Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Angleterre / Pro-vie

Angleterre : le cousin de la reine s’engage aux côtés du mouvement pro-vie

L'offensive pro-vie se poursuit en Grande-Bretagne. Une proposition de loi soutenue par le ministre de la santé s’attaque à la prise en charge des entretiens pré-avortement par les cliniques où ceux-ci sont pratiqués. Ils constituent un conflit d’intérêt, puisque les avortements participent au chiffre d’affaire de ces établissements. Le député Nadine Dorries souhaite qu’ils soient désormais externalisés vers des organismes indépendants, et qu’un délai de réflexion pouvant aller jusqu’à 10 jours soit requis pour les femmes qui font une demande d’intervention. Dans le quotidien conservateur The Daily Telegraph, Lord Nicholas Windsor, un cousin de la reine (qui a déjà fait parler de lui sur ce sujet en estimant l'avortement pire qu'Al Qaïda), prend position du côté des opposants à l'avortement :

W "Cette requête apparaît comme une position particulièrement réactionnaire qui tend à retirer un droit acquis. Un droit pour les femmes en particulier, qui a été assuré par la loi sur l'avortement promulguée par le Parlement en 1967. Dans notre culture, qu'est-ce qui pourrait être moins libéral ? Il n'est pas étonnant que cette tentative de compliquer l'avortement suscite colère et résistance. Trois générations ont disposé d'une option légale que d'autres n'avaient pas auparavant et soudain, une minorité arrogante intervient et demande avec insolence de 'faire marche arrière'. C'est actuellement la difficulté de la situation. Il faut alors une raison exceptionnelle pour agir ainsi. Mais nous justement, insupportables opposants à l'avortement, en avons une : le prix est trop élevé, car il se paye en vies humaines." [original en anglais]

Lord Nicholas Windsor est devenu catholique en 2001.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Espérons que l’infâme clause anti-catholique des règles de succession au trône du Royaume-Uni soit supprimée et que les 29 personnes qui le précèdent dans l’ordre de succession disparaissent.

  2. Pas de doute , Lord Nicolas Windsor s’est bien converti au catholicisme authentique, fidèle et raisonnable.Que le Sacré-Coeur protège
    son hardi engagement.

  3. Enfin une personne de grande valeur dans cette famille beaucoup trop dans l’air du temps…

  4. Je ne peux que saluer une prise de position courageuse au pays du libéralisme moral. Sa mère, la duchesse de Kent, s’était également convertie au catholicisme romain.
    Il est clair que l’exclusion des catholiques à la succession au trône choque aujourd’hui, mais derrière c’est l’ensemble de la position de l’Eglise anglicane du Royaume-Uni qui est de plus en plus difficile à tenir.

  5. L’église anglicane se délite..
    Ils auront bonne mine, les souverains, à la tête d’une église en lambeaux, qui ne marchera même plus sur la tête, car ” on ne peut pas marcher sur ce qu’on a perdu”, comme l’a dit un blogueur plein d’humour.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]