Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Aucune région ni pour LREM ni pour le RN. Et on veut nous faire croire qu’ils seront finalistes en 2022 ?

Aucune région ni pour LREM ni pour le RN. Et on veut nous faire croire qu’ils seront finalistes en 2022 ?

Aux élections régionales de dimanche, nous pouvons constater que

  • Les abstentionnistes gagnent très largement ces élections, avec 66%, signe d’un désintérêt majeur envers l’offre politique.
  • C’est une déroute totale pour les listes officielles LREM qui recueillent 7%, soit … moins de 3% des inscrits.
  • En revanche, les listes largement macronisées emportent la mise, allant parfois jusqu’à des coalitions de LR au PCF face au RN.
  • Les alliances socialo-écolo-islamo-marxistes n’emportent aucune région. Toutefois, en Seine-Saint-Denis, l’alliance Bayou-Autain-Pulvar arrive en tête avec 45,30%, devant Pécresse 36,97% et Bardella 10,65%.
  • Le RN échoue encore et n’emporte aucune région. Est-ce uniquement la faute de ses adversaires ?
  • Tous les présidents sortants sont réélus. Et le duel LREM/RN n’a pas eu lieu. Comment pourrait-il avoir lieu en 2022 ?
  • Victoire en trompe l’oeil de LR : 2 des 7 sortants ont quitté LR depuis 2015, 1 est UDI. La PACA est conservée grâce à l’accord avec LREM, le retrait de la gauche et la mobilisation du système médiatique ; dans les régions où LR était dans l’opposition, ses scores sont très faibles.

Du côté des élections départementales, c’est une déroute pour le RN qui perd la moitié de ses cantons dans le Pas-de-Calais, ses 4 cantons de l’Aisne, ses 2 cantons de l’Oise, d’autres en Haute Marne, dans l’Yonne, la Marne, la Somme, la Meuse, la Gironde, le Var… Bilan : 13 cantons remportés par le RN, 1 canton DVD proche RN, 1 canton Ligue du Sud. Total = 15 cantons contre 33 cantons en 2015 (31 RN, 2 LdS). A noter que les 3 cantons de Béziers ont été gagnés et que le RN a arraché un canton à la gauche, celui de Marseille-6 (nord-est de Marseille). Le Val-de-Marne, dernier département dirigé par le PCF depuis 45 ans, tombe aux mains de LR.

Selon Jean-Yves Le Gallou, le RN doit se remettre en question. Selon lui, la stratégie d’évitement de Marine Le Pen a provoqué l’abstention massive de son électorat :

  • évitement de la Manif pour tous
  • évitement des gilets jaunes
  • évitement de la dissolution des identitaires 
  • évitement de l’islamisation
  • évitement de la Dictature Sanitaire

Selon IPSOS, 64% des électeurs RN ne sont pas allés voter. Seuls 36% des sympathisants se sont déplacés. Dans les Pays de la Loire, Hervé Juvin parvient à expliquer que « le RN progresse en Pays de la Loire, passant de 6 à 7 élus »… sans préciser qu’il y en avait eu 13 en 2015 mais que plus de la moitié était partie ou avait été exclue. D’ailleurs sur les 6 restés fidèles malgré tout aucun n’a été repris ni même contacté !

Côté LR, les victoires ne se ressemblent pas, entre Renaud Muselier et Xavier Bertrand qui ont eu le soutien de toute la gauche réunie, et Laurent Wauquiez, qui a gagné seul. Bruno Retailleau,
Président du groupe Les Républicains au Sénat, souligne le problème qui va se poser dans les prochains mois :

cette victoire nous oblige à la clarté, pour porter une ligne cohérente et un projet solide, mais également à l’unité afin de dépasser les querelles de personnes et nous mettre en ordre de bataille pour les élections présidentielles.

Partager cet article

27 commentaires

  1. Remarquable Jean-Yves Le Gallou, au jugement très sûr une nouvelle fois.

  2. Il reste moins d’un an pour clarifier les LR, remplacer MLP et ressusciter une coalition des vraies droites.
    Moralité : on va repartir avec les mêmes invertébrés inclassables et seuls bénéficiaires du système.
    Donc rien à espérer ici-bas. Les disciples de satan vont accomplir leur besogne jusqu’au coup de sifflet final qui viendra du Ciel.

  3. Avec WAUQUIEZ qui va siphonner les voix du RN et des catholiques et ZEMMOUR celles des mécontents , Marine n’a plus de chance d’arriver au deuxième tour .

  4. Vous avez oublié l’évitement des enjeux sociétaux. Marine a tout misé sur sa délepenisation pour se faire accepter par le système. Elle n’est plus crédible pour redresser la France. Aucun candidat charismatique ne semblant émerger pour pouvoir rassembler à droite, l’optimisme n’est pas de mise pour notre pays.

  5. @ ROY : je suis électeur à Marseille et la victoire totale ici du front ripoublicain, régionale et départementales, m’a laissé un goût amer. L’équipe de Stéphane Ravier a bon esprit et me plait. Cela dit, l’allégeance à Marine Le Pen montre chaque fois ses limites. Votre idée de ne pas déprécier la montée d’un cadre politique du système, acceptable, est probablement la bonne. Fillon a été une erreur de casting. Sarkozy, avant lui, n’était qu’un ripou sans consistance. Alors Wauquiez ? Normalien, agrégé d’histoire, Sciences Po, Enarque, il a de toute évidence les capacités intellectuelles nécessaires. Mais sa jeunesse social démocrate, sa sélection comme young leader : beurk. Son rejet par ses pairs, quand il s’est retrouvé à la tête du parti bourgeois, plaide en sa faveur. Il semble avoir compris la nocivité de l’Europe telle qu’elle a été construite. Il y a quelques éclairs dans la grisaille de son parcours politique. Alors, Wauquiez, un leurre de plus ? Ce serait toujours mieux que Macron.

    • Wauquiez est insipide. Il serait surement un mauvais candidat (je veux dire sans charisme, sans panache, sans enflammer les foules). Il nest pas un mauvais président de l AURA mais il est sans grand intérêt… il faut le reconnaître

      Pas sûr qu’il arriverait à percer dans une présidentielle….

      En tout cas, ce n’est pas un homme d’Etat

  6. Difficile de tirer des plans sur la comète quand les 2/3 des électeurs ne se déplacent pas
    Macron n’a pas de troupes au niveau local et les électeurs du RN sont ceux qui se sonr le plus abstenu (jeunes et classés populaires)
    Il est évident que Marine le Pen payé aussi ses reniements mais ce n’est pas la raison principale de son échec.
    Après, si l’abstention reste forte, si Zemmour se présente et si Wauquiez est le candidat, LR, c’est sur que c’est mal barré pour Marine le Pen.

    • Un deuxième tour Wauquiez/Zemmour, ç’aurait un côté marrant (mais malheureusement, en cas de présidentielle réelle -je veux dire en éliminant l’idée d’une réélection de Macron à 82% par Dominion comme on peut le craindre- il faut plutôt s’attendre à voir un écolo au deuxième tour, contre un gauchiste quelconque)

  7. En soi le rapport est faible :

    1) LR avait gagné les regionales de 2015 et pourtant Fillon ne s’est pas retrouvé finaliste en 2017
    2) Le taux de participation changera tout.

    • On va dire que le cas Fillon n’est pas forcément representatif
      Sans le complot qui a été organisé contre lui et surtout sans sa réaction ridicule, il aurait été élu haut la main.
      Cependant, je pense aussi que le duel Macron Le Pen est toujours le plus probable si l’abstention tourne autour de 40 à 50% plutôt qu’à 66.
      Meme au fond du trou, le RN à fait 20% au premier tour.
      Macron ne sera jamais à 10%… Il récupérera ses électeurs LR des régionales.
      Wauquuez et Bertrand n’ont rien en commun ou presque. Selon celui qui ira, il perdra l’autre côté du parti chez Macron ou Zemmour le Pen

  8. Amis du Salon Beige, qui vous dit que Wauquiez sera le candidat LR ? N’oublions pas Jacob qui a pris sa place et qui va magouiller pour un candidat chamallow compatible avec LREM, PS, EELV etc.
    Ce coup là j’ai encore voté RN malgré ma réserve et je pense que les soutiens du RN qui ne l’ont pas fait ont eu tort. Et pour Mariani, c’est vraiment dommage.

    • Nous savons tous que Xavier Bertrand sera le candidat LR ; et avec en prime un gouvernement LR/LREM. Bref, rien de nouveau à l’horizon!

    • Wauquiez est DEJA un candidat chamallow.

      Un leurre une fois de plus. Ce n’est pas le pire, bien sûr, mais la France ne sera pas redressée avec lui

  9. On avait déjà dit en 2017 qu’il fallait absolument la débarquer…tant qu’elle sera là il n’y aura plus de FN.

  10. @ Prout : Je suis tout à fait d’accord avec vous. Wauquiez est insipide, falot, chamallow, et ce n’est pas lui qui redressera la France. Il ne peut être qu’une solution technique, d’attente. Chez les Motte, dans leur maison cossue de Marcq en Baroeul, les petits demandaient la permission avant de prendre la parole. Il lui en reste quelque chose. Socialement et psychologiquement, c’est l’anti Jean-Marie Le Pen. Oui, mais voilà, la fille de JMLP fera comme son père à sa dernière prestation : 9%. Restent 91% à se partager entre tous les autres. Les socialos, gauchos, verts, bolchos, macroniens, mélenchonistes, et j’en oublie, vont s’atomiser, se combattre, s’autodétruire. Le parti bourgeois post-gaulliste devrait logiquement tirer son épingle du jeu. Pécresse n’est jamais qu’une godiche. Bertrand, un gnome méchant sans allure ni culture qui ne doit sa cote actuelle qu’à son appartenance à la maçonnerie. Etc … Wauquiez devra se choisir un look, entre le mal rasé actuel, et le propret qui lui va mieux, atténuer la blancheur excessive de sa chevelure, apprendre à parler, à devenir un poil gouailleur, ce n’est pas mission impossible. Cela dit, Wauquiez je m’en fous, je veux surtout nous débarrasser de Macron, sorte de bête à deux cornes de l’Apocalypse, en transes devant des “esclaves nus tout imprégnés d’odeurs”.

    • “Chez les Motte, dans leur maison cossue de Marcq en Baroeul, les petits demandaient la permission avant de prendre la parole.”
      Aujourd’hui, on leur offre une connexion 5G et on leur fait réviser leur leçon sur la diversité pour tous et l’usage du préservatif.

      Je plaisante (à peine) mais j’aime bien ce que vous avez écrit, et de surcroît, c’est bien écrit.

    • Jean Marie a fait 10,44 % à sa “dernière prestation”

      Pour être précis

  11. Il y a si peu de différences entre Macron, Péqueresse, Bertrand, Musellier et même Wauquiez. La grande leçon de ces régionales, pour moi, c’est que les classes populaires ont perdu la foi dans le FN/RN et ne votent plus. La recomposition post-2017 ne s’est pas passée comme on l’attendait, faute d’émergence d’un bloc nationalo-populaire. La présidentielle va donc se jouer entre le bloc libéral et le bloc écolo-woke. Pour ma part, j’entame une cure de dépolitisation, pour survivre en cultivant mon jardin.

  12. WAUQUIEZ est très brillant intellectuellement , mais les media ne l’acceptent plus et il aura fort à faire contre leur nouveau chouchou Bertrand, autant soutenir un candidat RN sans complexes , mais qui ?

  13. Chers amis, j’ai lu les commentaires. Je pourrais être d’accord avec tous. Mais vous êtes des lecteurs du Salon Beige. Nous sommes un microcosme. Mon concierge de Nancy, un ancien batelier, vote RN. Vous ne comprenez pas que les masses de bulletins passent par une marque, un nom : Le Pen. Marine porte le nom de la ‘marque’. La Samaritaine vient de rouvrir, superbe magasin de luxe international, il va capter les visiteurs sur des marques. Il en est de même pour le vote RN. Les électeurs de Marine se déplacent lors des présidentielles pour renverser le système, pour la lutte finale, pour moucher le gamin LGBT et les ‘riches’. Jean Yves Le Gallou analyse bien mais c’est un exclu du RN, c’est son point de vue. Il me semble que Zemmour ne doit bouger que s’il fait 15% dans les sondages ou alors se positionner pour 2027. Marine fait une erreur de s’en prendre à Zemmour. En étant plus à droite qu’elle, comme Le Gallou, il la sert. Pour prendre le pouvoir il faut des électeurs. Marine devra gouverner, il lui faut un premier ministre, des intellectuels, etc, donc entre les deux tours elle fusionne en annonçant son cabinet ministériel. Les élections sont gouvernées par les puissances d’argent. Macron c’est la guerre civile. Les financiers ( Arnault, …) verraient très bien la vente de savonnette suivante pour sauver la France entre les deux tours : Marine seule du RN avec un gouvernement Barnier, Zemmour, Le Gallou, Husson, Herlin, … Pécresse, Wauquiez. Il faut des voix pour arriver au deuxième tour.

    • Au premier tour on rassemble son camp (donc on mène une campagne droitière, identitaire, bref “vraie”, authentiquement nationaliste)

      Pour le second tour on peut se permettre de se modérer

      Mais toujours pareil : il ne faut pas faire de campagne de second tour avant le premier tour … sous peine de rater le second tour (cf Jospin 2002)

      Pour cueillir des pommes, on se met sous un pommier comme dit Le Gallou

      Pour capter des voix RN, on doit penser comme lui. Ce que ne fait pas Marine (ou insuffisamment) .. qui donc se plante ou plante le RN.

      Il n’y a pourtant pas 36000 stratégies pour progresser et gagner… s’il est possible de gagner par le jeu électoral !! (ce qui n’est déjà pas certain)

  14. A LR, c’est à celui qui appellera le plus au rassemblement à droite même si chacun ne pense qu’à sa pomme.

    Souvenez-vous de Juppé incapable de soutenir Fillon.

    Bertrand est candidat, comment accepter maintenant une primaire. Il a piégé les cadres de LR mais les militants n’ont pas dit leur dernier mot.

  15. Finalement c’est dur d’aller contre son peuple lorsq’uon n’ a que 3% de ce dernier avec soi et les collabos pour nous maintenir (comprendre police).

Publier une réponse