Appeler la Préfecture de Paris, c'est maintenant !

Pour demander des explications à la préfecture de police de Paris, il faut appeler le 01 53 71 53 71.

La standardiste est chargée de comptabiliser le nombre d'appel de protestation pour faire remonter le nombre au préfet ce soir.

A défaut de joindre le standard, voici le courriel : courriel.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr

64 réflexions au sujet de « Appeler la Préfecture de Paris, c'est maintenant ! »

  1. Wandrille

    Bonjour,
    J’ai appelé la préfecture de police : “il n’y a pas d’arrêté ; tout est disponible sur : http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Espace-Presse
    Sur ce site, dans cette rubrique, on ne trouve que le communiqué du 14 mars 2013 : http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/content/download/19872/162247/file/Communiqu%C3%A9%20de%20presse%20projet%20de%20manifestation%20du%2024%20mars%20Manif%20pour%20tous.pdf

  2. victorius

    Après 7mn40 d’attente… J’obtiens une standardiste visiblement très énervée m’informant que les organisateurs de la manif (!) auraient gagné à m’inviter à consulter le site internet de la PP….

  3. Antoine

    je viens d’appeler et le fonctionnaire qui a répondu m’a juste dit que la MPT n’était pas interdite, mais seulement déplacée…et qu’il ne savait pas encore où. Pas d’autres info sur les interdictions de lieux…

  4. Jonas

    Depuis plus de 5 minutes, j’ai une musique tout à fait agréable, mais de réponse point! Dois-je persévérer jusqu’à dimanche pour avoir une réponse à mon appel?
    Ca y est: on a décroché et une personne fort aimable m’a confirmé l’interdiction tout en me précisant:”Il y a beaucoup de personnes qui ont déjà appelé et qui sont bien décidées à venir malgré cela…”
    Dois-je voir là une invitation discrète à la désobéissance civique?

  5. cebephi

    Au bout de nombreuses minutes, une standartiste m’a confirmé “n’avoir personne de compétent ” à me passer.
    j’ai demandé si le 31 décembre serait interdit sur les champs ainsi que le tour de france

  6. Jef

    Bof : la standardiste nous ressort le mensonge habituel sur « l’ordre public ».
    De toute manière, le grand responsable, c’est Valls.
    Quand on pense que cet hypocrite est en train de se pavaner au Vatican !
    On aurait dû lui en interdire l’accès.
    Pour raison d’ordre public…

  7. stan

    Ballade en famille dimanche 24 mars à Paris
    Monsieur Le Préfet,
    J’ai l’honneur de vous informer que j’ai promis à mes 4 enfants que nous irions en famille nous promener sur les Champs-Elysées à Paris ce dimanche 24 mars prochain.
    J’apprends par voix de presse que cette avenue est maintenant interdite à notre famille ce dimanche !
    Pourriez-vous, s’il vous plait, m’indiquer pourquoi vous ne souhaitez pas que ma famille s’y rende alors que ce lieu est public et appartient à tous les français ?
    Je suis aussi étonné que vos standardistes ne puissent répondre à cette question pourtant simple et ce après 10 minutes d’attente ?
    Veuillez agréer, Monsieur Le Préfet, mes sincères salutations gauloises,
    S.G
    76XXX XXXXXXXX

  8. Nico

    Je viens d’appeler à la présidence de la République.
    01 42 92 81 00
    J’ai fait part de ma stupéfaction devant l’interdiction de la manifestation de dimanche aux Champs Élysées, et de mon souhait d’écrire au Président à ce sujet.
    Je lui ai demandé si, dans ces conditions, elle pensait préférable que j’intitule la lettre :
    « Monsieur le dictateur »
    ou bien :
    « Monsieur le tyran »
    … et la secrétaire m’a raccroché au nez !
    Vraiment pas poli le personnel de l’Élysée !

  9. AC

    Au bout de 12 mn, j’ai eu une standardiste qui m’a dit qu’aucun nouvel itinéraire n’était prévu. Je l’ai informée que je viendrai me promener en famille sur les Champs et elle m’a répondu que cela ne servait à rien de le lui dire, “on est une plate-forme téléphonique, Madame, et on ne fait rien remonter de toute façon”… Je lui ai dit que de toute façon, pour être sûre que ma protestation serait enregistrée, j’avais également envoyé un mail.
    A dimanche pour la balade !

  10. Louis L

    On peut aussi faire exploser la boîte mail du Préfet de Police :
    bernard.boucault@interieur.gouv.fr
    Monsieur le Préfet de Police,
    Je fais partie du million de Français qui ont manifesté à Paris le 13 janvier dernier dans le calme et la sérénité.
    Je fais partie des 700.000 Français qui ont signé la pétition rejetée par le CESE.
    Je fais partie du million et vraisemblablement plus de Français qui sont déterminés à se rendre à Paris le 24 mars prochain pour faire entendre à notre gouvernement notre refus du droit à l’enfant et défendre les droits de l’enfant.
    Je viendrai à Paris en famille, avec mes enfants, manifester ma désapprobation sur les Champs Elysées.
    Je n’ai pas pour habitude de me laisser imposer le silence !
    Vous savez comme moi que cette avenue, l’une des plus belle du monde et dont nous sommes tous très fiers en tant que Français, est régulièrement utilisée par le peuple de France pour fêter des évènements importants,
    sportifs (tour de France cycliste), festifs (saint Sylvestre) ou nationaux (14 juillet).
    Pourquoi voulez-vous nous priver de cette avenue qui est la nôtre sous un fallacieux prétexte de sécurité, alors que vous savez que nous serons là en famille, donc sans intention de débordements intempestifs, comme nous l’avons montré les 17 Novembre et 13 Janvier ?
    Je n’ose pas imaginer qu’il puisse s’agir d’un déni de démocratie.
    Je vous donne par conséquent rendez-vous sur les Champs Elysées le 24 mars prochain, et je serai heureux, si vous vous y trouvez également de vous dire notre reconnaissance.
    Veuillez croire, Monsieur le Préfet, à l’expression de ma parfaite considération.

  11. Axelle

    mon mail à la prefecture:
    Monsieur le Prefet,
    Je suis tout à fait INDIGNEE par votre décision POLITIQUE d’interdire la manifestation de dimanche.
    Pour le marathon de paris, pour la coupe du monde, pour le 31 décembre, aucun risque à l’ordre public mais la ouhhh attention, on pourrait avoir une attaque de poussettes. Vous avez raison, il vaut mieux être prudent.
    Je ne vous salue pas.

  12. Pierrot

    Merci Kate pour ce lien, ce fût plaisant de répondre à ce questionnaire sans même avoir à décrocher son téléphone… Il faut les inonder, qu’ils croulent sous les demandes. Afin qu’ils se rendent compte que nous n’abandonnons pas du tout l’idée d’aller sur les Champs, quoi qu’il en soit, et qu’il vaudrait mieux pour l’ordre public qu’ils reviennent sur leur décision stupide !

  13. esprit libre

    Au numéro de téléphone de l’Elysée, on se défausserait maintenant sur le Ministère de l’Intérieur qui serait mieux en mesure de répondre aux interrogations sur la situation cahotique qui se dessine si la Préfecture de Police maintient son arrêté liberticide :
    01 49 27 49 27

  14. Pierrot le Ouf

    Message envoyé au préfet :
    Monsieur le Préfet,
    L’administration, par l’interdiction de la Manif Pour Tous sur les Champs-Élysées, vient de faire la preuve de son inféodation au pouvoir politique.
    La règle des pouvoirs/contre-pouvoirs qui permet la défense du plus faible et est la garantie du respect des libertés fondamentales est une nouvelle fois foulée aux pieds par la nomenklatura et les apparatchiks.
    Par ce courriel, j’exprime mon mécontentement envers le pouvoir en place (çà ne devrait pas le surprendre…) et mon mépris pour les néos-collabos.
    Ce n’est pas parce que nous ne serons pas sur les Champs dimanche que l’on ne nous entendra pas jusqu’à l’Elysée !
    [pas de formule de politesse]
    Pierrot le Ouf

  15. C.B.

    Courriel envoyé pour demander
    -soit l’indication d’une URL officielle (moteur de recherche ne donnent que sites privés)
    -soit le texte de l’arrêté.
    à
    courriel.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr
    prefpol.cabinet-sdc-brm-citl-@interieur.gouv.fr
    prefpol.cabinet-uit@interieur.gouv.fr
    Mais, oh surprise, le démon chargé de la surveillance des boîtes aux lettres fait savoir que
    Sorry, we were unable to deliver your message to the following address.
    [prefpol.cabinet-sdc-brm-citl-@interieur.gouv.fr]:
    Remote host said: 554 5.7.1 : Recipient address rejected: 511 “User Unknown”

  16. Louise

    J’ai moi aussi téléphoné à la PP, en demandant d’une voix suave si je pouvais avoir des précisions sur les rumeurs qui courent concernant l’interdiction de la Manif… Réponse hystérique de la standardiste qui n’en peut visiblement plus : “Mais NOOOOON c’est pas interdit DU TOUT !! allez voir sur le site !! ” et paf on me raccroche au nez !! Je pense que je vais envoyer des mails maintenant, si on exaspère tout le monde c’est EXCELLENT !!

  17. Lucie

    La préfecture a décroché ce matin à mon appel: “des raisons de sécurité”. Je lui ai demandé pourquoi, étant donné que la manifestation du 13 janvier était exemplaire et que d’autres manifestations ont lieu sur les champs elysées (31 décembre, 7 avril pour le marathon…). Le Monsieur m’a répondu qu’il ne pouvait pas me renseigner, me réitérant la décision qui avait été prise d’interdire les champs elysées. Pour plus de renseignements, il m’a dit de me tourner vers les organisateurs de la manif pour tous! Certaine que ceux-ci étaient victimes d’une décision politique, j’ai appelé l’Elysée: “on ne sait pas, l’Elysée n’est pas responsable, c’est la préfecture de police qui est responsable”. Je vais envoyer des emails à tous ces gens. Maintenons la pression face à la tyrannie!

  18. Strad

    Je vous transmets aussi le fax du Cabinet du Préfet de police de Paris ; je l’ai obtenu ce matin en appelant pour demander des explications orales sur l’interdiction des champs Elysées et dire mon « sentiment ».
    Fax : 01 43 54 86 67.
    A dimanche, à Paris !

  19. Béatrice

    J’ai essayé d’appeler depuis hier soir, sans succès . J’ai renouvellé ce matin, sans succès non plus. Je viens de retenter et après avoir attendu 10 mn au tel, un monsieur, visiblement exaspéré, m’a basculé automatiquement sans un mot vers un disque disant de se connecter, pour les renseignements concernant la Manif,sur le site internet de la préfecture .
    On va, nous aussi, les avoir à l’usure !

Laisser un commentaire