Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Politique en France / France : Société

Avortement : le numéro vert de la mort

Pour la journée mondiale du prétendu "droit" à l'avortement, Marisol Touraine  met en place un numéro vert pour une meilleure information des femmes de leur "droit" à tuer. 220 000 petits Français sont chaque année jetés froidement à la poubelle, mais le sinistre de la santé doit donner des gages au HCEfh (Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes) qui estimait en 2013 qu'il y avait encore trop d'inégalités devant le "droit" à donner la mort.

200 000, c'est à peu près le nombre d'immigrés qui obtiennent chaque année le droit de séjour en France.

Madame Touraine a oublié que… "Tu ne tueras point".

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Le parallélisme entre ces deux chiffres apporte une confirmation symbolique au fait que l’invasion et l’islamisation de la France et de l’Europe constitue le châtiment divin pour les trois crimes abominables que les (anciens) chrétiens commettent (les trois A) :
    1) l’apostasie générale
    2) l’avortement
    3) l’abomination des mœurs contre nature.
    Ce n’est pas très à la mode dans le discours ecclésiastique, mais il faut bien retrouver la notion de “châtiment”.

  2. @ RC | 28 sep 2015 10:48:16
    Eh non, RC, le châtiment n’est pas à la mode, il suffit de voir comment la Christiane fait libérer les prisonniers.
    Le refus de punition ne lui est pas propre, et je ne dirais pas de tous les suiveurs qu’ils sont “malins comme un singe”, ce serait faire insulte aux singes.
    Pourtant le dicton ne dit-il pas “qui aime bien, châtie bien”?

  3. Notre société se veut libérée. Libérée de quoi? De tout interdit? Une société sans faute est une société sans loi. Un société sans loi est une société qui ne sait pas où elle va, ni où elle veut aller.
    Hélas supprimer la loi de Dieu, c’est mettre la loi des hommes à la place. Et la loi des hommes est légaliste et totalitaire, car arbitraire.

  4. Avec ou sans numéro vert, avec ou sans dépénalisation, avec ou sans la reconnaissance de l’humanité de l’embryon dès la formation de la première cellule,
    l’avortement reste, de facto, volens nolens, un homicide volontaire, avec préméditation, commis en bande organisée, sur personne en état de faiblesse, avec faux en écriture, et souvent destruction de preuve et subornation de témoin.
    Une merveilleuse conquête de la civilisation!

  5. Parce que vous croyez que Marisol Touraine a étudié les 10 commandements?et même , elle s’y assoie dessus. Quant à tuer des innocents, socialisme, national socialisme , c’est du pareil au même. C’est bien de traiter le FN de fasciste, chez nous on a l’habitude de dire: c’est avec son mal, qu’on croit voir celui des autres. [Vous savez, Gaudete, tout le monde a droit à un rappel de la vérité, même Marisol Touraine, même si on sait pertinemment qu’elle s’en moque. Clamer la vérité, à temps et à contre temps, voilà ce que nous faisons 😉 Bonne journée. MB]

  6. Cet acharnement en faveur de l’avortement, qui est déjà un phénomène de masse largement facilité, montre bien que ce n’est pas fait pour défendre de quelconques droits menacés mais bien par idéologie mortifère (la mort pour la mort).

  7. Quand il y a fausse couche, c’est un enfant, mais quand il y a avortement c’est un amas de cellules…

  8. @MB, je vous suis à 100% et vous avez raison de clamer la vérité à temps et à contretemps, je plaisantais bien sûr en posant la question, en fait je n’en sais rien mais ces gens se conduisent comme tels et ça fait froid dans le dos de voir que des gens soient capables d’une telle ignominie avec la catastrophe que cela produit et les effets collatéraux que cela induit

  9. Un « amas de cellules » avec deux jambes deux bras une tête un coeur qui bat … et sans doute une âme innocente !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services