Après la demande de légalisation du cannabis, Peillon joue au Commissaire du peuple

Le député-maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin a écrit une lettre ouverte au ministre laïciste Vincent Peillon :

F"Le 14 octobre vous proposiez un débat national sur la légalisation du
cannabis, aujourd’hui vous jouez les Commissaires du peuple en prenant à
partie à l’Enseignement catholique …

Décidemment monsieur le ministre je crains que beaucoup de Français
ne se retrouvent pas dans votre échelle des valeurs et je doute qu’elle
soit de nature à créer les conditions d’un débat serein à la hauteur de
vos fonctions.

Votre fébrilité trahit probablement l’inquiétude du Gouvernement face
au mouvement de colère et d’impatience des français. Alors que nous
attendons des mesures courageuses pour préparer l’avenir, vous mettez
votre énergie à provoquer et à diviser.

Votre déclaration à l’enseignement catholique marque un retour de
l’intolérance
. De quoi avez-vous peur ? La loi Debré de 1959 autorise
les écoles privées à rappeler aux élèves la doctrine chrétienne. Vous ne
pouvez pas, ni leur contester cette mission, ni remettre en cause le
choix des parents en faveur de ces établissements et des valeurs qu’ils
portent. Une des missions de l’enseignement chrétien est justement de
développer les capacités de discernement des jeunes. C’était, me semble
t-il, le sens de la circulaire que vous dénoncez.

Mais ce qui m’inquiète le plus c’est votre référence à l’homophobie
et aux suicides
. Ne croyez-vous pas plutôt Monsieur le ministre que ce
qui bouleverse les jeunes c’est l’absence de valeurs, la précarisation
de la famille ou la solitude ? Ce sont souvent ces situations qui
entrainent la consommation des drogues douces dont vous appelez la
dépénalisation et qui font tant de dégâts. Comme vous nous combattons
l’homophobie et toutes les formes d’exclusion mais nous sommes
convaincus qu’en privant des jeunes d’un père et d’une mère nous
dégraderons plus encore les équilibres dont ils ont tant besoin.
La famille est le premier espace d’affection et de solidarité pour
nos jeunes, c’est elle que nous défendrons le 13 janvier prochain."

11 réflexions au sujet de « Après la demande de légalisation du cannabis, Peillon joue au Commissaire du peuple »

  1. chouan 12

    mais peu lui chaut à ce Peillon, si le cas des jeunes homos qui se suicident lui importait, il aurait cherché des solutions pour éviter cela, et on parlerait moins des homos il y en aurait peut-être moins, même si je ne suis pas un spécialiste en la matière et arrêtons de dire qu’avant il y en avait moins parce qu’ils se cachaient. Il y en avait moins c’est sur mais pour d’autres raisons. Il y a de plus en plus de poissons femelles pourquoi, là on trouve la raison et pour les hommes on ne trouverait pas?, univers familial chamboulé,nourriture industrielle ne contenant plus ni oligo-élément ni vitamines et complètement vicié à cause des produits autorisés par nos politiques et qui sont de véritables poisons, mais on s’en moque, etc etc…..Alors Mr Peillon au lieu d’accuser l’école catholique de tous les maux, cherchez dans votre cervelle ce qui est la cause de tout cela!

  2. catherine

    Merci à Monsieur Fromentin d’envoyer qs. vérités.
    Très bon article de l’Homme nouveau sur le sens du mot homophobie et le danger de la lutte contre.
    HOMOPHOBIE: signifie peur de son semblable!
    Il serait bon de préciser certains mots et leur vrai sens.
    Rappeller que l’Eglise catholique respecte complètement les personnes homosexuelles mais condamne l’homosexualité.
    Condamner l’homosexualité ne signifie pas du tout qu’on ne respecte pas les homosexuels .Lutter contre l’homophobie est contraire à l’enseignement de l’Eglise.

  3. la vigie

    “Priver les enfants d’un père et une mère ”
    Si je comptais le nombre de fois, par jour, où mes filles et moi, et leurs enfants, nous nous référons à nos gènes, nos ressemblances, nos goûts communs, notre vécu,
    pour nous en amuser, se connaître, se revendiquer comme tels, et savoir qui on est et d’où l’on vient ..
    Je n’imagine pas que cela puisse finir …

  4. G

    Comment ce type favorable à la légalisation du cannabis et qui utilise, pardon manipule, les risques de suicides chez les jeunes, peut-il se permettre de donner des leçons à l’enseignement catholiques attaché aux valeurs de la famille ?
    “Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.”

  5. Sylvie

    Je vais faire la même démarche qu’un de nos comédiens, car voyez-vous, je suis l’arrière-petite-nièce d’un proche de Nicolas II, le tsar de toutes les Russies. Je vais demander dans peu de temps la nationalité russe…
    Marre de tous ces cons qui ne veulent plus écouter les protestations pacifiques du peuple français contre la dénaturation du mariage.
    Marre de ces imbéciles qui refuseront d’entendre raison et feront tirer sur nos concitoyens manifestant dans la rue.
    Marre de ces stupides hommes politiques qui ne pensent qu’à eux-mêmes et ne se soucient pas des problèmes de la vie quotidienne de notre peuple (le chômage est le sujet le plus important et ils l’ignorent).
    Alors, tous et toutes le 13 janvier 2013 à Paris pour renverser la vapeur et rendre la parole au peuple.

Laisser un commentaire