Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Pays : International

Autoriser les prêtres à se marier et mettre fin au secret de la confession

Capture d’écran 2017-12-15 à 11.26.57Ce sont deux des recommandations de la commission royale australienne sur les réponses institutionnelles aux abus sexuel sur enfants, publiées dans un rapport de 21 volumes contenant 400 recommandations au gouvernement et aux organisations.

Selon cette commission, le droit canonique n’est pas adapté et a contribué à l’échec de l’Eglise catholique à protéger les enfants et à signaler ou punir les auteurs au sein des institutions de l’Eglise. La commission a donc exhorté la conférence des évêques catholiques australiens à demander au Vatican de réformer le droit canon en supprimant les dispositions qui «empêchent, entravent ou découragent le respect des lois sur le signalement obligatoire par les évêques ou les supérieurs religieux».

“Nous recommandons que le droit canonique soit modifié afin que le” secret pontifical “ne s’applique à aucun aspect des allégations ou des procédures disciplinaires canoniques relatives à l’abus sexuel des enfants”.

Il a également déclaré que la conférence devrait exhorter le Vatican à repenser ses règles de célibat. La commission a constaté que si le célibat pour le clergé n’était pas une cause directe d’abus, il augmentait le risque quand le clergé masculin ou les figures religieuses obligatoirement célibataires avaient un accès privilégié aux enfants.

L’archevêque de Melbourne, Mgr Denis Hart, a répondu en disant que le sceau de la confession est “inviolable” et “ne peut être cassé”.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

31 commentaires

  1. Il sera très intéressant de connaître l’identité des membres composant cette “commission royale” qui demande aux chrétiens de cesser de l’être.

  2. Supprimer les prêtres serait encore plus efficace non ?!!

  3. Que cela est attristant de voir que le combat continue pour détruire les principes fondateurs des trois vœux : pauvreté, chasteté, obéissance.

  4. Pourtant, j’estime que dans cas graves (vie ou intégrité physique en danger), le secret de la confession pourrait (devrait) être relevé…
    Le célibat des prêtres, c’est autre chose. Ce sont tous les adultes qui ont en charge des jeunes qui peuvent commettre des actes répréhensibles ou criminels, pas seulement les prêtres !
    C’est curieux que ce soit toujours l’Eglise catholique à qui on ordonne de s’adapter aux désordres de la société actuelle…

  5. La séparation de l’Église et de l’état signifie aussi que l’état n’a pas à se mêler de l’Église !

  6. @Thomas : le secret de confession est tellement intouchable que même le Pape ne peut y toucher !

  7. Pourtant les instituteurs et autres professeurs , qui commettent ces actes pedophiles sont aussi des gens mariés pour certains et ça ne les empêche pas de succomber à leurs pulsions . Encore une raison de dévoyer l Église et d en faire une institution du monde comme les autres . Rappelons que nous sommes censés être dans le monde , pas du monde comme son représentant, le Prince de celui-ci .

  8. Quelle hypocrisie!Cela sonnerait la fin de l’Église!
    L’Église catholique se protestantise à grands pas,autoriser le mariage des prêtres,lever le secret de la confession et pourquoi pas dans la même lancée enlever la confession et les Saints Sacrements!
    Tout avance pour que l’Église soit enterrée!

  9. Et moi je veux que l’on révèle enfin tous les actes de pédophilie dans le monde politique, jusqu’au plus hautes personnalités de l’état, dans les grandes administrations et leurs centres de vacances, l’éducation nationale …… ceci ne dédouanant pas l’Eglise de faire avoue de ses fautes mais en effet c’est toujours les mêmes qui prennent non ?

  10. De toute façon il n’y a plus que les homosexuels et les curés pour vouloir se marier.

  11. A ce train là nos prêtres deviendrons vite des auxiliaires de police, belle avancée sociétale…une de plus.
    Il ne peut donc en être question, merci à Mgr Hart.

  12. La fameuse commission devrait commencer par lever le secret de l’appartenance de ses membres à la franc-maçonnerie, ce serait déjà plus clair.

  13. Grossière confusion : la pédophilie ne naît pas d’une éventuelle frustration sexuelle !

  14. Et pour les pasteurs, prêtres anglicans, rabbins, imams, on fait quoi ?
    Et pour les cinéastes, maires, enseignants, entraîneurs, grand-pères, beau-pères, pères, grands frères… ????

  15. plutôt que de lever le secret de la confession, les élus et les juges du pays des kangourous feraient mieux d’exiger que les comportements immoraux soient réprimés.
    le césaro-papisme de la dite séparation de l’église et de l’état trouve là bien de la facilité pour transformer les églises en outils de contrôle social, psychologique et idéologique.
    le problèmes des ecclésiastiques c’est que plus ils s’éloignent de l’enseignement traditionnel de l’Eglise, plus ils tombent lourdement et vite.
    alors que faire ?
    n’avoir aucune complaisance pour les comportements sociopathiques ou psychoopatiques, les étudier les recenser (bref acquérir enfin l’intelligence de la théologie morale surnaturelle) , et mettre ceux qui ont une personnalité manipulatrice et il en existe de divers types, loin du sacerdoce,de la cléricature ou de toute responsabilité ou pouvoir, et ce sans atermoiements et sensiblerie aucuns.
    on a parlé d’une “mafia lavande” dans les rangs ecclésiastiques, si elle est réelle, il faut excommunier tout ce monde là et peu importe le “rang”, les “honneurs”, la fortune ou les “relations”.
    il y aura un net recul de l’église, par manque de bras ? et alors ? il vaut mieux être quatre, que quatre-mille, si c’est pour ne pas aller en enfer.
    car entre l’immaturité des uns, la manipulation psychologique des autres et leur soif de domination, les personnalités sociopathiques et psychopathiques, se proposent tout de même de nier et détruire autrui en lui imposant souffrances, dégradations et tortures physiques ou morales.
    alors une fois ces gens là dehors loin de l’Eglise, ils auront tout le temps de sentir la différence entre la turpitude, la pureté et la droiture.
    quant à la fin du célibat pour les prêtres, cela ne changerait rien, quelqu’un qui n’est pas maître de lui, qu’il soit dans un presbytère ou avec madame, les dégâts seront autres voilà tout, avec en plus le cumul des mauvaises situations.
    l’Australie légifère-t-elle pour permettre aux familles de faire une éducation sexuelle et affective convenable ? la pornographie est-elle aussi en libre accès par l’internet pour les enfants de cinq et moins comme par ici ?
    comme si des juges pouvaient par leur seule réputation de juge et de notable résoudre “scientifiquement” ce que l’obscurantisme serait seul propager et entretenir: la mégalomanie.
    il n’y a que l’Eglise qui place au plus haut la très surnaturelle humilité, surtout lorsqu’elle s’impose.

  16. Quelle hypocrisie! Comme si le célibat était le problème. Le célibat est un état de vie librement choisie, la pédophilie une monstrueuse perversion sexuelle. Les deux sont indépendants.
    En plus, recommander le mariage pour éviter la pédophilie, n’est-ce pas une manière de dire que les femmes doivent faire en sorte de combler une prétendue frustration sexuelle. Belle vision de la femme qui n’a plus qu’une fonction sexuelle.
    Et pour la confession, c’est hors de question. Les pretres ne doivent pas faire le travail de la police mais donner le pardon avec miséricorde. Pour autant, j’imagine que le confesseur peut exiger que le criminel se dénonce à la police.
    Quoiqu’il en soit, aucune autorité politique n’a le droit de se mêler des règles internes de l’Église.

  17. Le secret de la confession ne peut être violé car ce n’est pas à un prêtre que l’on confesse ses péchés, mais à Dieu! Sans secret absolu il n’y a plus de confession.

  18. Je ne savais pas qu’il y avait un Roi ou une Reine en Australie, encore moins qu’il soit catholique!…De quoi se mêlent-ils?

  19. La déraison, fruit d’une ignorance crasse généralisée, s’empare de tous !

  20. De quoi je m’occupe, comme l’a si bien dit Oktavius, pourquoi il n’y aurait que les prêtres qui seraient pédophiles, et tous ces politiques qui le sont au vu et au su de tout le monde.
    En ce qui concerne les rares prêtres qui ont succombé , ceux qui les avaient ordonnés avaient-ils fait preuve d’un véritable discernement?
    D’autre part un prêtre qui a une véritable vie de prière, qui s’occupe de son boulot: dispensateur des sacrements qui dit sa Messe tous les jours(et oui parce qu’il y a même au moins un évêque qui se vante de ne pas la dire tous les jours!)qui adore tous les jours , qui récite son bréviaire tous les jours et qui ne passe pas son temps à faire peuple, sera protégé pour ne pas succomber à la tentation. M’est avis aussi que quelqu’un l’a dit plus haut, si l’Eglise faisait le ménage: dégager les évêques et les prêtres FM, dégager ceux qui sont homos, et ceux qui se croient encore en 68, elle n’en sortirait que grandie et tout marcherait bcp mieux

  21. Je vois que le mythe du secret de la confession existe encore bel et bien.
    Mais alors que dire des curés qui vous entendent en confession assis derrière un bureau dans la sacristie après la messe, avec une grande complaisance pour les retraitées qui font office de sacristain (et qui sont une espèce de centre de triage des commérages) qui vont et viennent autour de vous.
    Ou ces prêtres modernistes qui vous écoutent assis sur un banc ou sur une chaise dans un coin de l’église, avec les paroissiens, naturellement tout ouïe, assis dans la file d’attente, ou se promenant, ou absorbés dans la lecture d’un vague prospectus à quelques centimètres de là?
    Ou pire encore les jeunes prêtres traditionalistes qui recueillent bien vos confessions dans un CONFESSIONNAL mais qui, plus vous chuchotez, plus se mettent à parler si fort qu’on pourrait les entendre à l’autre bout de l’église.
    Dans ces cas là, le secret de la confession, hein…
    Ou voudrait bien trouver à l’église, le secret de la confession, une grande discrétion de la part du clergé, une bienveillante réserve de la part des paroissiens.
    Au lieu de cela, la confession ressemble davantage à une accusation publique à laquelle certains se livrent tandis que les autres assis plus loin sur un banc, n’en perdent pas une.
    Pas étonnant que le sacrement soit en voie de disparition. Combien de paroissiens font encore confiance à la discrétion de leur Curé?
    Posez-vous la question.
    Aller au confessionnal, c’est une chose, mais énoncer ses véritables péchés devant un prêtre et devant un parterre de paroissiens indiscrets c’en est une autre.
    Ainsi combien se rendent au confessionnal pour recevoir les secours du pardon?
    Dans le Journal d’un curé de campagne, de Bernanos, c’est juste un détail, mais on peut être surpris de voir que l’un des prêtres raconte à son confrère que le “curé de campagne” se livre à la flagellation. Ce dernier lui avait confié cela dans le cadre de la confession. Dans la vie réelle, certains ont peut-être entendu parler d’un curé qui se gaussait des confessions d’une vieille fille prude.
    Le secret de la confession ne me paraît pas être en grande forme.

  22. Mute,
    vous ne croyez pas au secret de la confession. c’est que vous ne croyez plus que la probité existe. il faut bien pourtant qu’elle existe cette probité ou du moins qu’on la suppose jusqu’à preuve du contraire, à commencer lorsqu’on commence de vous lire, sinon on pourrait croire d’emblée que vous noircissez quelque peu ou beaucoup le tableau et l’on pourrait même se défier de vous.
    A votre place je choisirais mieux les lieux et les gens, voilà tout. il y a des confessionnaux à double porte (isolation phonique)et qui occupent un réduit ou une pièce complète, on en trouve dans les monastères et ailleurs. vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec un prêtre pour être reçu dans un endroit autre que sur un ban d’église un jour d’affluence ou entre deux courants d’air de sacristie.
    si l’abbé untel ne vous convient pas, et bien vous pouvez toujours allez voir ailleurs. suivez le conseil de sainte Thérèse d’avila, si aucun prêtre ne semble convenir: entre un confesseur pieux et un confesseur savant, prenez le savant, car si les deux ne sont pas impeccables, ou même impéccants, au moins vous n’aurez pas perdu votre temps et la confusion ne sera pas si redoutable, puisque vous serez plus savante.
    si le sacrement de confession est peu fréquenté, c’est dû pour beaucoup à la théologie de bazar qui veut avec paul nareff que tout le monde aille au paradis. ce qui est d’une fausseté effroyable, car en Dieu, bonté et justice sont unies, et le pervers, le méchant, l’hypocrite ne partageront jamais la vie et l’éternelle félicité de Dieu.
    la médiocrité ou l’inexistence de l’instruction donnée aux fidèles ne rend pas honneur au clergé et aux évêques, puisque c’est un impératif donné par le Christ Jésus d’enseigner toutes nations.
    il est à noter d’ailleurs, qu’un prêtre n’a aucune chance de confesser beaucoup et bien, s’il ne se confesse pas quelque peu lui-même. inutile d’aller au devant des ennuis en allant se confesser au plus proche, alors que l’on sait par ailleurs de première main (n’accordez aucun crédit à des informations rapportée, même par des proches, on ment souvent et pour différentes raison )que ce prêtre ne prépare pas ses sermons, ne croit pas à la présence réelle, ou manipule son monde (ou se laisse manipuler )sans vergogne aucune.
    Si un prêtre traditionnel répète fort ce que vous lui dites à voix basse, il ne fait pas bien, mais vous n’êtes pas mineure dans la Foi étant sans doute confirmée, vous pouvez donc lui dire poliment, mais fermement que sa manière vous gêne, tout en lui demandant s’il n’y a pas un lieu plus discret pour continuer votre confession.
    vous n’êtes pas une enfant, et si le prêtre s’en offusque, et bien vous aurez au moins appris que ce prêtre n’est pas assez avancé dans la science des saints, puisqu’il n’a pas les égards que les âmes réclament.
    dans ces cas là, un peu d’irascible n’est pas toujours inconvenant, car il s’agit de se donner du courage, c’est qu’il s’agit du salut de votre âme.
    en attendant de trouver un confesseur, faite le bien, pratiquez la charité, qui couvre une multitude d’offenses et priez Dieu de placer ce prêtre directement sur votre route.

  23. Qui est ce comité Royal australien moraliste ? Une société secrète déguisées ?

  24. Quelle horreur et quel culot satanique, le secret de la confession n’est pas un secret professionnel mais sacramentel, INVIOLABLE , quant au mariage des prêtres, qu’ils se marient avant d’être ordonnés et restent dans la vie civile.
    Nous voulons de saints prêtres.

  25. M’est avis aussi que quelqu’un l’a dit plus haut, si l’Eglise faisait le ménage: dégager les évêques et les prêtres FM, dégager ceux qui sont homos, et ceux qui se croient encore en 68, elle n’en sortirait que grandie et tout marcherait bcp mieux
    Rédigé par : gaudete | 15 déc 2017 17:31:58
    @Gaudete et @Oh! , je crois que vous voyez juste et je réfléchis beaucoup à ce problème de ces acteurs dans l’Eglise qui y font fuir l’Esprit-Saint. Lisez les lettres de Jésus aux sept Eglises d’Asie dans le Livre de l’Apocalypse. Vous verrez que le Seigneur reproche à celle de Thyatire de tolérer Jézabel…
    “A l’ange de l’Eglise qui est à Thyatire, écris :
    Ainsi parle le Fils de Dieu, celui dont les yeux sont comme une flamme ardente et les pieds semblables à du bronze précieux :
    19
    Je sais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton service et ta persévérance; tes dernières œuvres dépassent en nombre les premières.
    20
    Mais j’ai contre toi que tu tolères Jézabel,
    cette femme qui se dit prophétesse et qui égare mes serviteurs, leur enseignant à se prostituer et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.
    21
    Je lui ai laissé du temps pour se repentir, mais elle ne veut pas se repentir de sa prostitution.”
    Ces versets vous donnent raison @Oh! quand vous écrivez:
    “mettre ceux qui ont une personnalité manipulatrice et il en existe de divers types, loin du sacerdoce,de la cléricature ou de toute responsabilité ou pouvoir, et ce sans atermoiements et sensiblerie aucuns.”
    Le tout est de trouver le bon équilibre entre Amour et Vérité. Ces lettres aux sept Eglises d’Asie peuvent grandement aider l’Eglise de notre temps, encore faut-il ne pas les mettre au placard!

  26. M’est avis aussi que quelqu’un l’a dit plus haut, si l’Eglise faisait le ménage: dégager les évêques et les prêtres FM, dégager ceux qui sont homos, et ceux qui se croient encore en 68, elle n’en sortirait que grandie et tout marcherait bcp mieux
    Rédigé par : gaudete | 15 déc 2017 17:31:58
    @Gaudete et @Oh! , je crois que vous voyez juste et je réfléchis beaucoup à ce problème de ces acteurs dans l’Eglise qui y font fuir l’Esprit-Saint. Lisez les lettres de Jésus aux sept Eglises d’Asie dans le Livre de l’Apocalypse. Vous verrez que le Seigneur reproche à celle de Thyatire de tolérer Jézabel…
    “A l’ange de l’Eglise qui est à Thyatire, écris :
    Ainsi parle le Fils de Dieu, celui dont les yeux sont comme une flamme ardente et les pieds semblables à du bronze précieux :
    19
    Je sais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton service et ta persévérance; tes dernières œuvres dépassent en nombre les premières.
    20
    Mais j’ai contre toi que tu tolères Jézabel,
    cette femme qui se dit prophétesse et qui égare mes serviteurs, leur enseignant à se prostituer et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.
    21
    Je lui ai laissé du temps pour se repentir, mais elle ne veut pas se repentir de sa prostitution.”
    Ces versets vous donnent raison @Oh! quand vous écrivez:
    “mettre ceux qui ont une personnalité manipulatrice et il en existe de divers types, loin du sacerdoce,de la cléricature ou de toute responsabilité ou pouvoir, et ce sans atermoiements et sensiblerie aucuns.”
    Le tout est de trouver le bon équilibre entre Amour et Vérité. Ces lettres aux sept Eglises d’Asie peuvent grandement aider l’Eglise de notre temps, encore faut-il ne pas les mettre au placard!

  27. Un bon et saint prêtre oublie instantanément les péchés qu’on lui confesse dans le secret de la confession, heureusement pour lui d’ailleurs. Le Maitre du saint prêtre, c’est NSJC Lui-même et Lui aussi oublie nos fautes, heureusement pour nous d’ailleurs, pas vrai ? A travers le prêtre nous nous confessons à Dieu qui nous pardonne tout et tout de suite, mais seulement si nous sommes sincères. C’est tout.

  28. Merci à “Mute” (dont le pseudonyme, en l’occurrence, est excellemment adapté à son intervention) et à “Oh!” pour leurs explications pratiques très précises.
    Juste une observation sur le fond : d’après les évangiles, l’apôtre Pierre était marié.

  29. C’est ici,
    Oui l’apôtre Pierre était marié, mais en accord avec les textes et la tradition de l’Eglise, il est établit qu’il a tout quitté comme chacun des douze apôtres pour suivre le Christ Jésus.
    non qu’il abandonna sa femme en la laissant dans le besoin, mais en n’ayant plus que des rapports avec elle, sans les privautés du mariage. au reste la tradition lui attribue aussi une fille: Sainte Pétronille.
    pour comprendre le célibat ecclésiastique, il faut une approche analogique et symbolique. le prêtre est “alter christus”, et la correspondance est donc d’autant plus parfaite avec le Christ que le prêtre ne s’occupe que des choses de Dieu et de son culte.
    vous me direz peut-être que le symbole est bien important et qu’une simple allégorie ou un dessin coûterait moins à ceux qui deviennent prêtre ?
    le prêtre est enseignant, il existe pour donner l’enseignement total du Christ et donc pour permettre notre participation au sacrifice salvifique du Christ, notamment pendant la très sainte Messe. c’est une nécessité anthropologique ( de la logique de l’homme ) la plénitude du sacerdoce réside là, et se contenter de théorie, d’images bancales ne permet ni de comprendre ce qu’est l’homme, ni d’approcher du mystère du Dieu de Jésus-Christ.
    notre compréhension profonde des choses et des être n’est jamais abstraite, si elle doit être foncière, aussi une femme, bien qu’aussi humaine, intelligence, mémoire et volonté que l’homme (vir), ne peut être prêtre de jésus-Christ, ce n’est pas une question de primauté et de domination, la conformation de chaque sexe enseigne autre chose de profond mais de différent à chaque fois, ainsi une femme ne peut réaliser ce que le culte et l’enseignement du christ nécessite pour ce qui concerne le saint sacrifice et le rôle du prêtre. il y a dans l’homme, masculin un enseignement profond sur le sens et la portée de ce que le christ est et réalise pour l’homme.
    s’engager dans le sacerdoce n’est pas une question de romantisme ou position sociale et de revenus assurés, c’est choisir d’entrer dans le mystère particulier du Christ sauveur. que ceux qui ne veulent pas monter sur la sainte montagne à la suite du grand prêtre éternel, se connaissent assez pour ne pas faire de vœux et tenter Dieu par leur parjure.
    nul ne doit s’arroger le sacerdoce s’il n’y ait pas appelé.
    pour être prêtre, il faut aimer son prochain à la puissance soixante, car si le prêtre est seul, il est aussi soucieux des âmes, de chaque âme comme d’amis extrêmement proches et éternels (car notre vie ne s’arrêtera jamais, pour vous et moi puisque Dieu le dispose ainsi). les prêtres abonnés aux turpitudes ou pire encore, sont gens qui ont oubliés, ou n’ont jamais entrevue, ce qu’est l’amour des âmes, des êtres que la providence place sur leur chemin. priez pour eux, car si l’on en croit le saint curé d’ars, les prêtres se damnent plus facilement que n’importe qui d’autre en ce monde, tout cela par oubli de cette charité surnaturelle qu’il ont charge d’enseigner de toutes leurs forces.

  30. Autoriser… et mettre fin…
    Bureau australien des statistiques,
    les chrétiens représentaient 95.9% de la population australienne, et quatre Eglises se partageaient 87,1% des habitants:
    l’Eglise anglicane (39,7%),
    l’Eglise catholique romaine (22,7%),
    les communautés méthodistes (13,4%)
    les presbytériens (11,3%).
    commission royale
    Dans les Royaumes du Commonwealth, une commission royale est un organisme qui effectue une enquête publique majeure lancée à l’instigation du gouvernement. Elle a généralement de grands pouvoirs judiciaires, souvent plus grands que ceux d’un juge, mais limités à sa mission.
    Nos amis protestants ….de la perfide Albion
    sous l’egide (bouclier) ….de Luther…
    et du son piedestale…le Pape François…
    lance l’hameçon….du maître de la terre
    écrit par Robert-Hugh Benson….
    livre de chevet du Pape François….
    où Cathos et protestants sont main dans le main…
    où les prêtres célibataires sont rares….
    où la confession est protestante….
    où la catholicité est obligé de se cacher….
    le mondialisme passe à l’offensive….
    la bête….bave!

  31. L’Australie, encore un égout de toutes les hérésies…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services