Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Attaque financière contre le Vatican

VDepuis plusieurs mois,
sous l'impulsion de Benoît XVI, le Vatican donne des gages en matière de
transparence et de mise en conformité
. Des progrès ont été faits,
salués, en juillet 2012, par les experts de Moneyval, le comité
dépendant du Conseil de l'Europe chargé d'expertiser les efforts des
membres en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du
terrorisme. Sur les 16 "recommandations fondamentales" identifiées par Moneyval, 9 ont été jugées "conformes ou largement conformes", les 7 autres "partiellement conformes ou non conformes".

Or, la Banque d'Italie a bloqué tous les paiements électroniques dans l'État de la Cité du Vatican. La Deutsche Bank Italia, qui est la banque fournissant les les terminaux de paiement installés sur le territoire du Vatican, sujet de droit italien, surveillé par la Via Nazionale, les avaient ouverts sans l'autorisation nécessaire de la Banquea d'Italie. Ce n'est qu'au cours de 2012 qu'elle a
présenté une requête en ce sens, rejetée par la Via
Nazionale. Et c'est pourquoi elle a dû désactiver tous les terminaux du
Vatican: Musées du Vatican, pharmacie
internationale, supermarché d'alimentation, magasins de vêtements et de matériel technologique,  numismatique et philatélie…

La
nouvelle a été annoncée dans un communiqué publié par la
Direction des affaires économiques du gouvernorat du Saint-Siège et
confirmée par une autre note de la comptabilité de l'Etat du Vatican. Seules formes de paiement admises, depuis mercredi, les espèces, les chèques et les distributeurs de billets de l'IOR.
L'arrêt des paiements électroniques a été confirmé par le bureau de
presse du Saint-Siège, mais il est impossible de savoir quand les
services reprendront, de sorte que dans les notes officielles on parle
de façon générique de «laps de temps indéterminé» ou «jusqu'à nouvel
ordre à définir.
» Le porte-parole du Vatican, le père Federico
Lombardi s'est limité à expliquer que le blocage était dû au fait que les
relations de certains bureaux de la Cité du Vatican avec l'un de leurs
prestataires de services pour l'utilisation des cartes de crédit sont sur le
point d'expirer. Le père Lombardi a ajouté que «des contacts sont en
cours avec plusieurs fournisseurs, ou prestataires de services
».

Le blocage des paiements
électroniques est une mesure très grave, elle
est mise en pratique en présence de situations suspectes, comme par
exemple des opérations de blanchiment
. Paradoxalement, le paiement par carte de crédit permet de suivre les flux financiers, ce que ne permet pas le paiement en liquide. L'annonce a fait grand bruit en Italie, où le Vatican est pointé du
doigt pour son opacité financière. L'Institut des oeuvres religieuses,
la banque du Saint-Siège, qui finance les actions de l'Eglise dans le
monde, a été cité dans nombre de scandales politico-financiers-mafieux.
Le secret de ses 33 000 comptes (dont celui du pape) serait mieux gardé
qu'en Suisse.

Partager cet article

8 commentaires

  1. l’Antéchrist est en train de sortir du bois…

  2. Heureusement que les secrets de la banque du Pape sont bien gardés. Le Pape n’est pas un détenteur de compte lambda.
    Des états comme la Chine et les États Unis ont des services secrets et utilisent l’argent comme bon leur semble a des fins qui ne sont pas celles du bien commun comme le fait l’Eglise.
    C’est bien une attaque contre le Vatican et elle n’est pas faite par hasard. Si le Vatican est pointé du doigt en Italie où Mario Monti, le supplétif des grands banques internationales, a été mis à la tête de l’état italien et non pas élu, c’est bien parce le système veut faire payer par les particuliers et les impôts leurs politiques qui n’ont pas été prises par les Etats souverains, et veut déstabiliser les États souverains. Le Vatican est certainement la bête noire qui empêche les oligarchies mondialistes de faire ce qu’elles veulent à tous les niveaux, y compris pour diffuser la pilule (intéressant pour les industries pharmaceutiques) et transformer toujours plus l’homme en consommateur (y compris d’armes dans certaines zones de conflit où la guerre n’est pas une fatalité quoi qu’on veuille nous faire croire).
    Le Vatican libre et indépendant dérange. Tous les coups sont utilisés pour le faire taire et réduire son influence.

  3. @ C
    Votre commentaire dans ses amalgames frise la paranoïa.

  4. Je ne comprends pas , puisque le Vatican est un état dans l’état et que le Pape s’il est le chef de l’Eglise catholique est aussi le chef d’état du Vatican .
    Qu’ont à y voire les services financiers italiens ??

  5. Les prophéties de notre temps s’accomplissent . L’Eglise va descendre au tombeau . Mais elle ressuscitera plus belle que jamais .

  6. C’est ici je crois, sur Le Salon Beige, qu’on a lu il y a déjà un an qu’après les pseudo-scandales pédophiles, les prochaines attaques contre le Vatican seraient en 2013 sur le plan financier ?
    C’est donc tout sauf une surprise.
    Ou, si surprise il y a, c’est que cela tombe dès début janvier.

  7. Pardon, je voulais dire plus exactement : les attaques contre les pseudo-silences et inactions de Benoit XVI (alors Mgr Ratzinger) dans les anciennes affaires de pédophilie.

  8. lire zenit en espagnol très complet et plus nuancé

Publier une réponse