Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Non classé

Anne Hidalgo confond les “black blocs” avec des groupes d’extrême droite

Anne Hidalgo confond les “black blocs” avec des groupes d’extrême droite

Anne Hidalgo est tellement hystérique contre l’extrême droite qu’elle en arrive à dire des contre vérités et aucun journaliste ne dénonce ce type de fake news. Pourtant, il y a unanimité pour reconnaître qu’il s’agit bien de “black blocs” anarchistes et d’extrême gauche qui ont saccagé Paris hier :

 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Le déni pathologique c est le a stylisé des anarchistes, la France est malade de sa classe dirigeante gauchiste et dans le déni sur tant de sujets immigration, grand remplacement, islam, dépenses publiques, violence d extrême gauche……

  2. Faudra t-il donc un jour qu’on lui botte le train ou qu’on lui file une bonne paire de claques à celle-là, pour lui ouvrir les oeillères ? Quand je pense qu’Aïcha Hidalgo est décorée – tenez-vous bien ! – de l’ordre (espagnol) d’Isabelle la Catholique, on croit rêver…

    Si la police avait des c…, elle serait déjà devant l’HdV à Paris, en train de lui faire une bronca de 1ère classe !
    Mais affronter les passionarias de la “gôche”, c’est visiblement plus risqué que de gazer des mères de famille avec des poussettes !

    • commandeur qui plus est. pas seulement de l’ordre d’Isabelle La Catholique…. entre chevalier et grand-croix il y a quand même un gouffre. Remarquez, le Driant est bien grand-croix, lui… pas il n’est pas un exemple de fervent catholique…..

  3. Hidalgo … home ! Qu’elle aille rejoindre son compatriote Valls en Espagne : en politique, les articles d’importation ne sont pas toujours d’une fiabilité à toute épreuve…

    • Malheureusement il n y a pas d extrême droite identitaire en France en tant que réelle force politique. C est un fantasme de la gauche pour discréditer tout ce qui n est pas elle, en gros 90% de la classe politique .

  4. Une telle mauvaise foi et malhonnêteté intellectuelle vire à la complicité manifeste. Se plaindre des casseurs et désigner ceux qui n’y sont pour rien, est une preuve objective d’acquiescement. On comprend qu’il faille un Préfet de Police pour coiffer une telle irresponsable.

    Et dire qu’Hidalgo signifie noble en espagnol !

  5. “notre détermination à garantir l’ordre public ne faiblira pas face aux black blocs” (sic)

    Voilà la gendarmerie qui se paye notre tête dans l’indifférence générale ! Trop c’est trop !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique