des cités ce jeudi soir, au moment où interviendra la rupture du jeûne du Ramadan, n’est pas encore établi.

Partager cet article

Publier une réponse