Balance ton porc à La Mecque

Dans la foulée de #balancetonporc, et #MeToo, c'est un autre hashtag, #MosqueMeToo qui a permis à d'autres femmes de témoigner de harcèlements sexuels, voire d'agressions, subis lors du pèlerinage à La Mecque. Initié le 5 février par une journaliste américano-égyptienne Mona Eltahawy, le hashtag a depuis été utilisé des milliers de fois sur Twitter. 

Capture d’écran 2018-02-12 à 19.13.26"J'ai partagé mon expérience d'agression sexuelle pendant le hajj en 1982 alors que j'avais 15 ans, dans l'espoir que cela aiderait les femmes musulmanes à briser le silence et le tabou". 

"Je n'ai jamais autant été harcelée que dans la Ville sainte".

"Une de mes amies a subi des attouchements durant le hajj et quand elle a fait des histoires, ses camarades de hajj lui ont demandé de laisser tomber".

"Une des raisons pour lesquelles je ne dis jamais 'Oui' quand les gens ont demandé 'Voulez-vous aller à La Mecque une fois de plus ?'"

"C'était dégueulasse, ça m'a déroutée".

"J'ai aussi été harcelée à La Mecque et à Médine pendant le hajj quand j'avais une vingtaine d'années. Je l'ai dit à mes parents tout de suite, mais je n'ai pu donner les détails que l'année dernière".

"Les gens pensent que La Mecque est l'endroit le plus sacré pour les musulmans, donc personne n'y ferait rien de mal. [C'est] totalement faux".

"les femmes musulmanes subissent du harcèlement". "Mais quand cela arrive dans un contexte religieux, on leur demande de se taire pour une cause plus importante qu'elles".

Laisser un commentaire