Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Avortement : des questions auxquelles le ‘numéro vert’ ne répond pas

Gabrielle Cluzel démonte l'initiative de Marisol Touraine, en faveur de l'avortement :

Capture d’écran 2015-09-29 à 07.28.58"[…] Un numéro vert, ça ne mange pas de pain, ça n’apporte rien puisqu’en l’occurrence celui-ci se contente de renvoyer automatiquement sur les sempiternelles antennes du planning familial de chaque département, mais ça fait plaisir aux copines de Marisol Touraine qui twittent furieusement sur le hashtag #IVGcestmondroit, même si, à dire vrai, eu égard à l’âge de certaines, cette revendication est aussi théorique que celle d’un chauve à venir avec des dreadlocks au bureau. 

« Cent écoutants, écrit Le Monde, seront ainsi disponibles pour apporter des réponses sur ce thème qui suscite de nombreuses questions chez les femmes. »

Le Monde a raison, nous autres « femmes » nous posons « de nombreuses questions »

Des questions sur l’anonymat absolu de ce numéro vert, dont on nous garantit même qu’il ne laissera « aucune trace sur la facture ». Ça alors. Et dire qu’en cette période de rentrée, on vient de garantir aux parents que rien ne serait fait, touchant de près ou de loin leur cher petit, sans leur accord préalable : pas de photographie, pas d’antiseptique dans la cour de récréation, etc. Mais ce principe méticuleux ne tient plus, en revanche, quand il s’agit d’avortement, évènement un tout petit peu moins anodin, pourtant, qu’un genou écorché. À l’insu des parents, la jeune mineure sera prise en charge par des inconnus qui ignorent tout de sa vie, de son état de santé physiologique et psychologique, de ses attentes, de ses fragilités. Parce que le droit à l’IVG écrase tous les autres, l’autorité parentale est mise entre parenthèses, le père et la mère dépossédés, tenus à l’écart sciemment par l’État. 

Des questions, encore, sur le délai de réflexion, dont la suppression vient d’être votée par le Sénat il y a 15 jours, car il était « infantilisant ». On se gratte la tête, perplexe : réfléchir, infantilisant ? L’impulsion, pourtant, est le propre de l’immaturité. Toute l’éducation consiste à susciter la réflexion : du bébé qui traverse la rue « sans réfléchir », au lycéen qui se lance tête baissée dans son devoir et se plante, parce qu’il n’a pas, dixit le prof, « réfléchi ». On « réfléchit »ensuite pour acheter son électro-ménager, son premier appart’, et la loi prévoit même un délai de rétractation, pour « encore réfléchir ». On « réfléchit » surtout avant d’avoir un enfant. On se demande même tellement longtemps si c’est le moment, que la maternité, en France, n’a jamais été aussi tardive. Une jeune femme qui « réfléchit » ainsi fait donc montre, si on suit bien le gouvernement, d’un comportement infantile ? Ou l’IVG serait-il le seul acte de la vie pour lequel la réflexion serait une régression ?

Des questions, enfin, quant au regard que portera l’histoire sur ce curieux pays si prompt à ouvrir ses bras aux migrants, quand il s’emploie à refouler si méthodiquement ses propres enfants, ces petits clandestins de la vie, rentrés – malgré eux – par effraction dans le destin de leur mère, ces sans-papiers qui ne figureront sur aucun état-civil. 

Des questions auxquelles ne répondra aucun de ces « écoutants »."

Pour avoir des réponses, c'est par ici : ivg.net

Partager cet article

8 commentaires

  1. Contraception et avortement: on n’arrête pas le progrès!
    2 infos trouvées sur Génétique.org
    – commandez votre pilule abortive par tél
    http://genethique.org/fr/laustralie-autorise-la-commande-de-pilules-abortives-par-telephone-63990.html
    – contraception injectable à la maison “pour les femmes très occupées”
    http://www.genethique.org/fr/contraception-pfizer-offre-la-solution-aux-femmes-tres-occupees-63971.html#.Vgoi2m4ufkc
    “En Angleterre, les autorités sanitaires viennent d’autoriser le laboratoire Pfizer à mettre sur le marché un contraceptif « injectable à la maison », Sayana Press®. Il s’agit d’un contraceptif hormonal de longue durée : avec une injection, la femme est « protégée » pour une durée de « treize semaines minimum ».
    La nouveauté réside dans le fait que Sayana Press® est un dispositif « auto-injectable », qui évite aux femmes de « perdre du temps » en consultations médicales. Une visite d’« entrainement » est prévue, mais le suivi se fera ensuite par un entretien téléphonique annuel.
    Seema Patel, le directeur médical du fabricant (Pfizer) a déclaré : « Nous comprenons les femmes très occupées, pour qui une consultation médicale régulière afin de renouveler leur contraception est un challenge ».”

  2. Et je suppose aussi à l’insu du père de l’enfant !
    Ayez confiance… Big Brother pense pour vous !

  3. L’avortement est une machine à détruire la civilisation est l’humanité.
    Il faut le considérer comme un crime majeur contre l’humanité.
    Si on s’en sort, il faudra juger les propagandistes comme des criminels.

  4. quand les femmes cesseront-elles “d’obéir” ou de soumettre aux industries ou lobbys qui ne s’intéressent pas à leur épanouissement mais à un moyen de “faire de l’argent” ?
    prendre le temps de s’occuper d’un enfant plutôt que de courir pour des plaisirs éphémères?
    nous sommes un pays qui consomme beaucoup d’anxiolytique et de contraceptifs, est-ce une avancé pour la femme?

  5. “les petits clandestins de la vie”. L’expression est magnifiquement trouvée! On dirait un titre de livre.

  6. Toujours autant de justesse dans les billets de Gabrielle Cluzel !

  7. Complètement d’accord avec Remy ! Comme je ne sais pas où a été remisé la dernière “bécane” qui fit les beaux jours (entre autres) de Louis Deibler et de son fils Louis, je prépare quelques cordes, ça pourra toujours servir…

  8. Il faut mettre en place un contre-numéro vert avec des bénévoles qui diront la vérité ! Ne pas le faire c’est se faire le complice de Satan. L’Eglise a les moyens de le faire. Ou les laïcs catholiques. Mais il faut faire quelque chose.
    Et si seulement il y avait un parti politique disant clairement toute la vérité sur ce sujet !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services