Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Après le plombier polonais, le prêtre polonais

L’Eglise polonaise envoie ses prêtres dans toute l’Europe. L’évêque Ryszard Karpinski, aumônier de la diaspora polonaise, explique :

"Des évêques étrangers nous écrivent des lettres demandant de leur envoyer des prêtres car ils n’arrivent pas à assurer le service spirituel auprès des Polonais de plus en plus nombreux à l’étranger. La plus grosse demande vient d’Irlande et d’Espagne. Dieu merci, nous disposons d’un nombre suffisant de prêtres et nous pourrons en envoyer autant qu’il faudra".

L’Eglise polonaise compte dans ses rangs environ 27000 prêtres, plus de 7000 séminaristes (le quart du total européen !) et 31000 religieux et religieuses. Et les vocations ne tarissent pas dans ce pays de 38 millions d’habitants où plus de 90% de la population se déclare catholique.

Le père Robert Necek, porte-parole de l’archevêché de Cracovie, indique que :

"Le boom de vocations, qui a commencé avec l’élection de Karol Wojtyla au Saint-Siège (en 1978), continue. S’ils souhaitent partir en mission, en Europe, en Afrique ou ailleurs, on ne leur pose aucun obstacle".

Au total, plus de 1500 prêtres polonais exercent leur sacerdoce à l’extérieur du pays. Le seul diocèse de Vienne compte 115 prêtres polonais. A Paris, la célèbre chapelle polonaise est pleine à chaque messe.

Michel Janva

Partager cet article

13 commentaires

  1. Le problème est qu’ils sont entrés dans l’Ue et que le miracle risque de sd’etomper face à la culture de mort européenne

  2. Quel pessimisme ! Et pourquoi pas l’inverse ?
    “Mais gardez courage ! J’ai vaincu le monde” nous a dit le Christ. La culture de mort n’a qu’à bien se tenir…

  3. Mais quel est donc ce nouveau “TOC” (trouble obsessionnel compulsif) consistant à mettre l’expression “culture de mort” à toutes les sauces.
    Je déteste cette expression qui, de prime abord, laisse à penser que la mort est le mal absolu opposé au bien absolu qu’est la vie.
    C’est une véritable conception de païens pour qui la mort est un scandale induisant l’absurdité de la vie.
    Pour un chrétien, la mort n’est-elle pas le but ultime de la vie, une renaissance dans l’éternité, le passage vers Dieu, le retour à la maison du père ?
    Alors cessons de la vouer aux gémonies à tout bout de champ !.

  4. Et dire qu’a une certaine époque c’est la France qui exportait des centaines de prêtres à l’étranger … Triste France, qu’a tu fais des promesse de ton bapteme ? … Qu’en avons-nous fait ??
    @ Yiannis
    « Culture de Mort » est un TOC d’un névrotique du nom de Karol Wojtyla, aussi appelé par nos autres catholiques Jean-Paul II … Votre conception de la théologie et de la sémantique me parait un peu limitée…

  5. La culture de mort est effectivement une expression de Jean-Paul II. Il avait également nommé ce phénomène, les autoroutes du mal, autoroutes fabriquées par la société politique.
    C’est bien là le problème : notre société nous encourage désormais à faire le mal et exerce tout son savoir, sa pression, dans ce sens. Alors qu’elle a pour but, le bien commun.

  6. Après tout, pourquoi pas? Pourquoi ne pas voir un peu de bien dans cet afflux de prêtres polonais? A condition qu’ils s’intègrent complètement chez nous. A Caen, un des aumôniers du CHU est Polonais. On en trouve d’autres dans certaines paroisses de ce diocèse. Le diocèse de Versailles, et en particulier certaines paroisses de la ville de Versailles (Notre Dame) ont vu passer des prêtres polonais. Mais à l’époque, c’était pour partir en Afrique. Alors, autant les garder chez nous.

  7. @ Matthieu libre
    Et s’ils ne s’intègrent pas complètement chez nous, qu’est-ce qu’on fait ? Charter ou kärscher ?

  8. En réponse à l’optimiste de service:
    La culture de mort c’est cell qui prône l’IVG, l’euthanasie, la contraception?… en clair toutes ses pratiques qui éloignent l’homme de Dieu et qui donc le rapproche de la mort.
    Le Christ en mourrant sur la Croix et en résuscitant le jour de Pâque a vaincu la mort. Donc moi comme Chrétien, mon but n’est pas la mort mais bien la Vie éternelle. Alors désolé d’être pésimiste.
    Quant au fait que l’on peut être optimiste sur la présence polonaise: je suis d’accord. Surtout qu’ayant été en Pologne, je peux témoigner du fait que c’est des gens d’une grande profondeur et je pense que l’effet JPII sera long à se dissiper alors après tout ok gardons espoir.
    quant au fait de leur intégration je ne me fais aucun soucis, un prêtre reste un prêtre qq soit sa nationalité.

  9. “La France tombera très bas. Plus bas que les autres nations à cause de son orgueil. Il n’y aura plus rien. Mais dans sa détresse elle se souviendra de Dieu et criera vers Lui, et c’est la sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de fille aînée de l’Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l’Esprit, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier.”
    Marthe Robin, 1936

  10. C’est un détail en dehors de l’objet propre du post mais pas inintéressant. Le lien du post de MJ vers la chapelle polonaise nous montre des photos de certaines messes célébrées par l’abbé Montarien telles qu’on ne les reverra plus à Paris. Le Père Montarien est décédé. Il disait la “Nouvelle Messe” dans le cadre des rubriques telles qu’elles sont écrites et qui entre autres ne demandent pas de célébrer vers le peuple mais conservent la norme de se tourner pendant le Canon vers l’Orient, le soleil levant, symbole cosmique du Christ Ressuscité revenant dans sa Gloire. Depuis le rappel à Dieu du Père, la demande faite par les fidèles d’avoir un prêtre qui assure la relève de célébrer la Messe ainsi a été refusée sans fournir de motif par le vicaire épiscopal chargé de répondre. De même la messe de Paul VI de 9h30 à St François Xavier entièrement en latin (sauf lectures) et chantée en grégoien (Kyriale, graduel etc…) a été supprimée sans motif à la rentrée 2005. C’étaient, pour tout Paris, les deux seules messes Paul VI célébrées selon les règles immuables et encore officielles (sur le papier). Comme par hasard cette forme que l’administration épiscopale supprime, c’est celle que veut remettre en vigueur le St Père et pour laquelle il s’est fortement dépensé depuis 20 ans …

  11. Merci à vous pour cet excellent et intéressant commentaire. Il est important de rapeller que le nouveau rite est dévoyé et que ce n’est pas lui qui est mauvais

  12. Les saints comme St Colomban était bien “étrangers” et sont venus évangéliser la France.
    St Augustin était d’Afrique du Nord.
    Alors bienvenu aux prêtres, aux saints prêtres, qui ne sont pas étrangers puisque l’Eglise est Universelle.

  13. merci et bravo à la Pologne pour sa résistance héroïque. Il faut la soutenir tant que l’on peut, car elle est l’objet de toutes les haines de nos institutions européennes, qui cherchent par tous les moyens à la sanctionner pour ses choix politiques, et qui ne voit en elle qu’homophobie, antisémitisme, obscurantisme, que sais-je encore ?…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services