Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Arnaud Montebourg candidat, Audrey Pulvar réduite au silence

Audrey Pulvar ne présentera plus la tranche de 19h à 20h sur iTélé, car son compagnon, Arnaud Montebourg, a annoncé samedi son intention de participer aux primaires du Parti socialiste. Depuis septembre, Audrey Pulvar animait chaque soir une heure de débats sur l'actualité du jour. Le patron d'iTélé, Pierre Fraidenraich, précise :

M "L'impartialité d'Audrey Pulvar ne peut être, naturellement, mise en cause, mais il était de notre responsabilité d'éviter une confusion des genres préjudiciable, tant pour l'intéressée que pour la chaîne. Comment imaginer qu'elle puisse continuer à inviter des responsables politiques de premier plan sur notre antenne dans un tel contexte? Nous aurions et elle aurait beaucoup à perdre".

La compagne de François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler, qui conduit des entretiens politiques sur Direct 8, pourrait elle aussi se retrouver sur la sellette. Mais Yannick Bolloré, le patron de la chaîne, a annoncé qu'elle présentera une émission politique à partir de janvier 2011.

Partager cet article

7 commentaires

  1. A mon avis, cette décision est un peu “jésuite”, car on peut dégager deux points:
    – la candidature d’Arnaud Montebourg n’est autre que celle de candidat, à la candidature du parti socialiste, pour des élections en 2012.Donc rien de tangible pour le moment.
    – Audrey Pulvar était connue comme “proche” d’Arnaud Montebourg depuis longtemps, ce qui ne l’a pas empéchée de recevoir des politiques, y compris Le Pen (Jean Marie au moins, car je l’ai vu).

  2. Cette multiplication des couples hommes politique / journaliste est une preuve que l’information n’est plus indépendante du pouvoir en France.
    Les cercles politiques et journalistiques vivent ensemble, dans un même milieu clot.
    C’est bien plus grave que la soit disant main mise de Sarkozy sur les médias.

  3. A quand la séparation du 4ème pouvoir avec la politique ?

  4. Il y a quelque de pourri en république democratique française.

  5. Oh, comme c’est dommage !

  6. C’est vrai que cela peut paraitre troublant ces liaisons dangereuses entre les journalistes et les politiques, cependant pour moi c’est le reflet d’un monde bling bling et ostentatoire ou la réalité du pouvoir est occulte et ne se montre pas.
    Le politique n’est qu’une marionette au même titre que le journaleux..à qui l’on donne les miettes du gâteau. Ces pauvres gens vendent leur âme pour quelques restes et le bon peuple se met à rêver de leur paraître et de leur sottise.

  7. D’accord avec Philippe.

Publier une réponse