Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Bac supprimé: une rupture d’égalité inacceptable

Bac supprimé: une rupture d’égalité inacceptable

Jean-Michel Blanquer a annoncé ce matin que les élèves de première et terminale passeraient le bac (et le brevet) en contrôle continu en juin, à l’exception des élèves des établissements privés hors contrat, et de ceux du CNED et de l’école à la maison qui le passeraient en septembre sous la forme d’épreuves finales (en présentiel).

Cette décision est fortement rejetée par les élèves, familles et établissements scolaires scolaires concernés  (bac général, technologique et professionnel, brevet) car:

  • Il sera bien plus difficile d’obtenir son baccalauréat ainsi, mais ce sera pourtant officiellement le même bac (discrimination).
  • Les élèves du hors-contrat passeront en dernier dans le système parcoursup (l’absence de validation du bac en juin bloquant leur dossier) et n’auront que très peu de chances de pouvoir accéder à l’établissement supérieur qu’ils souhaitent. C’est une discrimination dans l’accès au service public de l’enseignement supérieur.
  • Les élèves et les professeurs du hors contrat vont devoir travailler tout l’été et enchaîner sans repos l’année scolaire suivante, après un troisième trimestre déjà éprouvant.
  • Il n’est pas certain que les conditions sanitaires soient réunies en septembre pour que le bac ait effectivement lieu, ce qui fait peser une incertitude supplémentaire.
  • Les élèves du hors-contrat vont commencer leur année scolaire prochaine en retard et fatigué, ce qui les pénalisera.
  • Les élèves du hors-contrat n’auront pas de système de rattrapage (alors que les autres élèves auront l’oral de rattrapage de juillet et celui de septembre).Psychologiquement, faire passer le bac aux élèves du hors-contrat en septembre en même temps que les élèves en rattrapage leur renvoie une image dégradée d’eux-mêmes.

L’association Créer son école demande que le gouvernement revienne sur sa décision très vite et fasse passer le bac pour cette année en contrôle continu aux élèves du hors-contrat. Dans la mesure où les établissements privés hors contrat sont désormais contrôlés très sérieusement (depuis la loi Gatel d’avril 2018), il est absurde qu’on ne reconnaisse pas la capacité de ces établissements à délivrer des notes dans le cadre du contrôle continu.  D’ailleurs, c’est bien sur la base de ces notes de contrôle continu que Parcoursup et l’intégration dans le cadre de l’enseignement supérieur se réalisent déjà. Elles peuvent donc servir sans problème de base pour la délivrance du bac ou du brevet en contrôle continu dans le hors-contrat !

Cette  décision inique pénalise gravement  les lycées hors contrat, alors que les circonstances exceptionnelles invitent à une attitude magnanime traitant tous les enfants de France de la même manière. Elle requiert une réaction énergique tant sur le plan politique et contentieux.

Créer son école appelle à l’union tous les acteurs éducatifs et proposera demain un plan d’action pour obtenir tous ensemble un traitement respectueux et équitable des élèves des lycées hors contrat.

Anne Coffinier, présidente de Créer son école

Axelle Girard, directrice d’EducFrance

Contact: [email protected]

Partager cet article

5 commentaires

  1. Avec les recommandations de bienveillance exceptionnelle en raison du confinement, et après des moyennes possibles supérieures à 20, va-t-on enfin dépasser un taux de réussite supérieur à 100 % ?
    Nous aurons ainsi une cuvée exceptionnelle et qui, compte tenu des dispositions imposées aux “hors contrat”, va permettre enfin de démontrer la supériorité de l’enseignement public par rapport aux “francs-tireurs” hors contrat.

  2. Je croyais m’attendre à tout, de la part de ce gouvernement pourri, mais je dois avouer que là, ils ont dépassé tous mes cauchemars !
    En tout cas, le sectarisme haineux de Blanquer aura ses conséquences naturelles : je peux vous garantir que les élèves ainsi discriminés n’oublieront JAMAIS et que, dans soixante ans, ils raconteront encore avec indignation à leurs petits-enfants ce que ce gouvernement indigne et cathophobe leur aura fait subir.
    Si Blanquer veut susciter, en France, des militants anti-Education nationale qui consacreront leur vie entière à détruire le Mammouth laïc, qu’il continue ! Il est en bonne voie !
    Quant aux familles, dont Blanquer va ainsi généreusement gâcher tout l’été (après avoir gâché le printemps grâce au confinement), elles n’oublieront pas non plus.

    Anne Coffinier a raison : la mesure est proprement ignoble.
    J’espère que certains élus auront le courage de la dénoncer publiquement.

  3. la pourriture est à tous les étages. Mais depuis le début Blanquer frère la gratuite, m’est insupportable et après ça ça vous parle d’égalité, égalité avec sescomparses du gouvernement: une bande de menteurs et dire que ces gens-là se croient intelligents y-a-il encore une justice dans ce pays dont les roitelets au pouvoir veulent donner des leçons au monde entier. Il sera peut-être temps de se réveiller et d’agir

  4. j’étais professeur à Mayotte !
    les professeurs corrigeaient les copies du bac, mais aucun d’eux n’était convoqués dans les jurys !
    seuls les fonctionnaires du vice rectorat décidaient…. d’avoir à l’époque 75% de reçus

  5. Merci de nous montrer cette superbe photo d’Anne Coffinier.
    Sur le fond de la question, vous postez plus haut ceci: “Baccalauréat : finalement, le ministre Blanquer cède”, donc tant mieux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services