Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme

Aucune vie humaine ne peut constituer un préjudice

Communiqué de la Fondation Lejeune, suite à la confirmation de la loi "anti-arrêt Perruche" :

"Pour la Fondation Jérôme Lejeune, la décision des Sages qui consacre la constitutionnalité de la « loi anti Perruche » (hormis les dispositions transitoires relatives à la rétroactivité) marque un signe positif fort pour les personnes handicapées et leurs proches : désormais le principe est rappelé dans la loi fondamentale française qu’aucune vie humaine, quelle que soit son intégrité physique, ne peut constituer un préjudice. A cette occasion, la Fondation Jérôme Lejeune souligne qu’une des raisons fondamentales qui a conduit à la scandaleuse jurisprudence Perruche est l’organisation et le développement sans cesse renforcés en France d’une politique de dépistage systématique des fœtus handicapés. Les 1ères applications de la jurisprudence Perruche concernaient d’ailleurs des enfants trisomiques. Une mentalité eugéniste, fondée sur une forme de racisme génétique, pouvait ainsi conduire à considérer qu’il était préférable pour certains être humains handicapés, parmi lesquels les enfants trisomiques 21, de ne pas naître..

Aujourd’hui en France, 96 % des fœtus détectés trisomiques pendant la grossesse sont supprimés. A quelques semaines du dépôt par le gouvernement du projet de loi bioéthique, la Fondation Jérôme Lejeune interpelle les représentants de la nation afin que, comme en 2002 en votant quasi unanimement la loi anti Perruche, ils s’engagent, à la suite des Sages aujourd’hui, à marquer concrètement aux personnes trisomiques un choix collectif d’accueil et de soutien et non celui de l’éradication."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Par contre il faudrait instaurer un préjudice d’avoir subi, in utero, contre la dignité humaine, des examens sans aucune finalité curative, ayant exposé l’individu plaignant à des risques ou à des lésions avérées, avec pour seul but de garantir aux parents le faux espoir de l’enfant parfait, totalement aberrant du point de vue scientifique et humain.
    L’échographie est capable de louper même des enfants à qui il manque plusieurs doigts. Certaines malformations cardiaques passent inaperçues. Certaines maladies génétiques sont si rares qu’aucun groupe, même mû par des instincts pervers, ne commercialisera jamais un kit de dépistage. Inversement, certaines maladies génétiques sont si fréquentes qu’un dépistage même peu invasif causerait énormément de casse (exemple : mucoviscidose).
    Enfin, last but not least, certaines maladies génétiques surviennent fréquemment après néomutation : aucun des parents ni affilié n’est malade et rien ne permet de prédire que le couple aura un enfant atteint (1/3 des cas d’achondroplasie, de myopathies de Duchenne…).
    Le préjudice d’être né, réserve faite de son caractère monstrueux et inhumain, n’aurait de sens que s’il était scientifiquement possible de prédire avec 100% de certitude l’absence totale de pathologies congénitales et/ou génétiques chez l’enfant. Or c’est impossible. Il y a forcément une part d’inconnue, d’imprévisible, qui fait qu’un enfant prédit normal pourra être très malade, ou qu’un enfant “anormal” soit en fait victime d’un examen faussement positif.
    Si les obstétriciens étaient moins cons, ou moins aveuglés par leurs idéologies, ils comprendraient tout ça, et paieraient moins de primes d’assurances…

  2. Je complète mon commentaire en rappelant que chaque années, des centaines d’enfants parfaitement “normaux” passent à la poubelle du fait d’avortements spontanés successifs à des amniocentèses décidées à la suite du dépistage. Et oui, il faut le rappeler, la folie anti-trisomique fait aussi jeter à la poubelle des “foetus” sains… ce qui est injustifiable même du point de vue de l’idéologie dominante.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services