Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Avec sa jauge à 30, le gouvernement pousse sciemment les catholiques vers la désobéissance civile

Avec sa jauge à 30, le gouvernement pousse sciemment les catholiques vers la désobéissance civile

Il est difficile de croire que cette mesure n’a pas été pesée, d’autant plus que, suite à l’appel de Mgr de Moulins-Beaufort, il était envisageable que le Premier ministre corrige l’annonce faite par Emmanuel Macron. Alors est-ce seulement de l’imbécilité (30 personnes dans une chapelle comme dans une cathédrale), voire de l’anticléricalisme primaire, une volonté d’humilier l’épiscopat ?

Alors que le projet de loi sur le séparatisme sera présenté le 9 décembre (anniversaire de la loi de séparation des églises et de l’Etat promulguée le 9 décembre 1905) en conseil des ministres, il est permis d’en douter. Cela permettra de montrer du doigt, dans un amalgame facile, les musulmans et les catholiques, qui placent la loi de Dieu avant les lois de la République…

Ce projet de loi jacobin, étatiste et limitant les libertés, prévoit un encadrement comptable et financier plus strict des associations cultuelles (relevant de la loi de 1905) et des associations ordinaires (relevant de la loi de 1901) organisant des cultes. La scolarité devient obligatoire dès 3 ans. L’instruction à domicile est strictement limitée. La loi veut en profiter pour renforcer les contrôles de l’Etat sur les établissements privés d’enseignement. Par ailleurs, chaque enfant se verra attribuer un identifiant national unique. Tous fichés ! Pour que des enfants de familles musulmanes (ou catholiques !) ne soient pas endoctrinés à domicile, toutes les familles seront privées de leur liberté éducative. De même, pour mieux contrôler les associations musulmanes (et catholiques !), des dispositions seraient prises à l’encontre de toutes les associations.

Les organismes à but non lucratif qui délivrent des reçus fiscaux seraient désormais « tenus de déclarer chaque année à l’administration fiscale […] le montant global des dons mentionnés sur ces documents (les reçus) et perçus l’année civile précédente et le nombre de documents délivrés au cours de cette période » (article 12). A défaut, la déduction serait remise en cause. Ce sont des charges et des contrôles supplémentaires à supporter par les associations et une intrusion dans leurs relations avec leurs donateurs. C’est peut-être plus encore un moyen pour l’administration fiscale de limiter les dons et donc d’affaiblir la vie associative. Mais les politiques savent veiller à leurs intérêts personnels : ces dispositions ne s’appliqueraient pas aux dons versés aux associations de financement électorales et aux partis et groupements politiques.

L’article 47 permet de fermer « les lieux de culte dans lesquels les propos qui sont tenus, les idées ou théories qui sont diffusées ou les activités qui s’y déroulent » provoqueraient ou inciteraient à la haine, ou à la violence, ou encore faciliteraient la commission de crimes et délits. Certes, les musulmans sont en ligne de mire. Mais la condamnation de l’homosexualisme et de l’avortement par les catholiques ne deviendraient-elles pas des incitations à la haine ? Au même moment, le Parlement européen vote un rapport étendant l’Etat de droit à la légalisation de l’avortement…

La limite à 30 personnes n’est sans doute pas une mesure décidée sans arrière-pensée gouvernementale…

Partager cet article

27 commentaires

  1. C’est très gros. Belle manipulation. On impose une loi débile et on dit que les gens ne la respectent pas. Les évêques doivent prendre les devant mediatiques pour ne pas être piégés

  2. Analyse intéressante. On a effectivement l’impression que l’on ne peut attribuer toutes ces bévues qui nous ont valu le nom d’Absurdistan dans la presse allemande à la bêtise et que le gouvernement veut cliver la société, trouver des boucs émissaires.

  3. Les catholiques ne mettent pas Dieu au dessus des lois de la république ?

    Des catholiques modérés sans doute…

    • Sio je mets Dieu au-dessus de la ripoublik, car la république n’est rien d’autre qu’un gouvernement de tyrans, elle est née dans le sangdes chrétiens, elle pourrait bien disparaître dans le sang

  4. Ce sont bien là des mesures d’un gouvernement fasciste

  5. De toute façon même à trente, si les fidèles ont Foi en la présence réelle, après la consécration #JeSuis31
    le prêtre devrait sortir avec le St Sacrement… et le distribuer à ceux qui attendent sur le parvis !

  6. Des confinis déconfinant.
    De profondis…

  7. Un de nos (rares) courageux Évêques a appelé les fidèles à remplir toutes les cathédrales, églises et chapelles en estimant, à juste titre, que les forces de l’ordre seraient bien en difficulté pour verbaliser et évacuer tant de monde sur l’ensemble du territoire.
    De la même façon, les mêmes forces de l’ordre ne doivent pas souvent aller vérifier le respect de la fréquentation dans les mosquées au cœur des enclaves musulmanes.
    Toutes les religions sont égales, mais certaines le sont plus que les autres…

    • Tout à fait d’accord, car cela demande beaucoup de flicaille pour évacuer une assemblée qui résiste, même pacifiquement. tout cela multiplié par le nombre d’églises, au moins dans les villes. Il n’y aurait pas assez de policiers en France pour cela.

      • Tout comme les restaurants, qu ils ouvrent tous et la garde pretorienne aura bien du mal à verbaliser , devant une telle fronde. Dans un cas comme dans l autre , refuser de payer et faire comme si l état profond n existait pas.
        Pour ceux qui ont un doute , même léger, sur les buts du gouverne ment, n en ayez aucun, son action liberticide est pointée contre les chretiens ; c est une haine contre nous . Inutile de se museler, ni de mettre le masque sur les yeux et se mentir , nous sommes leur ennemi ; agissons en conséquence : prions pour eux et montrons leur notre foi , qu elle ne reste plus sous le boisseau . C est peut être la seule raison , actuellement, pour la crier sur les toits sans en rougir pour certains d entre nous , quite à les desarçonner au moins un temps et leur montrer notre pugnacité chretienne. Je me fiche des conséquences , vues en concertation avec mon épouse et je suis fier de ce combat libre , de cette bataille préliminaire, comme a pu dire Jean Vacquié.

  8. Macron nous démontre tous les jours par A + B que la république, c’est la bêtise institutionnalisée !

  9. 30 ou 3000, avec le micron les entourloupes et les mensonges sont à redouter !
    Naifs ou pas, les évêques sont dans leur rôle de pasteurs et on ne peut que les remercier chaleureusement.
    Quant aux lois de la république, elles sont bien changeantes : encouragement puis rejet du colonialisme, punition puis glorification de l’homosexualité, de l’avortement, etc. Alors gardons la loi de Dieu et de son Christ au dessus !

  10. Jésus eucharistie compte-t-il parmi les présents?

  11. Pourquoi 30 plutôt que 29 ou 31 ?
    Macron pourrait-il nous expliquer par quels calculs ingénieux il en est arrivé à imposer cet effectif de personnes autorisées à assister à la messe, que celle-ci soit célébrée dans une petite chapelle ou dans une cathédrale ?

  12. Bravo pour cet article ! Cessons de parler d’incompétence depuis 9 mois, tout cela est minutieusement calculé au sein de certaines loges. Arretons d’avoir peur de cette insulte de “complotiste” et de diluer la vérité pour l’éviter.
    Quand ils ont cherché à se moquer de Jésus durant son “procès” et sa passion, le Christ ne repondait rien, Il se contentait de dire la Vérité. Faisons de même, comme le fait Mgr Vigano, qui martèle courageusement qu’il y a bien un Complot.

  13. Excellente analyse. Ce qui se passe va à l’évidence au-delà de l’incompétence et de la stupidité, même si celles-ci sont grandes,
    En même temps, du côté des autorités catholiques, quand on voit la réaction, si on peut dire, de certains évêques (le nôtre vient de publier une lettre nous disant : … “Le service d’accueil …. comptera les entrants et fermera les portes après le trentième participant”), on peut se sentir abandonnés voire trahis.

  14. Les prêtres accueilleront les fidèles sans chasser les supplémentaires étrangers à la paroisse, ou ne disposant pas d’internet, mais aux fidèles d’accepter les contraintes telles que ne pas tous venir à la messe à l’horaire le plus commode en s’inscrivant sur internet par avance.
    Chaque prêtre peut célébrer trois messes par jour en situation exceptionnelle comme la nôtre. Donc plus de messe concélébrée et chaque prêtre va célébrer dans les chapelles et paroisses délaissées en essayant de faire prévenir les fidèles à l’avance.

  15. Je sens venir une manipulation du type de celle de la retraite de l’Emmanuel à Montligeon :
    1/ On repère une église qui accueille beaucoup plus de trente participants
    2/ On monte en épingle le moindre cas de test positif au SARS et on utilise la même tactique dans toutes les unes des organes de presse collabos : exagération du nombre, articles mêlant mensonge sur le nombre avec les mots : cluster, morts, COVID-19, irresponsabilité, etc..
    3/ On peut ensuite se permettre de pondre toute une série de décrets (et éventuellement de lois car il n’y a pas de séparation des pouvoirs) contre le catholicisme en particulier et la pratique religieuse en générale.

    A quand les fusillades de ceux qui, devant les églises, voudraient empêcher les soldats de procéder au pillage légal ? le précédent n’a qu’un peu plus d’un siècle.

    • Mourir pour NSJC ? Il n y a pas de plus grand Honneur surtout quand il est réfléchi en conscience . C est toujours mieux que de mourir dans son lit , ceci dit sans chercher aucune gloire . Ce sont des Temoins que se multiplieront les vrais chretiens.

  16. PS. Attention à ne pas confondre objection de conscience et désobéissance CIVIQUE : l’objection de conscience est une obligation de conscience qui rend nul l’ordre contraire de l’autorité hiérarchique ; la désobéissance civique est une désobéissance “homéopathique” visant à alerter contre une injustice.
    Placer la loi de Dieu avant les lois civiles donne lieu à l’objection de conscience. La désobéissance civique, elle, ne relève pas de l’objection de conscience.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]