Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement et stérilité

La chanteuse Patricia Kaas témoigne : à cause de plusieurs avortements, elle a appris qu’elle ne pourrait plus jamais tomber enceinte.

K "Ce fut une claque. Je l’ai vécu comme une injustice, car je mène une vie saine, je ne bois pas, je ne fume pas, je ne me drogue pas. C’est ce qui m’a le plus énervée. Je pensais pouvoir choisir quand je donnerai la vie, mais non, c’est la nature qui a décidé".

De fait, ce n'est pas la nature qui a décidé, mais bien elle :

"Soit je n’étais pas avec la bonne personne, soit ce n’était pas le bon moment. Il est arrivé qu’un homme me demande de garder notre enfant, mais dans ma tête mon choix était clair. Ça peut choquer. Mais depuis l’âge de vingt ans, je gère ma vie. Même si je ne peux plus tomber enceinte, je ne regrette pas mes choix aujourd’hui". 

Partager cet article

16 commentaires

  1. Elle ne regrette pas ses choix maintenant mais face à ses nombreux enfants assassinés et face au Seigneur, elle demandera peut-être pardon.

  2. Patricia Kaas a beaucoup de courage.
    Si seulement son exemple pouvait éclairer d’autres femmes…

  3. personne ne l’avait prévenu ? Pas les cours d’éducation sexuelle obligatoire ? Pas les professeurs de biologie de gauche ? Pas le médecin avorteur ? . Pas les médias ? Pas même le planning familial ?
    Il n’y aurait pas de liberté d’information en France ? Pas possible !
    C’est toujours la nature qui décide: le refus de l’avortement, il n’y a pas plus écologique

  4. petite remarque sur son discours, elle a déjà donné la vie.
    Comment a-t-elle fait avec tous les moyens de contraception?

  5. Elle dit qu’elle ne regrette pas aujourd’hui et tant mieux si cela l’aide à vivre (d’autant qu’elle a sûrement une activité professionnelle très riche), mais il est évident qu’elle se leurre et qu’elle regrettera jusqu’à sa mort ses avortements et d’autant plus qu’elle vieillira.
    Ce qui est terrible c’est qu’elle dit aussi que l’homme voulait qu’elle garde l’enfant. C’est terrible, vraiment terrible, cette société qui a ainsi tromper les gens sur le don de la vie.

  6. “notre enfant”, dit-elle.
    Ça se passe de commentaires !

  7. Rien d’extraordinaire puisque les gens font des pipoles leurs idoles. Et les idoles ne se censurant pas si facilement que ça…
    J’espère que ça va en faire réfléchir plus d’une… et que d’autres témoignages arriveront…

  8. On ne peut pas dire que Patricia Kaas limite la Kaas…

  9. Pourquoi trouver sur un blog de laïcs Catholique : “elle a appris qu’elle ne pourrait plus jamais tomber enceinte” et non pas : “elle a appris qu’elle ne pourrait plus jamais être enceinte” ?
    Un bébé serait-il une chute ? comme le péché originel ?
    Nous sommes tous intoxiqués par la doxa !

  10. Elle mène une vie saine ? Personnellement, tuer l’enfant qu’on attend ne me paraît pas correspondre à une bonne hygiène de vie.
    Je remarque qu’elle dit aussi qu’elle ne pourra plus “tomber enceinte”. Elle évacue l’enfant de la grossesse. Mais quand on écoute le reste de sa confession, on comprend qu’elle a été marquée par les souffrances vécues et qu’elle n’était pas capable d’éprouver l’amour maternel.

  11. @ Sixtine
    Vous trouvez courageux de couper ses gosses en morceaux plutôt que de les laisser naître et de les élever ? Surtout quand on est millionnaire et qu’on a aucune tâche ménagère à accomplir et aucun souci financier à avoir.
    On peut parler à son sujet de bêtise, de lâcheté, d’égoïsme, d’inconscience sans doute, mais pas de courage.

  12. a Cathelineau:
    le courage reside dans le fait de dire que des avortements répétés peuvent entrainer la stérilité définitive.cordialement.

  13. Elle pourra se poser utilement la question de savoir si la mauvaise personne finalement ce n’est pas elle.
    A mon avis c’est bien le cas.

  14. C’est fou ce que le besoin de maitrise et de toute puissance au mépris même de la vie peut occasionner de mal et de souffrance.
    Le plus grâve à mon sens est qu’elle ne s’en rende pas compte.
    Cette attitude pourrait lui occasionner d’autres déboires…

  15. […]

  16. J’aime bien Kaas, elle est fière de ses racines (écoutez une “fille de l’Est”) et elle me semble plutôt victime dans cette affaire comme ses enfants qu’elle a tués . Oui victime : show bizz et culture de mort vont souvent ensemble . Ce n’est pas elle qui a inventé le concept du “bébé jetable” et du non respect de la vie, ce n’est pas elle qui a inventé la culture de mort . Je la plaint plutôt qu’autre chose et elle est l’exemple médiatique de la monstruosité de notre société .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique