Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Aumônier militaire : “croque-vivant”

Lu ici :

D "Le père Jean-Yves Ducourneau, 49 ans, porte treillis et T-shirt kaki frappé de l'inscription "Com Ciel", pour "commandement ciel". Seule une croix discrète le distingue du commun des mortels, l'absence d'arme aussi. Son paquetage est réglementaire, mis à part ce qu'il appelle sa micro-chapelle, une sacoche camouflée avec tout le nécessaire: mini-étole, aube, goupillon, médailles de la Vierge, saintes huiles et saint viatique pour les blessés et les morts. Son calice démontable a fait les deux guerres mondiales, l'Indochine et l'Algérie. La mort? Il l'accompagne à chaque fois qu'un soldat tombe.

"Mais je ne suis pas un croque-mort, je suis un croque-vivant, je suis là pour tirer les gens vers Dieu", se récrie-t-il. Sur les théâtres d'opérations, "le masque de la société de consommation tombe, on croise les gens dans leur vérité, on n'est jamais sûr de revenir et nous en sommes tous là". L'aumônier accompagne les hommes au combat, sans combattre. Il dit la messe sur le terrain, dans un conteneur s'il le faut. Et quand il a un moment, il écrit. Son livre s'appellera: "Les cloches sonnent aussi à Kaboul". Officiers, sous-officiers et soldats, pas tous catholiques, se confient à lui dans un blindé ou au détour d'un chemin. Certains vont à la messe, des officiers surtout. On y prie pour "ceux qui partent en mission, ceux qui ont peur, les vivants et les morts au combat".

Une fois par jour, à 06H50, les cloches sonnent à toute volée sur la base avancée de Tora, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Kaboul. Et quelques-uns rejoignent la petite chapelle du camp, un ancien bunker soviétique. "Mon devoir de prêtre est de prier pour toutes les âmes, un insurgé tué, c'est un homme qui est tué et une famille brisée", dit-il. "La force du chrétien est d'être capable de prier pour son ennemi". Aux yeux des autres, le Padre n'a pas le droit d'avoir des états d'âme."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services