Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Armes chimiques en Syrie : manipulation ?

Valeurs actuelles est sceptique sur l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien :

"[…] Sur le plan politique, une telle action, en ce
moment, serait aberrante de la part du régime Assad. En plus de quarante
ans de pouvoir, il a employé les moyens les plus durs contre son
peuple, contre son voisin Le Liban ou les soldats français à Beyrouth, à
une certaine époque. Sa dureté ne fait aucun doute. Mais Assad est
aussi conseillé sur la meilleure stratégie à adopter, sur le terrain
militaire comme dans la manœuvre médiatique qui l’accompagne. Ce n'est
pas au moment du retour des inspecteurs de l'AIEA, autorisés à se rendre
en Syrie, qu'il était le plus judicieux de lancer une telle opération
chimique, aussi provocatrice. L’emploi de ces armes est de plus
aléatoire. Les retombées médiatiques d’une telle action s’annonçaient
plus désastreuses que les effets escomptés – rarement obtenus – sur les
objectifs visés.

Hypothèse. Sans négliger la
cruauté intrinsèque du régime Assad, on ne peut écarter la capacité de
nuisance des plus extrémistes des insurgés, dont certains se sont emparé
de stocks chimiques
. Ils seraient capables de les activer et de les
retourner de telles armes contre des civils, avec trois objectifs :
provoquer une levée de bouclier internationale, déclencher une
intervention d’urgence, faire vaciller le soutien de la Russie et de
l’Iran à Assad. 

Les spécialistes ont en mémoire des cas de
manipulation de ce type
. Deux exemples : le faux charnier de Timisoara
(Roumanie, décembre 1989), cas d’école d’une intoxication réussie des
médias occidentaux ; les bombardements suspects de civils bosniaques à
Sarajevo (Bosnie), entre 1993 et 1995, qui entrainèrent une robuste
intervention occidentale armée. En Syrie, comme hier en Roumanie ou en
Bosnie, le plus grand discernement s’impose."

Partager cet article

22 commentaires

  1. On a bien des PREUVES d’utilisation d’arme chimique, et c’est bien Mme Carla del Ponte, membre de la Commission d’enquête de l’ONU sur les violations des droits de l’homme en Syrie, qui le dit :
    « Nos enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu’à présent, pour le moment CE SONT LES OPPOSANTS AU REGIME QUI ONT UTILISE LE GAZ SARIN»
    (http://www.espacemanager.com/international/carla-del-ponte-les-rebelles-syriens-ont-utilise-des-armes-chimiques.html)
    Evidemment je comprends que ça embête les médias Français islamophiles …..

  2. Aux dernières nouvelles, la Russie aurait fourni aux Nations Unies les images satellites, irréfutables, des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur Al Ghouta et qui auraient été tiré de la région de Douma en Syrie, qui est sous contrôle des rebelles ! L’opposition syrienne aurait commis ce massacre de sa population pour exploiter la présence de la Commission d’enquête déjà en Syrie.
    La question qu’il faut maintenant se poser : l’Otan va-t-il attaquer les rebelles qui ont utilisé ces gaz ? Hollande va-t-il changer sa manière de penser ? On en doute !
    Point avec Ayssar Midani concernant la situation en Syrie :
    http://www.youtube.com/watch?v=KSiyFS_xE8Ufeature=player_embedded
    Journal de Syrie 25.8.2013, Entrepôt des matières premières pour la fabrication de l’arme chimique :
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embeddedv=-GnhFNfiHaU
    Se souvenir que déjà en en mai 2013, à la Radio-Télévision suisse-italienne (RSI), Carla Del Ponte, membre, on ne peut plus crédible de la commission d’enquête sur la Syrie dépendant du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, avait fait une déclaration fracassante qui n’était pas du goût des puissances occidentales qui interviennent directement en Syrie. “Nous disposons de témoignages sur l’utilisation d’armes chimiques en particulier le gaz sarin. Pas de la part du gouvernement, mais des opposants”, avait affirmé l’ex-procureure générale du Tribunal pénal international pour les crimes commis en ex-Yougoslavie (TPIY).
    L’ancien ministre français des Affaires Étrangères dit bien qui veut la déstabilisation de la Syrie :
    http://www.youtube.com/watch?v=5vz5EKlI3fQfeature=player_embedded
    Mais à qui l’Otan donne-t-il des armes : à des fous qui se retourneront contre l’occident après :
    http://www.youtube.com/watch?v=PLlXFIqazZIfeature=player_embedded
    Bref, les descendants khazars vont être à nouveau responsables d’une guerre mondiale :
    http://effondrements.wordpress.com/2012/06/06/lintelligentsia-sioniste-responsable-de-la-seconde-et-troisieme-guerre-mondiale/

  3. De ce commentaire c est bien notre avis….Il suffit de reflechir un petit peu..Ceci dit c est bien triste et Grave des suites de ce que cela peut apporter a l humanite…

  4. et vous oubliez KATYN !!!

  5. On se demande vraiment pourquoi le pouvoir officiel aurait lancé des roquettes chimiques à Damas, au moment même où débarquaient les inspecteurs de l’ONU chargés d’enquêter sur cela ! Mais à qui profite le crime ?
    voir aussi http://www.politique-actu.com/osons/syrie-massacre-chimique-ghouta-russie-fournit-preuves-satelittes-nations-unies-auteurs-massacre/830549/

  6. Question du jour sur RTL :
    Syrie : êtes-vous pour une intervention militaire ?
    http://www.rtl.fr

  7. Rappelons nous un précédent similaire.
    Une désinformation construite de toutes pièces et propagée pour démarrer dans le « bon droit » l’opération « Bouclier d’Israël » (qui deviendra « Bouclier du désert), à savoir les fameuses « couveuses koweitiennes », soi-disant ravagées sauvagement par les militaires irakiens en 1990…
    Cela représente aussi un devoir de mémoire cf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_couveuses_au_Kowe%C3%AFt
    Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage !

  8. La Chine est aussi intéressée.Elle n’a pas acquis le port du Pyrée pour des prunes.car après la Syrie ce sera la Turquie, puis la Grèce,l’Italie etc..La Chine est désormais une puissance méditerranénne.Le bon vieux péril jaune n’est plus un mythe….Merci de vos incitations à la veille.

  9. Sans compter que les islamistes de l’opposition Syrienne manipulent les médias (qui se laissent complaisamment faire) en montant de TOUTES PIECES de fausses exactions de l’Armée Syrienne. Ils ont leur studio de télé et ont de faux morts qu’ils font passer pour de vrais au Infos de France Télévisions pour berner les Français :
    http://www.postedeveille.ca/2013/08/islamwood-studio-de-production-des-freres-musumlans-video.html

  10. Petit rappel historique:
    les armes chimiques ont été employées pour la premiere fois apres le premier conflit mondial par ce bon W.Churchill, autre bienfaiteur de l’humanité, contre des populations irakiennes (dejà !) lors du mandat brit. dans les années 20.

  11. Saddam Hussein a utilisé des armes chimiques avec l’aide des États-Unis
    http://media01.vatiradio.va/podcast/feed/rg_francese_1_270813.mp3
    De Radio Vatican :
    Saddam Hussein a utilisé des armes chimiques avec l’aide des États-Unis
    Dès 1983, les États-Unis savaient que Saddam Hussein disposait d’armes chimiques.
    Les États-Unis ont aidé l’Irak à bombarder les armées iraniennes avec des armes chimiques en 1988. Les sites à bombarder avaient été indiqués aux iraquiens par les États-Unis à partir d’observations satellites.
    C’est le très sérieux magasine américain « Foreign policy » qui donne cette information en se basant sur des documents de la CIA passés dans le domaine public ?
    —————————-
    On nous a donc trompé depuis 1983 ! On nous a aussi menti lorsque colin Powell a agité un petit sachet de poudre blanche (arme de destruction massive irakienne selon lui) qui n’était en fait que de la poudre de perlimpinpin !
    Aujourd’hui, les mêmes sont prêts à déclencher « une 3ème guerre mondiale » alors qu’aucune preuve n’a été donnée sur l’origine de l’attaque par ces gaz en Syrie (et que leur désinformation est plus intense que jamais – commentaire personnel).
    Commentaire personnel : Bien sûr nous pleurons tous sur ces enfants et ces familles exterminées mais qui l’a fait ? Nous voulons des preuves pour ne pas, une fois de plus défendre des pompiers-pyromanes !

  12. Enfumage de la fortune anonyme et vagabonde qui est à bout de souffle et qui veut nous envoyer à la guerre.
    Cette fois ci , ne marchons pas dans le coup et mettons crosse en l’air.

  13. Comme sous Chirac, manifestons en masse contre ces nouveaux massacres !
    Non aux guerres injustes !

  14. A propos de la Syrie, et de la Christianophobie en général:
    « […]Le nombre de Chrétiens persécutés dans le monde oscille entre 100 et 150 millions d’âmes. Ce chiffre, en hausse constante, fait du christianisme la religion la plus persécutée. Selon Portes ouvertes, « un chrétien meurt toutes les 5 minutes ». Et comme l’explique Marc Fromager, directeur de l’Aide à l’Eglise en détresse (AED), « sur 131 pays de culture chrétienne, il n’y en a pas un seul où la législation sur la liberté religieuse laisse à désirer. Sur 49 pays de culture musulmane, 17 ne tolèrent aucune autre religion et contrôlent étroitement les croyants non musulmans, 19 reconnaissent théoriquement la liberté religieuse mais ne l’appliquent pas en pratique. Les chrétiens restent le groupe religieux le plus discriminé dans le monde: 75 % des cas d’atteintes à la liberté religieuse les concernent ».
    Et le pire dans cette christianophobie mondiale est l’indifférence qui l’entoure. Certes, les attentats contre des Chrétiens en Irak ou en Egypte en 2010-2011 revendiqués par Al-Qaïda furent fort médiatisés. Mais les nombreux cas de « christianophobie ordinaire », commis au nom des législations en vigueur ou avec la complicité des autorités, sont ignorés. Ceci s’explique par le fait que les mythes fondateurs du politiquement correct et la « politique d’apaisement » empêchent de désigner les bourreaux.[…] »
    La suite là:
    http://institutdeslibertes.org/la-nouvelle-christianophobie-et-la-syrie/

  15. En route vers une nouvelle expédition sur le modèle de celle de Suez ?
    A l’époque (nov. 1956), l’intervention franco-britannique tourna au fiasco. Elle fut arrêtée sous la pression des É.-U.
    Le sera-t-elle cette fois par la Russie ?

  16. C’est bon de savoir qu’il y a des gens qui voient clair et ont de la mémoire.

  17. Evidence absolue : il s’agit d’une opération de désinformation. Comment ASSAD, quii se sait observé et espionné de toutes parts, courrait-il le risque d’un geste qui n’a aucun intérêt stratégique, à savoir tuer des civils non combattants, alors qu’il sait que c’est un casus belli, ou un casus operandi.
    Il faut justifier une intervention militaire, qui n’aura d’autres conséquences qu’un appui matériel et logistique supérieur de la part de la Russie vis à vis d’ASSAD, au travers de l’IRAN. Avec un risque de réactions, attentats et événements en cascade, remettant en cause le très fragile équilibre de cette région du Moyen Orient.
    Les Occidentaux jouent avec le feu, alors qu’ils ne sauront pas ensuite circonscrire l’incendie.

  18. Les roquettes chimiques utilisées étaient artisanales, comme celle d’Alep utilisées en mars dernier. Qui croira vraiment que l’armée loyaliste (surmilitarisée) a besoin de cela en ce moment ?
    Et puis un petit rappel historique aux va-t-en guerre proclamant que « La France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents ».
    C’était dans Le Figaro : Renaud Girard rappelle qu’en 1921, quand l’Angleterre réprimait une révolte chiite dans l’Irak de l’époque, un officier britannique fit bombarder les rebelles irakiens au gaz moutarde. C’était un certain major Harris.
    Renaud Girard ajoute dans Le Figaro qu’heureusement pour le gouvernement de Londres, ni la télévision, ni YouTube, ni les smartphones n’existaient à l’époque. Si bien que personne ne put s’apitoyer sur les convulsions des familles chiites touchées par les gaz.
    Et l’histoire ne s’arrête pas là : vingt ans plus tard Harris était devenu Général d’armée aérienne pendant la Deuxième guerre mondiale… et c’est lui qui fit raser Dresde en février 1945 ! Aujourd’hui, il a sa statue au coeur de Londres.

  19. Pour sa guerre au Mali ,le Petit Bourgeois de l Elysee etait venu MENDIER au Canada et avais obtenu 500 Milions….Ou va t-il prendre l argent aujourd hui… Dans les poches des Francais…

  20. La Syrie n’attaque aucun pays ! Elle est attaquée par des gens venant de l’extérieur ! Il en était de même avec la Libye ! Et avant avec l’Irak !
    Ces pays devaient être déstabilises comme le général Wesley Clark nous le disait déjà en 2007 !
    http://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U

  21. Rappelons nous Sadam Hussein et ses soit disant armes de destruction massives.
    A l’époque, cette propagande a permis de faire de lui un grand satan et de justifier l’intervention américaine.
    Toute intervention en Syrie doit être précédée d’une préparation des esprits. Il faut aussi justifier les armes qu’on donne aux islamistes.
    A chaque fois les victimes de tous ces renversements de régimes soutenus par l’occident sont les chrétiens: en Irak, en Egypte, en Syrie… Serait-ce voulu?

  22. Pour moi il est certain que ce sont les agresseurs de la Syrie qui n’ont pas hésité à gazer femmes et enfants pour enfin obtenir ce qu’ils cherchent depuis des mois, un accord de l’ONU pour une attaque des alliés.
    Pour s’en convaincre il faut se poser une question simple : à qui profite le crime ?

Publier une réponse