Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

Festival de Cannes : Stop au porno attaque en justice le film Mektoub my love : Intermezzo

Festival de Cannes : Stop au porno attaque en justice le film Mektoub my love : Intermezzo

Communiqué de Stop au porno :

Présent sur la liste des sélections officielles des film du Festival de Cannes 2019, le film Mektoub my Love, réalisé par Abdellatif Keckiche, a récemment défrayé la chronique en faisant scandale.

Plusieurs médias ont rapporté les impressions des spectateurs :

« Beaucoup qualifient Mektoub my Love : Intermezzo “d’expérience éprouvante”, “voyeuriste” » ( Programme.tv)
« du voyeurisme gratuit jusqu’à la pornographie, la femme comme objet jusqu’au stade le plus avilissant. » (Télé Loisir)

La journaliste Anaïs Bordage a compté 178 plans sur des fesses. (Twitter)

Une scène de sexe non simulé à caractère pornographique :

« Plans sur son sexe à elle épilé et sur son acte à lui très investi, plans sur ses fesses à elle claquées, dans le feu d’une action de sa part à lui très passionnée. La scène dure 13 minutes avec toutes les étapes de la pratique orale filmée de très près, sous toutes les coutures et dans toutes les positions. Une scène choc, osée, crue » (Allo Ciné)

Un témoin présent lors du tournage a fait connaître les pressions psychologiques exercées sur les acteurs afin de leur faire tourner une scène de sexe non simulée d’un quart d’heure :

« Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque, épuisant tous les acteurs, et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n’étaient pas disposés. Mais à force d’insister, au fil des heures et alors que de l’alcool était régulièrement consommé sur place, il a réussi à obtenir ce qu’il voulait. » (Midi Libre)

Pour ces raisons, l’association Stop au porno et ses avocats ont pris des dispositions pour lancer une attaque en justice afin d’empêcher la diffusion du film d’Abdellatif Keckiche Mektoub my Love: Intermezzo auprès d’un public non averti.

Partager cet article

1 commentaire

  1. j’ai été voir sur youtube de quoi il était question, et, surprise : c’est le film dont je n’ai pas attendu la fin, avec longueurs, pas de suspence, bêtises, …, et dont j’avais eu la mauvaise idée d’oublier le titre (pour ne pas y retourner, évid )
    alors, le porno, là-dedans…j’ai surement raté!!!

Publier une réponse