Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Au tribunal des enfants à naître

Libération d’aujourd’hui nous plonge dans le quotidien d’une une cellule de médecins qui "étudie au cas par cas les problèmes foetaux ou maternels pouvant justifier une interruption médicale de grossesse (IMG)." Et face à ce tribunal, les prévenus risquent la peine de mort.

L’enjeu est de taille : dans tous les cas, c’est la question d’une interruption de grossesse pour un problème foetal ou, plus rarement, maternel, qui est posée. Et si cet avortement n’est jamais pratiqué sans l’accord des parents [!], l’avis de l’équipe médicale est déterminant.

Anomalies chromosomiques (notamment trisomie 21), graves malformations du système nerveux ; retards de croissance… Les présentations s’enchaînent. Parfois le cas est réglé en moins d’une minute.

L’article parle de la condamnation d’enfants de différents âges : pour mémoire, ici une photo à 24 semaines, ici à 32 semaines.

Henri Védas

Partager cet article

1 commentaire

  1. Nous sommes tous des foetus non avortes

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services