Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Allocations familiales : le supplément accordé aux fonctionnaires

Lu ici :

"Si le gouvernement socialiste paraît nettement moins enthousiaste que ses parlementaires pour instaurer des allocations familiales inversement proportionnelles au revenu, ce n'est pas tant parce qu'il répugne à puiser une fois de plus dans le porte-monnaie des familles de la classe moyenne. C'est surtout parce qu'une telle mesure ferait immanquablement ressurgir le sujet des allocations familiales versées aux fonctionnaires et assimilés: un «supplément familial de traitement», octroyé dès le premier enfant et cumulable avec les allocations familiales «classiques», qui présente la particularité d'être d'autant plus élevé que le dit-traitement est important.

Vous avez bien lu: plus un fonctionnaire gagne, plus il perçoit pour ses enfants. Une part fixe, à laquelle s'ajoutent 3% de son traitement brut s'il a deux enfants, 8% s'il en a trois, et 6% par enfant supplémentaire. […]"

Partager cet article

21 commentaires

  1. Ajoutons que les dits fonctionnaires cotisent moins que le reste des salariés pour leur retraite, et ils peuvent partir plus tôt avec une retraite à taux plein. Tout cela dans le cadre de leur CDI à vie.
    L’égalité républicaine, c’est bien.

  2. Information fausse ou alors on me ment depuis des années . Suis “assimilé” fonctionnaire , j’ai un seul enfant (qui a plus de trois ans) donc plus droit à la CAF (ni à rien d’ailleurs ) et l’état me donne en supplément familial de solde : 2,29 euros …

  3. Cette information est exacte même si je ne connais pas les pourcentage. Sachez que cette indemnite est imposée comme un revenu et que , puisse qu’il est toujours “bon ” de comparer , les fonctionnaires n’ont pas de voiture de fonction, d’essence payé par les employeurs comme dans certaines emploi dans le privé, que nous n’avons pas de ticket repas ,
    Mon mari cadre depuis 20 ans gagne 2000 euros par mois (et 3100 de cotisations patronales et salariales)
    tout cela pour dire que le fonctionnaire en activité a des avantages mais dans le prive aussi …
    je trouve par contre injuste le traitement pour les retraites des fonctionnaires

  4. Ca vous ennuie que certaines aides, pour une fois, soient réservées aux Français, puisqu’il faut être français pour devenir fonctionnaire ?

  5. Et je fais le pari que c’est la dénommée “droite” qui a imaginé et mis cela en place !

  6. Il ne faut pas oublier qu’un fonctionnaire n’est pas une personne comparable à celle qui travaille dans le privé. Le service de l’Etat, donc pour le bien commun, mérite quelques privilèges.
    Enfin, c’est ce qu’ils se disent. Chacun appréciera…

  7. Il est particulier de la part du Figaro et d’Economie Matin de dénoncer le supplément familial de traitement des fonctionnaires sans lequel beaucoup de familles très nombreuses ne pourraient survivre ou se loger – je pense aux fonctionnaires parisiens et aux militaires notamment. Au lieu de se souder les coudes, ils cherchent à diviser un peu plus les familles. Personnellement je suis pour le supplément, pour les allocations, et pour le salaire parental versé à celui des parents qui ne travaille pas pour s’occuper de sa famille nombreuse. Les vraies économies sont à faire ailleurs, et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour voir où. Tristes journaux de droite qui entretiennent les querelles plutôt que de chercher à défendre la famille, qu’elle soit celle d’un fonctionnaire ou d’un salarié du privé.

  8. J’ai été fonctionnaire, et j’ai bien reçu ce supplément familial de traitement. Maintenant que je suis dans le privé, je constate qu’a part dans les multinationales ou des postes de cadres, les PME n’offrent pas d’essence, de tickets repas, de voitures de fonctions et autres avantages. Alors on ne va pas pleurer sur les fonctionnaires, leurs congés, leurs primes non imposables, leurs rtt, leurs primes de déménagement, leur régime de retraite privilégié, leur sécurité de l’emploi, etc… Dans le privé quand on est mauvais, en général on est licencié. Dans le public, on est conservé. il y a même des incompétents qui arrivent jusqu’aux postes de responsabilité.
    Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt. En France, les économies sont dans la fonction publique.

  9. @ 64
    L’information est juste. Le supplément familial est anecdotique pour le 1er et 2ème enfants mais il augmente à mesure que la famille s’agrandit.
    @ Duport
    Cette mesure a été introduite par le régime de Vichy, puis a été supprimée, et rétablie en 1945.
    Je suis un peu consternée de voir ces attaques sur le SB contre l’une des rares mesures qui soutient encore la famille.

  10. Je suis fonctionnaire…
    – Non, je ne partirai pas en retraite avant les autres. Cela est réservé à certains, agents de la RATP et de la SNCF (qui ne sont pas fonctionnaires, me semble t il)
    De grâce, documentez-vous, renseignez-vous, avant d’affirmer de telles contre-vérités.
    -“retraite à taux plein” ? non, quand j’aurai atteint la limite d’âge de la fonction publique d’Etat, 65 ans, je n’aurai pas mes annuités pour une retraite à taux plein. Pourquoi ? parce que j’ai pris une “disponibilité pour suivre le conjoint” quand je me suis mariée (on m’avait alors mutée dans le Sud de la France) et mon époux était muté dans l’Est : soit 1 000 km entre nous. Nous avons alors été réunis, une fois mariés, à Paris. Il a fallu attendre les résultats des procédures de mutation : plusieurs mois.
    – J’ai travaillé à temps partiel pour pouvoir m’occuper de mes enfants le mercredi. Soit une perte de salaire assez importante (-20%) et surtout, une annuité perdue tous les 5 ans (résultat d’une activité à 80%).
    Alors, de grâce, arrêtez, chers amis cathos, de considérer les fonctionnaires comme de gros profiteurs, nantis, fainéants, sur lesquels il fait si bon “taper”.
    De grâce, renseignez-vous précisément avant d’affirmer des choses inexactes, sur des situations que vous ne connaissez pas.
    Enfin, qui sont les fonctionnaires ? ce sont policiers, militaires, gendarmes, infirmières, douaniers, pompiers. Vous les détestez tant que cela ???

  11. Cet article est affligeant de bêtise. Les fonctionnaires ont souvent des traitements très inférieurs à ce qui se pratique dans le privé (à formation égale). D’ailleurs pour les aigris, les concours de la fonction publique sont grands ouverts et comme par hasard, pas très tentants pour certains . Il n’y a qu’à voir le taux actuel de sélection des professeurs lors des concours : presque 1 pour 1 car plus personne ne veut enseigner. En effet, comment faire vivre une famille surtout nombreuse et en région parisienne avec un traitement de 1600 euros par mois et 2000 euros par mois au bout de 20 ans ?)

  12. Etant épouse de fonctionnaire et mère de 8 enfants, moi-même au foyer, tirant le diable par la queue pour tenir un budget dérisoire, je n’ose imaginer notre quotidien, en l’état actuel des choses, si le salaire de mon mari n’était pas augmenté du supplément familial de traitement.
    Cette mise en accusation des “avantages” des fonctionnaires ne m’étonne pas du tout de la part du Figaro qui ne soutient les familles que pour répondre à la demande de leurs lecteurs. Mais leur logique est libérale et capitaliste et n’a rien à voir avec la justice.
    Un employé de la fonction publique gagne moins que dans le privé à formation égale, il n’est pas anormal qu’on lui permette de faire vivre sa famille. Ce qui est anormal c’est que cela ne soit pas prévu dans le privé ! Comme dit plus haut, ne dressons pas les familles des uns contre celles des autres.

  13. Le supplément familial de traitement est une allocation familiale et non pas sociale: à traitement de base égal, le fonctionnaire qui doit élever des enfants a bien plus de charges que celui qui n’en n’a pas. Cette prime doit remonter au moins aux années 50. Au temps des vraies allocations familiales. Celles ci ont dues voir leur niveau diviser par au moins 2 ou 3. Et c’est cela le vrai problème.
    Ceci dit, dés que vous avez une famille nombreuse, le problème financier n°1 est la division du patrimoine (quand il y en a un!)…
    Quand à tous ceux qui rêvent d’être fonctionnaire, passez les concours de recrutement. Et puis une fois fonctionnaire vous aurez la joie de fermer votre gueule à double-tour… Et de vous demander tous les mois si votre employeur va encore vous payer. Car celui-ci n’en a plus les moyens. Il est prisonnier d’une pyramide de Ponzi : ce sont les nouveaux créanciers qui payent les dûs aux anciens. Mais gare à la remontée des taux d’intérêts…

  14. c’est ça , légalité républicaine

  15. C’est l’allocation familiale bien comprise.
    Puisque le but est – à revenu initial égal – que la famille nombreuse ne baisse pas de niveau de vie, il est normal que l’allocation familiale soit proportionnelle.
    Au pire corrigée de l’effet d’utilité marginale des gains.
    [Je ne suis pas fonctionnaire, ni n’ai de voiture de fonction et de carte essence…]

  16. N’est-il pas conforme à la DSE que le salaire tienne compte de la charge de famille? N’est-ce pas ce qu’on appelle le juste salaire? Si la fonction publique est plus respectueuse du fait que plus on a d’enfants, plus on dépense, en quoi cela choque-t-il les lecteurs du Salon Beige? Beaucoup de familles tiennent grâce à ce supplément, et être fonctionnaire, c’est souvent déménager, donc n’avoir qu’un salaire. Arrêtons de tirer n’importe où, n’importe comment, souvent par jalousie. chaque statut a des avantages, cessons de les opposer.

  17. Je suis assimilée fonctionnaire ; sur mes quatre enfants le dernier est encore mineur et scolarisé : je touche un peu plus de 2 euros par mois.
    Si l’Etat abolie le statut de fonctionnaire, il faudra faire un énorme rattrapage des salaires qui sont bas pour la majorité des fonctionnaires ; ces salaires ont une très faible progression. C’est pourquoi la retraite est calculée sur les 6 derniers mois ; c’est pour compenser ce salaire à vie, peut-être, mais extrêmement moyen.

  18. L’article du figaro est erroné et incomplet ;
    le SFT pour un enfant s’élève à 2 €,29 par mois ; à partir de deux enfants, il est soumis à un plancher et à un plafond ; contrairement à ce que dit l’article, ce plafonnement n’est pas récent ; il existe depuis au moins novembre 1985 :
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=6475354DD6FE2397998FDBB8A1D88152.tpdjo09v_1?idArticle=LEGIARTI000006454604
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=6475354DD6FE2397998FDBB8A1D88152.tpdjo09v_1?idArticle=LEGIARTI000006454607
    http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19851105&pageDebut=12775&pageFin=&pageCourante=12776

  19. Comme catholique et en bonne santé, je ne me plains pas bien que je n’ai pas de travail. Je ne suis pas jaloux de mes contemporains, qu’ils soient du secteur public ou concurrentiel. Je souffre pour ceux qui souffrent mais je ne supporte plus d’entendre les gens, les français, se plaindre. J’ai honte pour eux. Leur matérialisme forcené m’énerve au plus au point. Quand une conversation échoue sur ce thème, je clos la discussion et la relation aussi. J’ai un toit, à la campagne, et je ne le quitte pas de peur de me retrouver sous les ponts, en ville. Ce mois-ci le rsa a été augmenté. Le mien est de 448€. Je voudrais dire aux fonctionnaires et assimilés des entreprises généreuses, qu’ils arrêtent de se plaindre. Je parle des catholiques. Les autres, sans conviction religieuse, socialistes, etc. je les laissent à leurs certitudes.

  20. @ Ceux qui expliquent les problèmes des fonctionnaires, (honnêtement me semble-t-il), notamment la difficulté des concours : mais qui vous oblige à être fonctionnaire ? Si vous croyez que c’est si simple dans le privé, allez-y donc. Quand je lis qu’à qualification égale, etc. les fonctionnaires sont désavantagés, mais qu’attendez-vous pour aller voir ailleurs ? Je ne suis pas contre les fonctionnaires, il en faut, bien évidemment, mais point trop n’en faut ! Tout le monde sait que la France est le pays occidental où il y a le plus de fonctionnaires par habitant : cherchez l’erreur…Actuellement, les seuls acteurs économiques qui devraient être mis en avant sont ceux qui créent de la richesse, permettant de payer tous les autres. Or, que constate-t-on ? Ce sont, en général qui sont parfois les plus mal traités : paysan, artisans, PME, etc…Sur 4 enfants, j’en ai deux qui se sont mis à leur compte, 1 salarié et un para-fonctionnaire. Ce dernier est exploité (il fait le même travail que son prédécesseur, titularisé lui, pour un salaire divisé par 2 !) : il ne se plaint pas, il a choisi son mode de vie.
    Que chacun arrête de jalouser le voisin et ne s’en prenne qu’à lui-même. Ceux qui ne sont pas contents, qu’ils montent leur propre affaire : ils verront si c’est facile et si cela “paie” toujours bien. Quant à ceux qui, en plus, se sont développés, ont donc créé des emplois, bonjour les affres des salaires et charges à payer en fin de mois quand on a pas reçu l’acompte ou le paiement escompté, pendant que le salarié vit parfois mieux (au moins dans sa tête) que son patron…

  21. On se croirait sur Rue 89.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services