Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Europe : le référendum / Europe : politique

Après ces dialogues sur l’Europe, y a-t-il encore un européiste ?

Après ces dialogues sur l’Europe, y a-t-il encore un européiste ?

Hier soir, dans un Cirque d’hiver à Paris plein, les Eveilleurs d’Espérance et Valeurs Actuelles ont organisé une série de débats sur l’Europe.

Le premier a opposé François-Xavier Bellamy à Jacques Attali, l’auteur des nomades contre celui de la demeure.

François-Xavier Bellamy a déclaré :

“L’Europe est d ‘abord une civilisation, un héritage, une histoire et un élan”. “L’Europe c’est d’abord le petit miracle de la démocratie athénienne, l’esprit latin, et l’histoire du christianisme qui développe la notion de la dignité humaine“. “L’Europe c’est cette civilisation malade de l’oubli d’elle même”. “Que l’Europe retrouve qui elle est, le sens de sa civilisation, voici ce dont nous devons nous rappeler”.

Jacques Attali a répondu :

“C’est l’islam qui a fait survivre la pensée grecque.” [sic : il s’agit bien sûr des chrétiens d’Orient] “L’Europe va de l’Angleterre à la Russie. C’est une grande erreur de na pas être capable d’arrimer la Russie à l’Europe. Nous sommes un lieu d’héritage et de défense de la démocratie. Or nous voyons la menace de tout se défaire avec le nationalisme et le populisme.” “Si le nationalisme et le populisme, l’emportent, nous aurons la guerre!” “La solidité de l’Europe réclame l’ouverture au monde. Il ne s’agit pas de faire l’apologie du nomadisme mais de faire le constat de son existence. La sédentarité est une exception dans l’histoire de l’humanité.” “Je ne pense pas qu’il faille être des voyageurs sans bagage. Mais se rappeler ce proverbe : quand tu voyages pense à la maison ; quand tu es à la maison, pense au voyage.” “Il faut penser l’Europe comme un idéal politique. Il faut un gouvernement politique de l’Europe.”

Ce à quoi Bellamy a rétorqué :

L’homme doit savoir où il habite. Pour favoriser le voyage, il ne s’agit pas de se défaire de la demeure. L’homme ne peut s’ouvrir à l’autre que s’il peut déterminer la différence entre soi-même et l’autre. “L’Europe est d’abord une alliance de nations libres.” “Nous ne réussirons pas à redonner vie à l’Europe, si elle demeure le symbole d’une dépossession démocratique”. “Je ne fais pas campagne pour les européens, je fais campagne pour les Français.”

Puis Eric Zemmour a débattu face à Bruno Le Maire, avec en filigrane la violation du résultat du référendum de 2005.

Bruno Le Maire a reconnu :

“En 2005 nous n’avons pas respecté le vote du peuple français”. “Il y a un empire américain. Il est temps qu’il y ait un empire européen“.

Eric Zemmour :

“Le referendum de 2005 devait être l’apothéose de la bifurcation européenne à partir des années 80. Et les Français ont dit non. Toute la construction européenne s’est faite contre les peuples.” “Dire que l’on n’a pas fait exprès et qu’on ne recommencera pas, ce sont des excuses d’alcoolique!” “La France n’est pas dans l’Europe, elle est l’Europe”. Oui, il y a les mots et les principes, et il y a la réalité. La construction européenne est le contraire de ce que vous avez dit. Elle a organisé la compétition et non la solidarité des Etats. C’est aujourd’hui un no man’s land et le bras armé de la mondialisation. “Aujourd’hui, l’Europe est le cheval de Troie de la mondialisation et elle a oublié qu’elle était une civilisation.” “Dans l’Europe, nous sommes le cheval et l’Allemagne est le jockey”

Bruno Le Maire :

“L’Europe doit retrouver ses racines. Je suis d’accord avec tout ça !” “L’Europe que je défends est capable de tirer des leçons du passé. Nous évoluons vers la bonne direction.” “On peut être pour la Nation et pour l’Europe. Je pense que nos deux destins sont étroitement liés. Je pense qu’Eric Zemmour nous emmène dans l’impasse. Si nous voulons une industrie, il faut que nous rassemblions nos forces”.

Eric Zemmour :

“Les USA sont une nation, la Chine est une nation. L’Europe n’est pas une nation !” Vous êtes d’accord avec tout ce que l’Europe n’a pas fait, et en désaccord avec tout ce que l’Europe a fait depuis 40 ans.” “Airbus est un projet des pays européens, pas de la commission de Bruxelles !” “On nous dit : L’euro nous permet d’être indépendant du dollar!” Mais que nenni ! Les banques européennes utilisent le dollar et le cours de l’euro dépend du cours du dollar!” “Pendant la campagne de Maastricht, Séguin et les partisans du non ont posé les bonnes questions : les frontières, les racines chrétiennes de l’Europe, la dictature du droit ou le gouvernement des juges.” “Aujourd’hui il n’y a pas de frontières pour nous protéger de l’immigration qui est en train de détruire nos racines chrétiennes.” “Je pense que Schengen a échoué. Parce que c’était fait exprès ! La logique de l’Union européenne : c’est pas de frontière, c’est pas de racines chrétiennes, c’est un marché avec des consommateurs!”

Bruno Le Maire, peu crédible :

“Cela fait des années que je combats l’islam politique dans notre pays !”

Réponse amusée d’Eric Zemmour :

J’ai bien compris que vous aviez un combat millénaire contre l’islam politique.

Bruno Le Maire et ses promesses :

Je vous invite à la refondation de cette Europe plutôt qu’à sa destruction ! “L’Europe a fait des erreurs. Mais moi je crois en la rédemption et vous n’y croyez pas.”

Réponse de Zemmour :

“Vous êtes magnifique parce que vous êtes un prestidigitateur : vous prenez l’Europe fédéraliste qui n’a pas marché, vous la mettez à la poubelle. Et vous mettez à la place l’Europe des nations, qui en réalité n’existe pas.” “L’échec d’Emmanuel Macron en deux ans est qu’il a tenté de germaniser la France pour franciser l’Allemagne. Aujourd’hui, le roi se retrouve nu car c’est un échec”

Puis Philippe de Villiers est intervenu, seul, pour dénoncer la construction de l’Union européenne :

La construction européenne relève d’une idéologie, d’une mythologie!” “Emmanuel je suis lépreux : je suis populiste et je ne me soigne pas!” Telle est la mythologie républicaine : il faut que les eurosceptiques soient des crypto-nazis pour les obliger à se cacher. Et le projet européen sorti tout droit du casque de la Résistance. Mais mes recherches n’ont pas confirmé ce point… “Les pères fondateurs de l’Europe ne sont pas des résistants. Schumann a porté l’uniforme allemand pendant la 1ère guerre. Il a par la suite voté les pleins pouvoirs à Pétain… sans le savoir ? comme Virenque ou Nathalie Loiseau…” Le 2e mensonge porte sur le complotisme : les souverainistes sont des complotistes ! “La méthode Monnet des petits pas consiste à contourner les peuples. La construction européenne est un tueur en série de la démocratie en Europe.”

Le 3e message est le plus important : c’est l’Europe puissance ! En réalité ce mot est né aux Etats-Unis, inventé par la CIA pour faire croire qu’on allait faire une Europe indépendante. “Aujourd’hui l’Europe c’est une cible, c’est une proie… c’est plus que ça.” “Les mémoires de Monnet on été financées par la Ford foundation. Pendant 15 ans Schuman et Monnet ont reçu des versements secrets des milieux de la CIA avec des contreparties au service des intérêts franco-allemands.” Le gène déconstructeur était dans l’ADN du projet des Pères fondateurs. “L’Europe est comme un canard sans tête qui poursuit sa course en se retournant”. La seule Europe qui peut survivre, c’est celle qui veut garder sa civilisation. “Cette cathédrale Notre-Dame qui brûlait, c’était l’oeuvre d’un peuple.” Dans l’acte des sapeurs-pompiers de Notre-Dame, il y avait un mystère et une pieuse Espérance. Cette cathédrale est un élan, un principe spirituel, un esprit incarné. L’Europe que nous voulons est celle de nos racines, du bourdon. L’Europe est un principe spirituel qui s’enrichit de respecter les nations qui la composent.

Enfin Michel Houellebecq et Benoit Duteurtre ont achevé cette soirée par une discussion sur le sujet à propos duquel il n’ont pas de divergence :

Michel Houellebecq :

Je ne sais pas si je suis décliniste. Je ne sais pas si c’était mieux avant. Mais je peux témoigner que c’était plus intéressant avant. Le monde était plus intéressant, parce que le monde était plus varié. “Non seulement le monde est moins intéressant. Mais j’ai aussi l’impression que les gens sont moins intéressants. C’est des zombies.” “L’occidental est en déperdition d’être”.

Benoît Duteurtre :

Toute mon idée sur l’Europe s’est effondrée au moment de l’élargissement. Après 89, il y a eu une injonction pour créer l’Europe le plus vite possible avec 10 pays de plus. S’est développé comme un droit à l’Europe qui me paraissait irréaliste.” “Tout à coup est apparue une nouvelle Europe, totalement inféodée aux Etats-Unis. Tout l’équilibre européen en a été bouleversé. C’est là que j’ai commencé à comprendre que le ver était dans le fruit.

– Les différentes races de vaches.

– Oula, attention !

– Non, c’est bon, pour les vaches on a le droit.

Houellebecq :

L’Europe s’est constituée par des échanges culturels très denses. Qui ont plutôt diminués depuis qu’il y a l’Europe politique!

Duteurtre :

“L’Europe est le monde de la traduction. Et si on ne respecte pas cette pluralité de langues européennes, on n’est pas européen. Faire débattre des Français et des Anglais à la télévision dans la seule langue anglaise est inadmissible.” “Donald Tusk qui ne s’exprime qu’en anglais, Emmanuel Macron qui parle anglais devant des étudiants allemands, tout cela me paraît inadmissible”. “L’eurovision s’est transformée en festival de sous-culture américaine”. “Je ne comprends pas que ce festival de la diversité qu’est l’Eurovision devienne une promotion de la culture américaine, à travers des chansons chantées uniquement en langue anglaise.”

Houellebecq :

« On est pas plus forts à 28 c’est une connerie, on n’a pas les mêmes intérêts. On est moins forts à 28 qui ne s’entendent pas, c’est juste con, et dire – l’Europe c’est la paix – est une deuxième connerie, personne n’a envie de faire la guerre en Europe ! » “Tu vois ce que c’est Chirac humainement ? C’est un con !”

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. “C’est l’islam qui a fait survivre la pensée grecque.”
    quand bien même ce serait vrai (Aristote au Mont St Michel…), est-ce une raison pour se laisser emm.. par l’islam?

  2. Cette remarque venant de la part d’un représentant du peuple déïcide n’est pas étonnante. L’Islam n’a jamais rien inventé. Ce sont les populations conquises et terrorisées qui ont fait la richesse et la puissance de l’Islam. Sans elles, seuls les chameaux auraient été convertis.

  3. Attali stupide, l islam qui a fait survivre la pensée grecque, ridicule ce sont les chrétiens d orient et byzance, inculte pathétique, le seul qui croit encore en l Europe, ue en fait, c est micron…

  4. La seule invention de l’islam est l’esclavage. De surcroît, il stérilise les pays conquis. Son bilan dans l’histoire n’est que guerres, violences, crimes. Le grand Cornu se frotte les mains.

  5. Ce qu’il y a de bien avec Attali, ce sont les prophéties autoréalisatrices :“Si le nationalisme et le populisme l’emportent, nous aurons la guerre!” Or c’est justement ce à quoi ils travaillent, comme pour les deux premiers charniers mondiaux, en tirer tous les bénéfices pendant que les aveugles s’entretuent : leur permettant d’une pierre 2 coups, et c’est lui qu’il le dit, l’avènement de leur Massiah et Jérusalem capitale du Nouvel ordre mondial…
    Malgré des propos très sensés et intéressants ici et là, un débat politique au Cirque d’Hiver n’est même plus métaphorique : distraire les gens et les transporter dans une fausse réalité parallèle, pendant que d’autres, des anonymes, dans l’obscurité des arrières loges, ont déjà décidé de tout à notre place… Et à part ça, vive la démocratie (du spectacle)…

  6. Ce sont bien les gouvernement socialistes Hollande et Macron qui ont mis la Russie au banc, ont agressé militairement la Syrie, ont rompu les relations diplomatiques avec l’Italie et tirent à boulet rouge sur la Pologne, la Hongrie et tutti quanti !
    Sans compter d’avoir mis LMPT et les gilets jaunes à la rue !
    Alors oui M. Attali c’est avec les ordures de votre genre comme Hollande et Macron qu’on a la guerre !
    Sans parler de Schengen signé dans le dos des français par votre petit camarade et traitre à son pays : François Mitterrand.
    Merci de vous taire définitivement M. Attali et que Dieu ait pitié de vous.

  7. C’est bien dommage que Marion Maréchal n’ait pu participer à ces échanges. Son dernier interview relayé dans son intégralité sur ce site nous révèle une position beaucoup plus nuancée et pragmatique à l’égard de l’Union Européenne.
    Toutes ces personnes interrogées n’ont pratiquement rien réalisé sur le plan politique et ils osent dire qu ils auraient bien mieux fait que ceux qui ont réellement fondé une entité certes imparfaite mais qui a eu le mérite d éliminer les 3 grands risques qui minaient l’Europe de l’après-guerre :1.la misère de chaque nation rescapée de la guerre. 2 la méfiance/défiance entre ces nations et 3. La menace de l’idéologie communiste et l’URSS.
    Quand Villiers s’attaque à Schuman–avec un seul ‘n’ Svp! – il ne fait que perdurer cet antagonisme suicidaire entre les souverainistes et les conservateurs de la droite française. Les uns ont besoin des autres pour permettre à la France de répondre à sa vocation.
    Villiers reproche à Schuman d’avoir voté les pleins pouvoirs à Pétain mais c’est 80% des députés qui avaient appelé l’ancien héros de Verdun parce qu ils espéraient qu’il puisse encore sauver qqch de ce qui était perdu.
    Villiers ne mentionné pas non plus que Schuman est le premier homme politique français à connaître les geôles nazies.
    Il reproche à Schuman de n’être pas rentré en résistance après sa fuite de Neustadt mais il n’aurait pas survécu une seule journée dans ces réseaux composés essentiellement de communistes ou de gaullistes qui voulaient une haine sans limite à cet ancien secrétaire d’Etat de Pétain, pourtant recherché par la Gestapo. Schuman n’avait pas d’autres solutions que la clandestinité dans les lieux religieux.
    Quant au financement de son action politique par la fondation Rothschild- et donc indirectement par la Cia- il a été réalisé en un temps où le financement des partis n’était pas encore clairement encadré par des lois. Il a fallu attendre les années 90 pour cette clarification !
    Le PCF et sans doute bien d autres partis de gauche étaient soutenus par le KGB tandis que la plupart des partis de droite l’étaient par les US. Nous étions en pleine guerre froide et l’Europe était sous l’emprise des 2 super-puissances de l’époque.
    Aujourd’hui dans une communauté de nations européennes qui ne vivent plus dans la misère, ni la méfiance réciproque ni sous la menace du communisme, on peut effectivement à penser et réaliser différemment notre avenir. Pour cela l’a France doit impérativement être elle-même et Marion Maréchal montre la bonne voie. Mais pitié ! Cessons de cracher sur nos frères aînés !!! Ils nous ont bien aidé en leur temps. Tâchons de s’inspirer du meilleur de leurs œuvres et principes pour nous faire réellement progresser !

  8. Aiglon,
    merci de vous efforcer d’aborder la question européenne sous un angle rationnel: il permet de préciser des points litigieux et mettre en lumière des erreurs. En particulier les trois ‘risques’ sur lesquels se base votre argumentation.
    1. la Ceca n’a en rien amélioré la condition matérielle des nations: elle en a au contraire bénéficié.
    2. les accords entre 6 initiaux, entre dirigeants, n’ont pas eu d’incidence réelle sur les compréhension entre nations; les jumelages et échanges au niveau des populations, oui – malgré les communistes. Je vous rappelle que c’étaient des accords entre des communes, bilatéraux (une commune de France et une d’Allemagne; ou d’Italie…) en rien européens.
    3. la menace communiste n’a pas été contrée par l’Europe qui n’existait pas, mais par quelques chefs d’état; en France par un certain général à qui on peut reprocher bien des travers et faux pas, mais qui est parvenu, sur ce point, à manœuvrer tantôt avec les communistes pour éviter l’asservissement à l’oncle Sam, et plus tard avec notre ami de l’Atlantique pour isoler le bloc de l’Est et conserver une indépendance bienvenue (les ‘non-alignés’).
    Il est bon d’observer qu’on s’accorde sur le financement par la CIA de la construction européenne: ce simple fait démontre que celle-ci n’a d’autre but que défendre les intérêts américains. Et lorsqu’on constate la porosité entre administration et intérêts particuliers aux USA, les intérêts en question ne sont pas vraiment ceux du peuple américain mais bien du microcosme des super actionnaires des grandes entreprises mondiales (celles qui organisent par le TAFTA un système où elles sont juges et parties).
    Enfin l’incantation de “l’Europe contre la guerre” est une contrevérité manifeste. D’une part la guerre généralisée a été évitée paradoxalement par l’arme atomique. Mais dans le même temps les conflits locaux se sont multipliés, pour s’approprier des zones d’influence et surtout des ressources (continent africain…) au bénéfice des grandes entreprises et actionnaires – précisément celles auxquels vous voulez soumettre les nations européennes. Les institutions européennes actuelles ne protègent personne, surtout pas contre la Chine ou les Etats Unis; et elles n’entravent pas la guerre mais s’efforcent de toute leur administration de la provoquer et mettre les nations en état de faiblesse (immigration, perte de souveraineté et de capacité de réaction rapide, rabotage des budgets de sécurité…)
    Par les traités de Westphalie, les nations étaient parvenues à un équilibre via des accords. Les conflits entre nations ont été provoqués par les déficiences des dirigeants, leur appétit de pouvoir. Comment imaginer qu’en concentrant les pouvoirs le problème ne sera pas multiplié?

    • Le général n’a pas contré la menace communiste, il a livré aux communistes l’université, la jeunesse et la culture, il leur a laissé les mains libres lors des purges de 1945, il a nommé des ministres communistes. Finalement, il a laissé se préparer mai 68. Sur ce sujet, je vous invite à lire les ouvrages de Roger Holeindre, recensés ici.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services