Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Après les aventures de Martine, celles de Marlène : Marlène chez Auchan

Vous avez aimé les aventures de Martine, ces livres pour enfants, régulièrement parodiés sur les réseaux ? Vous allez aimer les aventures de Marlène Schiappa, notre secrétaire d'Etat à l'égalité, professionnelle du tweet enflammé. L'un de ses derniers tweets s'élève contre… un sac Auchan : 

2385306404

Yves Daoudal estime qu'elle est à côté de la plaque puisque avoir la carte de crédit de « son mec » permet à la femme non de disposer de son propre salaire mais de l’argent « de son mec », et en outre une femme qui parle de « son mec » ne parle pas, généralement, de son mari mais de son amant du moment…

Fin mot de l'histoire : Auchan retire ses sacs de la vente.

Prochain épisode : Marlène en Corse.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Auchan manque du sens de l’humour: l’autre face du sac aurait dû porter le pendant féministe: « Hourra, j’ai la carte de crédit de ma meuf! »
    Du coup, ç’aurait été hyper-bien-pensant: absolument le même traitement pour les hommes et pour les femmes.

  2. Le niveau de ces politiques reflète simplement le niveau des Français…

  3. @ beffroi je ne suis pas sûre, à mon avis le sac auchan est plus proche de l’état d’esprit des gens. Une des scènes que nous les femmes adorons dans Pretty Woman est celle où Julia Roberts peut aller faire toutes les courses qu’elle veut grâce à la CB de Richard Gere ; – )
    Reconnaître que les femmes aiment les chiffons, dépenser de l’argent, acheter de jolies choses, et ne pas être entravées par un compte en banque à zéro, c’est simplement connaître la nature féminine.
    Quand vous regardez les films les plus prisés des femmes dans le genre « comédie romantique », vous tombez sur des films où madame veut tomber dans les bras de son homme, veut qu’on l’aime pour elle et malgré son physique, apprécie la protection de l’homme et veut se marier avec lui, recherche une vraie relation durable et en a marre des coups d’un soir, bref, le contraire de la « femme libérée » que mme schiappa nous vend.
    Que les femmes se soient émancipées de la tutelle des hommes ne signifient pas qu’elles se soient émancipées de leur désir d’être protégées ni surtout aimées et surtout aussi, toute leur vie, y compris quand elles seront vieilles et moches. Evidemment dans le monde dans lequel évolue Mme Schiappa il y a surtout des madame bobo ayant quitté monsieur et la routine des 3 gosses pour soi-disant s’émanciper, mais qu’on attend de voir quand elles auront 70 ans et qu’elles végéteront toutes seules sans intéresser personne.
    Que les femmes aient pu être reconnues « à part entière » est une chose. Que la plus heureuse soit la plus seule et la plus indépendante financièrement en est une autre…
    Ajoutons que Mme S ferait mieux, pour défendre la femme, d’aller jeter un oeil du côté d’une certaine culture importée qui fait des émules un peu partout en France et où les hommes ne voient aucun inconvénient à traiter ouvertement les femmes comme des inférieures en les cachant sous un voile intégral.
    Je préférais ma culture où les hommes aiment les femmes et ne s’en cachent pas, que Mme S lise ou relise les lais et fables du Moyen Age pour voir des femmes libres et des hommes qui les aiment sans fausse pudeur et avec beaucoup de joie.
    Mme S ou la quintessence de la bobo con. Dommage… Il y a tant de femmes vraiment intelligentes en France. Pourquoi est-ce les plus cons qu’on nous impose au gvt?

  4. Bientot on verra , dans l ordre de la normalité, un homme parler de la carte de son mec ou d une femme parler de celle de sa meuf , voir de deux femen ça sent la perversion , la racaille et la sous culture institutionnalisée,que du bonheur , quoi , avec en prime un prix alloué par lgbtixyz.

  5. @ Le Forez :
    Vous m’avez devancé… Vos termes sont hélas tellement vrais !

  6. Oui Ode, vous avez raison d insister sur le fait qu à l époque que l’on nomme faussement  » moyen-âge » , les femmes étaient plus libres qu à notre époque et surtout plus respectée par les hommes , car Chretiens . L image de la TSV Marie y etait aussi pour quelque chose. Depuis que la religion chretienne n a cessé de s affaiblir ( en fait depuis la fausse renaissance et renaissance de quoi d ailleurs ? Du paganisme ?) la femme a cessé d être respectée , jusqu à tenir celui d un kleenex jetable mal grés les faux combats , pardon, les faux prétextes du féminisme qui reste silencieux dès lors que des muzzs violent ou tentent de le faire sur des femmes blanches ( oû de couleur d ailleurs).
    Cette chère sous sous sous sous ministre de rien , par contre, ne dit mot et tolêre même quand des islamistes traitent les femmes comme des objets oû des esclaves . Là , c’est silence radio.

Publier une réponse