Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Au Canada, Jean Tremblay dénonce les laïcistes

Jean Tremblay, maire de Saguenay au Québec, a gagné son procès contre les laïcistes qui veulent supprimer la prière au sein du conseil municipal. Les laïcistes font maintenant appel devant la Cour Suprême. Le maire dénonce ce laïcisme :

"Quand on vient attaquer notre religion, c'est notre liberté de l'exercer, c'est notre culture que l'on attaque. C'est un Alzheimer historique"… "Il n'y a pas d'ingérence de la religion dans la politique, d'ailleurs l'évêque ne m'appelle jamais, même si j'aimerai bien qu'il m'appelle parfois"…

Un franc-parler qui s'accompagne d'une bonne défense de la saine laïcité :

 

Partager cet article

13 commentaires

  1. Superbe intervention de ce maire de Saguenay.
    auriez-vous son adresse mail pour lui témoigner du soutien de ces cousins d’Europe ?
    merci
    JF Debourg

  2. Heureux les sages qui savent vivre !

  3. Bravo Mr le maire !
    Si seulement tous les maires avaient votre courage…

  4. Très bon argumentaire!!! Il n’y a pas qu’en France que le laïcisme fait des ravages! Pour ceux qui ne connaissent pas très bien la culture canadienne et québecoise, voici quelques explications sur les propos de Jean Tremblay:
    – il parle de 180 000 piastres (dollars canadiens en québecois). Cela fait environ 120000 Euros
    – il parle des autochtones: ce sont les peuples indiens qui bénéficient suivant les provinces de droits spécifiques notamment autour de leur culture et religion
    Pour information, au Québec il y a deux principaux partis: le parti québecois, plutôt de gauche, qui est souverainiste (indépendantiste), anti-cléricale et très “progressiste” sur les questions de société. Il y a aussi le parti libéral qui est une émanation “locale” du parti libéral du Canada. Comme tout parti libéral dans les pays anglo-saxons, il est à caractère centriste. Au Québec il est considéré comme étant à droite. Et oui comme ils sont francophones la lecture politique des partis est très “socialiste”. Enfin il existait (je crois qu’il n’a plus de député) au Québec un troisième parti de droite conservatrice et souverainiste; l’action démocratique du Québec.
    Bref une bonne leçon de la part de ce maire du Nord du Québec qui montre que là-bas aussi on aime pas ce qui se trame dans les hautes instances du pays.

  5. J’ajoute que Jean Tremblay est plutôt de tendance “libérale”. Et dans son discours, il invective vivement les “pequiste” (parti québecois) qui sont soi-disant souverainiste, donc défenseur de la culture québecoise, francophone et donc catholique aussi. Mais ceux-ci ne bougent pas…

  6. Chapeau bas et bravo au maire de Saguenay,.
    Bravo Monsieur Jean Tremblay.
    J’aurais tellement aimé entendre le même discours par Monseigneur Pontier,mais je ne l’ai pas entendu devant les Médias prendre la parole pour condamner les actes satanistes des femens,je ne l’ai pas vu non plus prendre la parole devant les églises profanées!!
    Rien n’a filtré de son entrevue en privé avec le président Hollande.

  7. L’adresse du maire Jean Tremblay:
    [email protected]
    Un homme à encourager !

  8. Chez nous malheureusement il n’y a pas eu de maires comme celui ci et on a vu le résultat… Tel qu’il le prédit d’ailleurs !
    On peut constater qu’ils ont exactement les mêmes problèmes que chez nous, haine laïc, saccage d’église etc.
    Jusqu’aux questions des journalistes qui semblent valoir autant que les nôtres…

  9. J’ai rien compris !!! C’est en quelle langue ??

  10. il aprle le franc-quebecois avec un accent tres fort. En Quebec on parle un francais particulier, souvent melee avel l’ anglais de la bas.
    Quand j’etais la, on me prenda pour une quebecoise, quand je parlais en francias, meme si je suis italienne.
    rosa

  11. Excellent discours.
    Et excellente analyse, juste et pertinente.
    J’espère que ce maire trouvera les fonds nécessaires pour payer les frais (exorbitants) d’avocats.
    Sa conclusion est très juste : “C’est beau le respect, mais il faut se respecter nous même. On ne se respecte pas. Pour ses valeurs, il faut être entêté (…) La langue (québécoise –> française), elle reflète la culture de notre religion catholique, celle qui a bâti le Québec (…) Je suis certain que si nos grands pères, nos pères, nos mères, nos grands mères assistaient (à cette conférence de presse), ils applaudiraient à tout rompre. Et on aurait honte.” Et de conclure : “on sait ce qui est bien. Et on sait ce qui est mal. Ce combat là, il est pour le Québec, pour les québécois, il va peut-être s’étendre à tout le Canada (et j’ajouterai: au monde entier), mais c’est un beau combat, pour protéger notre liberté.”
    J’ai rarement vu un homme politique engagé témoigner avec autant de conviction en faveur de sa culture, de son histoire, de sa foi, et de la Croix (voir à 3 min).
    Son discours est cohérent et puissant parce qu’il ne “cloisonne” pas sa vie politique et sa vie de chrétien.
    Des mots (et des arguments) que chacun d’entre nous peut entendre et faire siens.

  12. @scat
    Il parle le Français !! Le vrai !!
    C’est vous et moi qui parlons un français pointu imposé par la révolution…
    A l’époque parler comme lui nous faisait risquer la guillotine !
    On disait par exemple : Le RRRouai et les frrrançouais (le Roi et les français)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services