Augmentation des impôts en catimini

Nicolas Sarkozy avait pourtant promis le 29 janvier dernier : "Clairement, j'exclus toute augmentation des impôts." C'est pourtant bien ce qui va se passer, suite au "gel du barème de l'impôt", annoncé en novembre par François Fillon, dans le cadre du deuxième plan de rigueur adopté par la France.

Jusqu'ici, les tranches d'imposition qui servent d'assiette à la taxation étaient revues chaque année pour tenir compte de l'inflation. C'est cette disposition qui est gelée pendant deux ans au moins, en 2012 et en 2013. Résultat, toutes les personnes dont les revenus ont augmenté en 2011 verront leurs impôts 2012 croître. Ce surplus d'impôts ne sera visible qu'en septembre… après les élections.

Laisser un commentaire