Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Aymeric Chauprade, l’OTAN et Obama

Aymeric Chauprade déclare dans Le Choc du Mois :

"Je suis aujourd’hui dans une stratégie de défense juridique, je ne peux donc dévoiler aucun nom. Je dis seulement qu’il y a de façon clairement identifiée plusieurs personnes qui, au commandement, voulaient m’éliminer et en avaient fait état autour d’eux. Tout ceci arrive au moment où, la France réintègre officiellement l’Otan ; certains veulent être sûrs d’une solidarité sans failles avec les Etats-Unis et Israël, en cas de confrontation avec l’Iran. On peut qualifier ces gens de néoconservateurs. Ils en ont épousé la doctrine, la transformation du monde à l’image de l’Amérique, et défendent de façon virulente la cause d’Israël. Ces hommes me considèrent comme dangereux, sans doute parce que j’ai une certaine audience auprès des stagiaires. Sans vanité aucune, je crois que mes cours étaient écoutés et respectés. Or, aux yeux de mes censeurs, ils sortaient du cadre atlantiste dans lequel ils souhaitent désormais enfermer toute la réflexion militaire française. C’est inquiétant, parce qu’il y avait jusque-là une certaine diversité. Les uns campaient sur des positions atlantistes, d’autres sur des positions plus traditionnellement d’indépendance de la France, d’autres encore sur des positions plus européistes. […]

Les Américains ont aussi un programme idéologique. C’est une idéologie, plus des moyens de puissance. Pour faire plus large, c’est le programme d’Amériquemonde, c’est-à-dire la volonté de transformer le monde à l’image de l’Amérique. Ce faisant, de s’attaquer à l’identité même des civilisations autres que la sienne. Le terrorisme islamique est une réalité, mais son instrumentalisation en est une autre, et c’est de cela dont il est question. […] Il ne faudrait cependant pas s’imaginer qu’avec la nouvelle administration, la politique américaine va changer. Ce qui va changer, c’est plus la méthode que l’objectif. L’Amérique est programmée depuis ses pères fondateurs pour transformer le monde. […] Obama va être beaucoup plus multilatéraliste qu’unilatéraliste, mais le projet messianique reste le même."

MJ

Partager cet article

11 commentaires

  1. Ce que l’Empereur appelle solidarité je l’appelle soumission, toutefois souvenons-nous d’Arminius…

  2. Mr Chauprade a certainement raison dans son analyse pro US de l’alignement de nos dirigeants bêtement aveugles. Il a à coup sur raison de croire qu’il a été sciemment éliminé (ce qui en dit long sur les soi disant engagements de certains qui restent en poste et recoivent des promotions…).
    Néanmoins, les choses bougent comme le site Dedefensa.org s’en fait régulièrement l’écho au travers d’un suivi très libre et intelligent.
    Dernière analyse en date : distanciation des relations GB – US ?
    http://www.dedefensa.org/article-le_lord_qui_s_emportait_19_02_2009.html
    “L’incident nous en dit long sur deux choses qui ne sont pas à négliger, qu’il faut garder à l’esprit.
    • Il est vrai qu’entre les deux grands partenaires transatlantiques, les deux “cousins” de l’anglo-saxonisme, les deux machinistes du meilleur des mondes de la doctrine hyper-libérale, les deux complices de l’affaire irakienne, les deux berceaux des maîtres du monde qui transitaient de la City à Wall Street et retour, il est vrai que cela ne va pas fort entre eux. Les deux pays-phares sont parmi les plus atteints. Un sentiment d’intense déroute, de révision déchirante, met à mal leurs arrogances transatlantiques, en plus de l’épuisante bataille contre l’effondrement du système. Ils se battent le dos au mur en entendant les lézardes terribles craquer dans le mur où ils sont adossés. Ils se critiquent l’un l’autre de plus en plus impitoyablement (surtout les US, des Britanniques) et ils supportent chacun de moins en moins les critiques impitoyables de l’autre (surtout les Britanniques, des US). Ainsi les vieux ménages, où l’apparente harmonie a tenu parce qu’on dissimulait mépris, jalousie et rancoeur, se défont-ils, lorsque les temps difficiles sont venus et mettent en cause le pot commun, – à coups de vaisselles cassées lancées au visage. C’est ce que la sortie de Lord Mandelson nous dit, comme première chose essentielle.
    • La deuxième chose essentielle, c’est qu’ils commencent à perdre leurs nerfs. Ces hommes, affreusement condamnables, reponsables et coupables à la fois, tout imbus de leur suffisance et désormais accablés d’une suffisance blessée, ces hommes qui nous dirigent sont aussi des hommes comme vous et moi, y compris Lord Mandelson. Ils travaillent comme des fous, à écoper avec une cuiller à café (du café Starbucks, sans doute) les cales sous eau du Titanic qui sombre. Ils sont psychologiqsuement épuisés, à aller et venir entre les discours, les mensonges, les vraies mauvaises nouvelles et les fausses bonnes nouvelles, les coups de téléphone des copains qui chutent en Bourse, les rencontres avec Sarkozy qui veut faire du protectionnisme, les notes de synthèse de leurs conseillers. Cet épuisement n’est pas feint. L’équilibre nerveux de nos dirigeants, placés devant une tempête dont ils refusent les causes et qu’ils ne parviennent pas à maîtriser, va devenir un sérieux problème de direction politique. Le plus grave sans doute est qu’ils doivent se battre contre un incendie qui a été allumé par ce qu’ils adoraient, et qu’ils vont devoir brûler ce qu’ils ont adoré, – ou disparaître.
    L’Histoire est totalement impitoyable pour le petit homme, ou le petit Lord.”

  3. [@ jwedocha, AC n’est pas militaire. Pour le reste, merci d’écrire d’une façon plus courtoise.
    MJ]

  4. Mea culpa. Je ne voulais pas être grossier ni discourtois. J’ai seulement utlisé un langage bien connu dans l’armée. Bon, en effet, puisque l’intéressé n’est pas militaire, il lui était encore plus facile de cesser d’être “éducateur” pour l’armée. Laquelle n’a pas a se gêner si elle estime que des propos proférés lors de certains de ses cours étaient tout de même tendancieux. Son auditoire n’étant pas n’importe quoi, vous me direz oui mais cet auditoire était constitué de gens instruits et forcément intelligents étant à même de faire la part des choses. Je n’en suis pas si certain en fait.

  5. Aymeric Chauprade nous dit: “l’Amérique est programmée depuis ses pères fondateurs pour transformer le monde”.
    Je pense que c’est tout à fait inexact.
    “Commerce with all nations, alliances with none”.”Du commerce avec toutes les nations, d’alliances avec aucunes”, nous dit un des principaux pères fondateurs, Thomas Jefferson. Une autre citation de ce grand homme? En voici une: “je me range sincèrement derrière l’abjuration de toute intervention politique avec les puissances étrangères auxquelles je ne souhaite que du bien dans le progrès vers la liberté et à cet égard, je manifeste volontiers mon approbation de tout son poids, mais les interventions politiques ne peuvent être touchées sans risque sérieux de se faire contaminer par leurs principes mauvais.”
    Présente dans bien des textes de l’époque, fin 18ème, on retrouvera cette pensée fondamentale qui servira de pivot autour duquel la politique étrangère des Etats-Unis aura été menée jusqu’au calamiteux président Woodrow Wilson, au début du 20ème siècle. A partis de là, c’est une autre histoire laquelle est aujourd’hui, tragiquement, en complet décalage avec les textes et la pensée des pères fondateurs.

  6. Emmanuel,
    Vous citez Jefferson pour qui j’ai beaucoup d’admiration. Il a combattu entre autre l’inféodation à une banque centrale. Depuis il y a la Fed, banque centrale instaurée suite à une “crise”…
    Rockfeller serait-il un “père fondateur” de l’Amérique moderne ?

  7. La place de Aymeric Chauprade est auprès de thierry meissan. Je suis sûre qu’il fera une bonne plume sur le réseau Voltaire !
    Foncièrement anti-méricains, ces messieurs devraient se souvenir que si la France ne parle pas aujourd’hui “deutch” c’est grâce aux “yankees” ! Et que dire de l’europe toujours aussi peu reconnaissante !

  8. Fairuz,
    Vous êtes un peu manichéen!
    Pour vous, on est pro américain ou anti américain! Seuls, les américains classent le monde ainsi.
    Ils se prennent pour Dieu : « Qui n’est pas avec Moi, est contre Moi »
    Désolé, cela ne se passe pas comme ça.
    Et il ne suffit pas d’émettre des doutes, des interrogations sur le 11/09 pour être de la même race que Thierry Meissan.
    De plus, le terme anti-américains est impropre ! On peut admirer le Peuple américains sans êtres en accord avec ses dirigeants mondialistes et Franc-maçons.
    En France aussi les dirigeants ne sont pas à l’image du peuple, malgré ou plutôt , à cause de la démocratie !
    Le coup du « parler deutch », allez-vous nous le faire longtemps ?
    Il ne vous est jamais venu à l’idée que les Américains avaient des intérêts à venir nous marshalliser, et que s’ils étaient venu que par Amour de la démocratie, ils auraient pu le faire beaucoup plus tôt.
    Et vous êtes-vous demandé quel était le rôle glauque joué par les Américains sur notre calamiteuse décolonisation ?
    Et oui, Fairuz, le monde n’est pas si simple et si joli que ça.
    Pour terminer, et vous assurer de mon américanophilie, je précise que si je déteste les Mac Do et le Coca-cola, j’adore le jazz, la country, l’esprit pionnier et la route 66 !

  9. Kouchner = Docteur Folamour

  10. Tiens tiens…et la pensée gaullienne dans tout çà ? Nos dirigeants sont tous gaullistes – en tête Mr Sarkozy – et il n’y a pas plus atlantistes qu’eux. Va comprendre…

  11. Je trouve tout de même étrange qu’autant de bruit soit fait autour de cette histoire. J’ai lu les pages incriminées, il ne fait aucun doute que malgré quelques précautions oratoires Chauprade se fait l’apologie de la théorie du complot.
    Maintenant c’est peut être un universitaire brillant mais le CID est une institution d’Etat et je ne vois pas honnêtement pas comment il serait possible de le laisser en poste lorsque ses vues sont publiques.
    Un “complotiste” dans une des plus prestigieuses institutions françaises, cela fait tout simplement désordre et nuit à la crédibilité de l’institution.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services