Arnaud Montebourg renonce à se rendre à St Nazaire

Un temps annoncé à bord du train de l’industrie et de l’innovation, le ministre du Redressement productif ne viendra finalement pas à Saint-Nazaire lundi 8 avril.

Il faut dire qu'un comité d'accueil de LMPT avait prévu d'être… "consistant".

22 réflexions au sujet de « Arnaud Montebourg renonce à se rendre à St Nazaire »

  1. Sylvie

    Ils ont peur des réactions du peuple de France à leur égard : les usines qui ferment ou qui délocalisent, le chômage qui augmente de plus en plus chez les ouvriers, les employés, les cadres, la contestation qui enfle et l’augmentation du sentiment d’insécurité et d’impunité des délinquants (voitures qui brûlent, incivilités, agressions, etc…). Les ministres sont tellement impopulaires qu’Hollande ferait mieux de retirer le projet de loi sur le mariage pour tous, sinon ça va finir très très mal.

  2. Germain

    Que craignait-il? Une manifestation pacifique de 100 ou 200 personnes. Est-ce tellement insupportable? Ou est-ce la peur de se voir rappeler que la France ne veut pas de leur loi, qu’ils sont complètement déconnectés de la réalités?
    Malheureusement, en ne sortant plus de leurs bureaux princiers, ils seront encore plus loin de la France.
    Au fait, qu’a fait MOntebourg depuis qu’il est ministre?

  3. Mû de Jamir

    Non non, la raison de sa non venue c’est pas (que) ça…
    C’est juste que “Pépère” -et je l’ai entendu à la radio ce matin sur Europe 1 – a demandé à ses ministres de “trouver rapidement des mesures pour riposter” (contre quoi, contre qui, on ne sait pas trop).
    ça fait genre : vite, vite, démerdez-vous, mais trouvez moi 2-3 trucs qui font “mesures de chocs”.
    Du coup, les ministres vont devoir bosser ces jours-ci, ça va leur faire tout drôle.

  4. Benoît

    Très bien s’il ne vient pas, mais attention à l’effet de surprise en arrivant au dernier moment, sans prévenir…
    Il faut être prêt, au cas où.
    Il est fort à parier que maintenant, les visites de sinistres ou du président normal ne seront plus annoncées avant. Cela veut dire qu’il nous faudra mettre en place des dispositifs mobilisables en quelques instants.

  5. G

    C’est bizarre, tous ces ministres qui se décommandent à la dernière minute ? Je ne comprends pas pourquoi… Trop de travail sans doute.
    Enfin, il faut voir le bon côté. Çà fera des économies pour les contribuables : pas besoin de mobiliser une centaine de cars de CRS.

  6. Pierrot

    Des économies pour nous, et surtout nous leur enlevons la seule possibilité qu’ils avaient de se refaire une popularité auprès du peuple. Plus de déplacements = fossé qui se creuse entre le gouvernement et les français.
    C’est bien, si nous pouvions tenir jusqu’à 2014…!

  7. Nicou

    Qu’est-ce-que ce serait si l’on y allait avec des fourches et des faux… comme les vendéens pour lesquels “ils” refusent de reconnaître le génocide programmé par l’état ou comme les “grands ancêtres” que tous ces socialos révèrent, avec des piques !

  8. Jean Theis

    Si les visites ne sont plus annoncées à l’avance, ils n’auront pas non plus leur public gauchard.
    C’est à dire qu’ils iront inaugurer des trucs devant un préfet, son secrétariat, le commissaire. Point barre. ils feront des discours dans le vide, pas d’applaudissemnts tant ceux-ci seraient maigres…
    Cependant les journaleux savent cadrer une vingtaine de personnes pour qu’elles aient l’air d’être cent (et réciproquement).

Laisser un commentaire