Aucun croyant pratiquant au sein du gouvernement

Lu ici :

"parmi les 36 répondants (sur 38 ministres), aucun ne déclare pratiquer
une religion
. Six se sont dits croyants, dont Cécile Duflot qui a
appartenu au mouvement Jeunesse étudiante chrétienne (JEC), Valérie
Fourneyron, ministre des sports, elle aussi catholique et George
Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite scolaire. Les trois autres
ont préféré garder l'anonymat. Le gouvernement compte également 11
athées, dont Marisol Touraine et Aurélie Filippetti ; 5 agnostiques,
notamment Manuel Valls et Arnaud Montebourg. 14 ministres ont préféré ne
pas faire de commentaire."

C'est une première. Au moins depuis Giscard, les gouvernements successifs comptaient tous au moins un croyant pratiquant.

25 réflexions au sujet de « Aucun croyant pratiquant au sein du gouvernement »

  1. Pitch

    les gouvernements successifs comptent peut-être un croyant pratiquant depuis Giscard mais, si je me souviens bien, c’est sous Giscard que la loi Veil a été votée.
    Quels progrès vers l’abîme depuis… La présence supposée de pratiquants au gouvernement n’y a pas changé grand chose.

  2. Jean Theis

    Pas d’accord. Ils sont tous croyants (à divers dieux, déesses et même esprits) et sont très pratiquants avec des rites, des habits liturgiques, des admonitions, un catéchisme à enseigner aux enfants à partir de 2 ans, et la lutte à mort contre ceux qui ne pensent pas la même chose.

  3. Nabulione

    Quoi d’étonnant ? C’est la fidélité aux canons maçonniques !
    Combien de croyants dans le 1er gouvernement de Paul Reynaud en mai 1940 (avant l’arrivée de Pétain) ?
    Aucun. Et pourtant, ils ont tous rappliqué au Te Deum pour demander à Dieu que la France soit sauvée… Elle l’a été, mais il a fallu faire pénitence. La leçon n’a pas servi.

  4. P.R.

    Dire la République c’est les croyants dehors est faux, la déchristianisation de la France doit être imputée aussi aux chrétiens qui ne lèvent pas le petit doigt pour convaincre leur voisin ou leur cousin de la vérité de la Foi. On peut légitimement regretter la monarchie mais les pratiquants hypocrites ne valent pas mieux que les non-pratiquants. Or la monarchie en était pleine. Et si la monarchie a été renversée c’est parce que ses représentants ont eut un conduite immorale lamentable qui a détourné le peuple du respect de la royauté. Les frères de Louis XVI étaient francs-maçons et on s’est posé la question de l’initiation de Louis XVI. Les Bourbons à l’exception de Louis XIII ont oublié Saint Louis : Louis XIV s’est fait représenter en dieu grec et imposé ses innombrables maîtresses sans retenue à la vue de tous. Cela a-t-il plu à Dieu ? La monarchie peut avoir ses avantages si elle est combinée avec de la démocratie dans un vrai régime mixte mais l’idéalisation de la monarchie est vraiment bébête. Louis XV et le parc aux cerfs, Louis XVI et ses frères libre-penseurs, francs-maçons et pour l’un d’entre eux assez libertin. Tout se paye. La faiblesse morale est de tous les régimes et dans tous les partis. Ses conséquences aussi.

  5. Enki

    Est-ce si important de connaitre les croyances religieuses et leurs pratiques associées des membres du gouvernement? On est dans un pays libre et non religieux à ce que je sache. Qu’est ce que ça à voir avec la politique??? Chacun ses croyances, et pour des catholiques comme vous, avec un Dieu qui prône l’amour et le partage, je vous trouve bien intolérants et sectaires! Gouvernement français = liberté, égalité, fraternité!

  6. Anna

    En réponse à Enki,si des ministres étaient croyants et pratiquants ils prendraient peut étre conscience de la politique de mort qu’il conduise y compris Mme Vallaud Belkacem qui saurait que l’Islam est opposé au mariage gay.

Laisser un commentaire