Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Alvarium : la persécution se poursuit

Alvarium : la persécution se poursuit

Suite à la perquisition de début juin du local de L’Alvarium à Angers, un jeune homme a été condamné à 10 mois fermes de prison (avec mandat de dépôt) pour avoir réagi (relativement modérément) à une énième provocation antifa. Deux autres ont interdiction de fréquenter le local de l’Alvarium (un an pour l’un, 18 mois pour l’autre) et 3 et 5 mois de prison fermes mais sans mandat de dépôt.

Pensez aux juges qui ont condamné 22 fois Mohammed Merah mais lui ont permis d’être libre et d’assassiner des gens. Quand les quartiers brûlent à Angers, ni la police ni la justice n’agissent. Quand les Antifas (hébergés dans un local municipal) attaquent et dégradent régulièrement un local associatif de droite identitaire, idem. Les dealers, voleurs à la tire et autres délinquants angevins, y compris violents, bénéficient d’une très grande mansuétude. Etre identitaire est un délit plus grave que le deal de drogue quotidien devant la gare.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Soutien et hommage à la famille Gannat.

    “Eudore, selon les ordres de Galerius, devait être séparé de ses frères, et choisi pour combattre le premier : ainsi dans une troupe valeureuse, on cherche à terrasser d’abord le héros qui la guide. Le gardien de la prison s’avance à la porte du cachot, et appelle le fils de Lasthénès.
    – Me voici, dit Eudore; que voulez-vous ?
    – Sors pour mourir, s’écria le gardien.
    – Pour vivre, répondit Eudore”

    Chateaubriant “Les martyrs”

  2. *Chateaubriand

  3. selon que vous serez de droite ou de gauche , vous serez traité très différemment. La justice n’a de justice que le nom. Et la justice que l’on dit indépendante est sous les ordres pour de nombreuses affaires

  4. Libérez François-Aubert !
    La répression contre les militants Français s’aggrave de jour en jour.
    Pour faire reculer le régime, les autochtones doivent opérer le grand rassemblement qui leur permettra non seulement d’organiser une riposte de masse mais également de se doter de leur propre gouvernement pour restaurer la France française.

    • C’est une stratégie à envisager, car on constate que ces courageux défenseurs de l’identité française sont bel et bien persécutés par le système en place. Face au drame de la migration africaine de masse, le pouvoir non seulement abandonne la population autochtone mais persécute, via des affidés à l’idéologie sansfrontiériste, toute velléité de résistance et encourage le dénigrement de notre histoire, de notre culture, de notre modus vivendi, préambule à de potentielles futures exactions génocidaires. Notre dernier rempart est constitué par la déclaration des Nations Unies de 2007 ( textes ratifiés par la France) qui stipule :
      – les peuples autochtones, dans l’exercice de leurs droits, ne doivent faire l’objet d’aucune forme de discrimination,
      – les peuples autochtones sont égaux à tous les autres peuples, tout en reconnaissant le droit de tous les peuples d’être différents, de s’estimer différents et d’être respectés en tant que tels.
      Il faut rejoindre Terre autochtone d’Antonin Campana qui promeut cette ligne de défense : les droits collectifs du Peuple Autochtone de France.

  5. D’un côté, la liberté : la violence, le conformisme aveugle, les insultes.
    De l’autre, le danger : “les idées, les pensées, les prières”.

    Aux collabos tout est permis ; toute résistance doit être punie.

  6. Mais, encore une fois, on ne nous donne aucune indication sur les magistrats qui ont porté ces mesures.
    Ces fonctionnaires serviles ont pourtant bien un nom.
    Si l’on veut faire reculer la tyrannie, la première chose à faire serait de NOMMER les juges qui, tout en prétendant juger au nom du peuple, se mettent si clairement au service des tyrans.
    Le nommer, d’abord pour leur faire HONTE.
    De juges aussi injustes méritent DOIVENT être dénoncés, hués et montré du doigt.
    Le nommer ensuite pour pouvoir systématiquement COMPARER les décisions qu’ils prennent en différentes affaires.
    Le nommer, enfin, pour préparer l’avenir.

    • C’est effectivement une bonne idée: si l’anonymat des réseaux sociaux est condamné, celui des juges doit l’être également.
      A moins qu’ils n’aient tellement honte de leurs décisions…

  7. Il est de bon ton de déclarer sa confiance dans la “justice” de son pays.
    Seuls les gens du régime et les migrants peuvent le faire en toute lucidité.
    Les Français qui ne sont rien, les Gaulois réfractaires, les sans-dent… ne peuvent le dire qu’après avoir absorbé un litre de scotch, fumé du crack et s’être fait un rail de coke.

  8. une grande partie des juges sont maçonnisés, a quand la séparation de la maçonnerie et de l’état?

  9. une parade : aller voter ! pour virer les bobos du pouvoir

  10. Les antifas sont les milices fascistes du pouvoir ! Il ne faut pas s’étonner de leur protection…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services