Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Avortement : trahison du chef de la Cour Suprême des Etats-Unis

Avortement : trahison du chef de la Cour Suprême des Etats-Unis

En 2005, George Bush nommait à la Cour Suprême le juge John Roberts, conservateur modéré et catholique pratiquant, soupçonné par des associations pro-avortement de vouloir revenir sur l’arrêt de la Cour suprême autorisant l’avortement. Mais Roberts n’avait pas déclaré d’intention de casser Roe vs Wade, et ne s’est engagé sur aucun autre sujet controversé depuis sa désignation. Cette réserve était la condition d’une confirmation sans encombre par le Sénat. Mais elle pouvait également cacher des options judiciaires décevantes pour les conservateurs et les pro-vie américains.

Et c’est le cas.

La Cour suprême des Etats-Unis a bloqué, jeudi 7 février, l’entrée en vigueur d’une loi de Louisiane, qui permettait de restreindre l’accès à l’avortement. Ce dossier était considéré comme un test pour la Cour. La décision a été prise à une courte majorité, le chef de la Cour, John Roberts, ayant joint sa voix à celle des quatre magistrats progressistes pour geler la législation de Louisiane.

Ce texte prévoit d’imposer aux médecins volontaires pour pratiquer des avortements d’avoir une autorisation d’exercer dans un hôpital situé à moins de 50 kilomètres du lieu de l’opération. Les pro-avortements avaient saisi la Cour suprême en urgence pour qu’elle le bloque, en attendant une décision sur le fond.

Depuis son élection, Donald Trump a réussi à y faire entrer les magistrats pro-vie Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, qui ont tous deux pris parti pour l’entrée en vigueur de la loi de Louisiane. Mais cela n’a pas suffit.

Il y a deux ans, le juge Roberts avait voté avec les conservateurs pour maintenir une loi similaire au Texas, qui avait été invalidée par la majorité progressiste. En se prononçant jeudi pour bloquer celle de Louisiane, il a donc changé de position, voire de camp.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Jeudi c’est le 7 février et non le 8

    Avant de juger il faudrait peut être attendre que le juge John Roberts explique sa position…

  2. Que lui a t on fait miroiter pour retourner sa veste ? Le plat de lentilles devait être copieux .

Publier une réponse