Après Cahuzac, Mediapart promet d'autres révélations

Le site d'informations Mediapart promet d'autres révélations que son fondateur qualifie de "scandale républicain". Edwy Plenel déclare :

"Mediapart, après cette affaire Cahuzac, va avoir d'autres informations qui vont aller dans ce sens là et qui vont poser cette question, dont je sais le caractère lourd, il nous faut un sursaut démocratique et social".
"On ne peut pas continuer à être dirigé par des gens qui se croient au-dessus des lois qu'ils votent".

23 réflexions au sujet de « Après Cahuzac, Mediapart promet d'autres révélations »

  1. c

    Louche malgré tout ce Edwy Plenel, parce que lui aussi il est à fond dans le système et en profite à fond (il serait aussi intéressant de voir ce qu’il en est de ses impôts…Est ce que l’on est dans une épreuve de force, donnant, donnant.
    Edwy Plenel, notre zorro: Mauvais feuilleton, absolument pas crédible.
    Méfiance totale.
    Le système de cette démocratie-médiacratie est complétement gangrénée, il y a toute une élite – média-politique-financiers- (et intérêts étrangers) qui se tiennent tous par la barbichette.
    Une honte alors que notre pays est livré à tous, et que l’on tente tous d’essayer de gagner notre vie avec pour la grande majorité d’entre nous des salaires compris entre le smic et 1600 euros net mois -quand on a encore la chance d’avoir un boulot.

  2. G

    Cet Edwy Plenel,ancien membre de la Ligue communiste révolutionnaire, me dégoûte de plus en plus. Pour faire connaître son journal Mediapart, il n’hésite pas à aller chercher dans les poubelles.
    Il veut provoquer une crise de régime au profit de qui ?
    En 2011, il a déclaré, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance algérienne, « Nous devons regarder l’histoire en face (…) il faut sortir du déni et du mensonge. »
    http://www.tsa-algerie.com/culture-et-media/edwy-plenel-plaide-pour-une-reconciliation-entre-l-algerie-et-la-france_17518.html
    Il a reçu en 2012 à Alger le prix international Omar Ourtilane de la liberté de la presse.
    Etc.

  3. Nimier

    Il faudra dire également à ce monsieur Plenel et toute cette clique de pseudo-journaleux : “On ne peut pas continuer à être informé par des gens qui se croient objectifs, independants et au-dessus des politiques qui se croient au-dessus des lois qu’ils votent”.

  4. Nathalie

    Edwy Plenel roule-t-il pour Mélenchon ?
    En ce cas, on ne sortirait pas de la secte GOF…
    Mais, heureusement, on sait qu’il y a, au dessus, une Providence qui dirige tout – et que le diable porte pierre…

  5. méfiance

    Ne pas oublier que c’est Mediapart qui a prononcé le réquisitoire de Laurent Obertone pour son livre “La France Orange mécanique” où la vérité sur la délinquance en France n’a (enfin) pas été cachée

  6. Exupéry

    Attention !
    Comme le dit “G” au profit de qui, E. Plenel (ce spécialiste de “l’agit-prop.”) souhaite-il déstabiliser le gouvernement et la France ?
    Certainement pas au profit des “braves Français bien élevés”, armés de leurs seules “poussettes”.
    Ne confondons pas “ébranler” et “prendre” le pouvoir, comme certains d’entre nous se l’imaginent trop facilement. Nous ne sommes pas seuls sur l’échiquier politique (et dans la rue).
    Quid, d’une autre fraction de la population qui se vante d’avoir, encore plus de poussettes mais aussi des “Kalach”, et qui ne craint pas de tirer sur la Police…

  7. Carlos

    Il y a aussi le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley
    Et son frère, Julian Huxley, qui était un évolutionniste athée, fut le 1er Président de l’UNESCO. Ne disait-il pas que « La guerre future sera une guerre invisible. C’est quand ses récoltes seront détruites, ses industries paralysées, ses forces armées incapables d’agir qu’un pays comprendra tout à coup qu’il était en guerre et qu’il est en train de la perdre. » ?
    Les chemtrails nous détruisent nos récoltes, nos industries ne peuvent plus produire à cause de l’ouverture des frontières, nos armées sont réduites car nous sommes grandement en déficit à cause des ponctions des banques privées internationales….. Et notre population est pervertie dès la plus petite enfance…
    Nous allons perdre la guerre sans savoir contre qui !

  8. Jean Theis

    “On ne peut pas continuer à être dirigés par des gens qui se croient au-dessus des lois qu’ils votent”.
    C’est exactement le scandale et, pour l’instant, je suis en phase avec M. Plenel. On n’a pas besoin de lui jurer fidélité !

  9. zorro

    J’espère que ce Plenel a une garde rappochée, car avec tous les “amis” qu’il va se faire il ne faudrait pas qu’il lui arrive des bricoles comme à tous ceux qui, à un moment où à un autre, représentaient un danger pour certain(s)…

  10. Marino

    * Edwy Plenel : «Je suis devenu ce que je suis grâce à l’Algérie et au peuple algérien»
    [ Extrait d’interview d’Edwy Plenel. Journal algérien L’Expression. Novembre 2012. 1ère diffusion sur le site]
    «Je vais vous dire, l’Algérie, c’est comme… L’Algérie c’est comme si votre jeunesse avait un lieu. Moi, ma jeunesse c’est l’Algérie et j’ai l’habitude de dire que l’Algérie m’a fait ce que je suis, avec la Martinique avant.
    C’est-à-dire des pays qui ont lutté pour leur dignité, en la revendiquant. L’Algérie jusqu’à la souveraineté, les Antilles par la force, notamment, par la littérature (je pense à Aimé Césaire), mais aussi par le lien avec Frantz Fanon, qui fait le lien entre la Martinique où j’ai passé mon enfance et l’Algérie où j’ai passé ma jeunesse.
    Donc pour moi l’Algérie, c’est d’abord ça. C’est comme si vous reveniez au pays.
    « C’est prétentieux de dire ça. Je ne suis pas algérien, je ne suis pas martiniquais, mais c’est mon pays au sens où c’est ce pays qui m’a enseigné.
    Je suis français, je suis journaliste, mais je le suis devenu grâce à l’Algérie et au peuple algérien.»
    Ils m’ont appris la vertu du déplacement, la vertu de la compréhension de l’autre, la vertu du souci de l’autre. Et voilà ! Donc je suis redevable à l’Algérie et à son peuple, Français que je suis.
    C’est compliqué de dire ça parce qu’en France, cela peut choquer. Je suis français mais je suis français tel que je suis parce que l’Algérie m’a fait le Français que je suis.
    Elle ne l’a pas fait par naissance, elle l’a fait par éducation, par relations humaines et par étonnement. Donc quand je viens ici en Algérie, je pense à tout cela et pour moi tout ça n’est pas du passé. (…)
    J’ai donné une conférence, j’ai discuté avec des jeunes qui ont l’âge que j’avais à l’époque. Et je leur ai expliqué ce qu’a dit un poète espagnol républicain, Antonio Machado. Il a dit : «Il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en cheminant.»
    Mon chemin s’est fait dans l’anti-colonialisme grâce au réveil des peuples colonisés et je suis cela aujourd’hui, grâce à eux. »
    http://www.algerienews.info/cest-comme-si-vous-reveniez-au-pays-2/

  11. Reine Marie Anne

    curieux tout d’un coup cette chasse aux sorcières dans tous les rangs des hommes politiques, et ce n’est pas propre à la France, cela me rappelle un des points de ce livret que l’on dit fictif ‘les protocoles d’accords des sages de Sion’ où ceux qui gouvernent réellement derrière les hommes politiques de tout bord, partout dans le monde, s’arrangeront ensuite pour dénoncer leurs comportements afin d’amener au pouvoir leur “homme intègre” pour une dictature mondiale (tout cela ressemble furieusement au chapitre 13 de l’apocalypse de St Jean: le gouvernement éphémere mondial de l’antichrist), à nous catholiques de servir de parapluie en gardant fidèlité en nombre au Seigneur, esprit de pauvreté, acceptation des épreuves, pénitences, battons notre coulpe humblement comme les ninivites qui le firent et Ninive ne fut pas détruite. et pour notre part, formons un rempart contre l’homme d’iniquité qui séduira jusqu’aux justes eux-mêmes si Dieu n’intervient pas. Donc en ce moment, il faut avoir de l’intelligence et ne pas partir au quart de tour, observer et ne pas se précipiter, de toutes les façons, les loups se mangent entre eux, laissons les faire et prions pour leurs âmes; nul d’entre nous ne sait si elles ont encore en elles un peu de bonne volonté.

Laisser un commentaire