Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Homosexualité : revendication du lobby gay

Aujourd’hui la PMA, demain les névrosés

Aujourd’hui la PMA, demain les névrosés

Dans une tribune au « Monde », le haut-fonctionnaire Jean-Christophe Parisot dénonce l’avis du Comité consultatif national d’éthique. Extrait

[…] Tout d’abord, la PMA engendrera inévitablement la gestation pour autrui (GPA). Ne soyons pas hypocrites. Au nom de quoi accepterait-on une aide à procréation pour les couples de femmes et interdirait-on la GPA pour les couples d’hommes ? Accepter l’un conduira à accepter l’autre, au nom de l’égalité. Ce ne sera plus qu’une question de calendrier.

La reproduction est ramenée à une banale question de « tuyauterie », et les hommes rabaissés au rôle d’étalons, alors qu’il s’agit d’abord de la « filiation » entre un enfant et ses racines, le fruit d’une histoire d’amour, une transmission de repères identitaires. La recherche compulsive de leurs origines des enfants nés d’une mère ayant accouché sous X ou de père anonyme ne nous aurait rien enseigné ? La tyrannie des adultes doit être encadrée, comme nous le faisons pour les dossiers d’adoption. Avoir le désir d’enfant ne suffit pas, car l’enfant ne se réduit pas à une fécondation à 400 euros. C’est un individu qui a besoin de vivre dans un environnement stable, sécurisant, qui a le droit de connaître sa généalogie, qui a le désir de recevoir amour et complicité d’une femme et d’un homme, son père, car on ne dialogue pas avec un échantillon de sperme.

Le droit à connaître sa filiation maternelle et paternelle pour se construire est un droit fondamental de l’enfant. La Convention des droits de l’enfant, ratifiée en 1990 par la France, n’affirme-t-elle pas, dans son article 9, que « l’enfant a des droits » et notamment droit « à ne pas être séparé de SES parents » ? Les pédopsychiatres sont très inquiets de n’avoir pas été pris au sérieux dans la préparation de la loi. Le traitement à venir des névroses est le grand absent des auditions. La référence paternelle est un fondement de la psychanalyse. Freud, reviens, ils n’ont rien compris ! […]

La PMA, c’est ouvrir en grand la porte aux transhumanistes. Les possibilités offertes par la science se succèdent à un rythme hallucinant. Nous sommes en train de faire le bond le plus vertigineux de l’histoire de l’humanité en découvrant les fondements de la vie.

[…] La panoplie des nouveaux outils est sidérante : la reproduction hors du corps de la femme grâce à des machines (ectogenèse), les cellules souches, la thérapie des trois parents, les bébés génétiquement modifiés, la création d’humains améliorés, le rajeunissement des ovules des femmes âgées, les ciseaux ADN, la production de gamètes, l’ingénierie génétique, la biochirurgie, les nanotechnologies, la robotique et les imprimantes 3D, tout est orchestrable pour révolutionner l’engendrement. On pourra presque tout faire grâce à la science.

Le big data va bientôt proposer d’acheter des boucliers génétiques pour ceux qui ont recours à un diagnostic préconceptionnel. Une grande marque propose actuellement des kits génétiques pour connaître ses ancêtres à 59 euros. En l’état, la PMA va sanctionner l’entrée du capitalisme et du libéralisme le plus sordide dans les familles

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. sont-ils conscients du nombre de névrosé déjà existants?

    sont-ils conscients des conséquence de la dislocation de la famille?

    la commercialisation de l’enfant, la “juridication” de toutes relations humaines , qui orchestre ces folies?

    • “Qui orchestre ces folies” ? Toujours le même…le Diviseur, l’infâme, qui a hâte de détruire l’humanité car son temps se termine…Qui en a conscience ?

  2. Dire que tous ces arguments, si sensés soient-ils, sont balayés d’un revers de la main par le discours des lobbies progressistes. Et ce de façon irréfutable.

    • Au bon Roy Henri !

      Sire, tous ces faquins et autres vaunéants ne veulent que la ruine de vostre royaume ! Ils ne nous écouteront mie, pas plus qu’ils n’entendront nos suppliques, car leurs mérangeoises sont comme mélasse en pot !

      (En hommage à Robert Merle, et son admirable roman “Fortune de France” !)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services