Après le 9-3 des rappeurs, le "77 Al Qaïda"

Lu dans Minute :

"Les islamistes en France, ce sont encore les journaux
algériens qui en parlent le mieux. Dans son édition du
7 décembre dernier, le quotidien « El Watan » publie
un reportage saisissant sur les salafistes: « Dans un
local aménagé en F3, érigé sur le toit d’un immeuble HLM
de la Seine-et-Marne
, dans la région parisienne, Jalil et ses
amis officient les cinq prières quotidiennes de l’islam depuis
quatre ans au profit d’un nombre restreint de jeunes banlieusards
et récemment des harraga [migrants clandestins,
ndlr
], surtout des Algériens. A première vue, rien d’anormal.
Pour les islamistes, en revanche, il s’agit de toute une stratégie,
une des voies pour recruter de nouveaux adeptes.
Le
77, c’est Al-Qaïda! confie un jeune Beur, tu ne peux rien
faire sans eux. Ils contrôlent tout. Et pour convaincre les récalcitrants, une paire de Nike chez Foot Locker, et le tour
est joué
.” Si bien que le département de la Seine-et-Marne
est communément appelé dans le milieu des jeunes de la
banlieue le “77 Al-Qaïda” ». On sent que ce petit surnom
va bientôt enterrer le « 9-3 » des rappeurs.

Laisser un commentaire