Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement : le député Fromantin n’a pas eu droit à la parole

Le député UDi Jean-Christophe Fromantin dénonce dans le JDD :

F"Seuls 151 députés étaient présents dans l'Hémicycle! Or, le vote de cette résolution a été programmé un mercredi, en fin d'après-midi. Théoriquement, c'est le moment de la semaine, avec le mardi après-midi, où il y a le plus de monde au Palais Bourbon. Il aurait dû y avoir au moins 400 députés présents, surtout pour voter une évolution aussi fondamentale du droit. Je ne comprends pas. L'avortement ne se traite pas comme un banal taux de TVA. Que l'on soit pour ou contre, c'est une question importante. Comment se fait-il que les défenseurs de la résolution, absents en nombre, n'aient même pas eu le courage d'engager leur vote pour leurs convictions? C'est si confortable de ne pas prendre position…

Auriez-vous préféré une séance de débat autour de cette résolution?

Mais il y a eu un "débat". Sauf qu'il a été expédié. Chaque président de groupe a pris la parole quelques minutes avant le vote, mais ils répétaient tous la même chose. J'ai demandé à prendre la parole, tout comme certains élus UMP, afin de porter une voix différente. J'ai souhaité créer un débat justement. Mais je n'ai pas eu gain de cause. Il y a tant de tiédeur dans le débat politique."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et oui, c’est cela la démocratie en république maçonnique !

  2. En dictature il n’y a pas de place pour le débat !
    Nous on attend la Libération…

  3. Il à du culot de parler de tiédeur!
    Il est contre l’avortement mais pour la “loi veil”, contre l’adoption plénière par les homosexuels mais pour l’adoption simple, …
    Avec Fromantin, nous sommes loin de la tiédeur politique, c’est le gloubi boulga politique!
    Le genre d’homme qui vous fait penser qu’on est pas sorti de l’auberge!

  4. Merci à M. Fromantin pour son attitude à cette occasion et ses propos.
    Le courage n’est pas si fréquent en politique… et son positionnement sur les questions “sociétales” en demande une vraie dose, surtout vu le petit nombre de députés qui s’engagent dans le bon sens.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services