Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Banalisation du crime de l’enfant à naître

Lu sur Le Conservateur :

"Près de 4000 femmes britanniques auraient déjà subi plus de 4 IVG, et plus d’une dizaine en auraient subi au moins 6 avant l’âge de 30 ans ! De façon moins marginale et plus intéressante, les statistiques britanniques montrent que parmi les 60 000 récidivistes de l’avortement en 2006, un quart affichaient déjà 3 au compteur. 33% des femmes britanniques auront connu un avortement à l’âge de 45 ans.

Cela démontre une chose, à mon sens : il s’agit d’une idéologie. La campagne du planning familial organisée récemment en France et qui choqua à juste titre, dans le sens d’une "dédramatisation" de l’avortement présenté comme un acte banal voire un acte de consommation s’inscrit dans ce fil.

Lorsqu’il s’agit de "défendre le droit à l’avortement", les partisans de l’avortement recourent toujours à des exemples dramatiques, et humainement très touchants, exhibés avec un insupportable voyeurisme à la TF1 – on retrouve cette technique lorsqu’il s’agit d’euthanasie. De l’autre côté, leur objectif n’a rien à voir avec l’urgence et la compassion, mais vise une "banalisation" de l’acte. Un grand écart typiquement progressiste."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. l’importance du nombre de femmes récidivant l’acte d’avorter ne contredit-il pas le “traumatisme psychologique” que nous évoquons par ailleurs ? ou est-ce que ce traumatisme est enfoui et est destiné à reparaitre un jour dans leur vie ?merci de vos avis …

  2. J’ai lu quelque part qu’à chaque avortement, un démon est libéré de l’Enfer…

  3. Je voulais faire la même réflexion que l’auteur du premier commentaire.

  4. c’est dégueulasse
    mais la question est:
    pourquoi?
    pourquoi défendent-ils tant l’avortement???
    on ne me fera pas croire à moi non plus que c’est par compassion!!!!
    alors dans quel but????
    que répondez vous Michel Janva?
    [Mystère d’iniquité…
    MJ]

  5. A : les femmes ne réagissent pas de la même façon à un avortement.
    J’ai lu quelque part que la plupart des femmes dépriment.
    Certaines deviennent, en revanche, des militantes pro-avortement acharnées incitant les autres femmes à avorter. Elles deviennent des militantes enflammées et prosélytes.
    Le phénomène des avortements multiples chez une même femme est marginal. J’ai lu cependant, je ne sais plus où que Marilyn Monroe avait avorté treize fois dans sa vie. La femme considère alors l’avortement comme un moyen de ne pas avoir d’enfant.
    D’autres réagissent différemment encore.
    Mais aucune ne peut dire sincèrement qu’elle considére un avortement comme un acte banal sans incidence psychologique.

  6. Cela ne contredit pas le traumatisme. Il a été constaté que de nombreuses filles violées sombraient dans la prostitution ou se comportaient, même très jeunes, de façon teriiblement aguicheuse. Je pense que recourir de nouveau à l’avortement est une manière de tenter de se persuader qu’il s’agit d’un acte anodin. Maintenant, comme il y a, en très petit nombre, des tueurs en série chez les hommes, je n’exclus pas qu’il en ait aussi chez les femmes et que pour certaines d’entre elles la mort d’autrui, fut-ce leur propre enfant, ne suscite aucun sentiment.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services