Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Asia Bibi : “J’ai beaucoup prié pendant toute ma détention. Seule dans ma cellule, j’imaginais Jésus et je lui parlais”

Asia Bibi : “J’ai beaucoup prié pendant toute ma détention. Seule dans ma cellule, j’imaginais Jésus et je lui parlais”

Le journal la Vie publie la première interview d’Asia Bibi depuis sa libération suite à son acquittement en janvier 2019 après 10 ans de détention au Pakistan. C’est un magnifique témoignage de foi mais aussi utile pour la prise de conscience de la façon dont se déroule la vie des chrétiens dans les pays musulmans :

Après ces longues années passées en prison, je me sens bien. Parfois mon pays me manque, mais le plus important pour moi est d’être en sécurité avec ma famille. C’est ce qui me rend heureuse.

J’avais une vie simple mais bien remplie. Je travaillais comme ouvrière agricole et je récoltais notamment les fruits et les légumes dans les champs alentour. Le soir, je rentrais m’occuper de ma famille. Tout n’était pas facile, mais j’étais heureuse

Je ne sais pas exactement pourquoi cette voisine, Mafia, et sa sœur m’ont accusée de blasphème, mais ce que je sais, c’est qu’elles ne m’aimaient pas, et qu’il était facile pour elles de m’accuser parce que j’étais chrétienne. Et ensuite, personne dans le village ne m’a défendue

Le troisième jour après ma condamnation, alors que je priais, un oiseau est venu se poser sur le rebord de la fenêtre et m’a regardée, raconte-t-elle. Je lui ai demandé : « Viens-tu de la part de Dieu ? Et il est parti. Mais ensuite, il est revenu chaque jour pendant trois ans. J’avais l’impression qu’il me parlait. C’était pour moi le symbole de l’espoir. J’ai beaucoup prié pendant toute ma détention. Seule dans ma cellule, j’imaginais Jésus et je lui parlais. Je lui demandais de me libérer. Ce lien m’a donné de la force et de l’espérance. J’ai toujours cru que la justice allait triompher et que j’allais être libérée.

Je suis consciente que mon histoire a fait de moi un symbole dans le monde entier. Malheureusement, il y a beaucoup d’autres personnes qui ont été accusées de blasphème et qui sont encore en prison aujourd’hui. Je veux porter leur voix et les défendre, comme d’autres m’ont défendue, afin qu’elles soient libérées. J’incite les personnes qui m’ont soutenue dans le monde entier à ne pas les abandonner.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Où qu’elle se trouve souhaitons à Asia de vivre en paix avec les siens et avec cette foi inébranlable qui lui a permis de “tenir le coup”.

  2. Elle proclame une Foi qui égale celle des premiers chrétiens jetés dans la fosse aux lions. Elle me fait penser à la petite Blandine de Lyon : le martyre de Blandine frappa tous ceux qui le virent. “Après les fouets, les bêtes, le gril, elle fut mise dans un filet et livrée à un taureau. Plusieurs fois projetée en l’air par l’animal, elle n’avait plus le sentiment de ce qui se passait tant elle était prise par son espérance et son entretien avec le Christ”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!