Aucune loi humaine ne peut s’autoriser à effacer le repère père/mère

Réaction d’Alliance VITA au vote du texte à l’Assemblée nationale :

"Alliance VITA prend acte du vote en première lecture à
l’Assemblée nationale du Projet de loi Taubira instituant un droit de se
marier et d’adopter des enfants pour deux personnes de même sexe.
Alliance VITA salue les députés qui ont eu le courage et la force de
résister en profondeur contre l’injustice d’un tel projet.

Pour Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et Porte Parole
de la LaManifPourTous : « Ce qui est étrange dans ce débat, c’est qu’au
nom d’une prétendue « égalité des droits », on en soit arrivé à
légitimer qu’un enfant confié à l’adoption puisse être délibérément
privé d’un père ou d’une mère. Nous restons fortement mobilisés, non
seulement en vue du débat au Sénat, avec une mobilisation nationale le
24 mars 2013
, mais aussi en prévision des autres projets législatifs qui
entrent malheureusement dans la logique du texte voté aujourd’hui.
Derrière une revendication emblématique qui ne concerne que quelques
personnes, c’est un basculement de civilisation qui se profile. Le
mouvement de résistance au Projet de loi Taubira manifeste notre
attachement à un repère anthropologique précieux pour tout être humain :
l’altérité homme-femme dans l’engendrement. Aucune loi humaine ne
devrait s’autoriser à effacer ce repère et c’est pourquoi nous demandons
au président de la République de prendre ses responsabilités en
suspendant un processus qui divise les Français parce qu’il heurte notre
conscience
. Nous n'agissons en effet ni pour notre intérêt, ni contre
les droits de certains de nos concitoyens, mais pour que les générations
futures reçoivent en héritage ce que nous avons nous-mêmes reçu.
L’écologie humaine est un mouvement pacifique qui prend en compte
l’intérêt de l’humanité à long terme."

3 réflexions au sujet de « Aucune loi humaine ne peut s’autoriser à effacer le repère père/mère »

  1. Benoît

    Moi je prend conseil dans l’encyclique du Bienheureux Jean-Paul II (l’Evangile de la Vie) et considère ce texte voté ce jour comme ne pouvant pas être une loi dans la mesure où il nuit au bien commun.
    J’en tire en conséquence l’obligation à la désobéissance civile face à toutes les lois violant les droits fondamentaux de l’homme : Avortement, sélection de la race avec les tests préimplantatoires ou au cours de grossesses, restriction de la liberté scolaire, mariage etc…

  2. Pascal

    N’oublions pas que le but de cette loi est la destruction par non-sens du mariage et non la reconnaissance d’une ultra-minorité qui s’agite à l’intérieur du groupuscule homosexuel . Mais je pense que cette loi va s’autodétruire lorsque l’on s’apercevra qu’elle provoque automatiquement le “concubinage pour tous” . Le désastre de cette conséquence est simple :puisque tout est possible ,aucune règle n’est possible .Et sans règle on ne peut rien construire .
    Finalement il ne restera que le mariage catholique ,basé sur l’amour de l’autre, la confiance toujours plus grande , la fidélité qui nous grandit chaque jour et l’accueil toujours étonnant des enfants.

Laisser un commentaire