Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Alliance (trop tard ?) entre Ted Cruz et John Kasich contre Donald Trump

Dans la nuit de dimanche à lundi, les deux derniers adversaires de Donald Trump aux primaires du parti républicain, Ted Cruz et John Kasich, ont annoncé un accord pour empêcher l'homme d'affaires de réunir le seuil des 1237 délégués nécessaires pour se faire investir à la convention du parti, en juillet.

Ted Cruz et John Kasich ont convenu de ne pas se faire de l'ombre dans trois des primaires à venir: celui qui obtient le moins d'intentions de vote se retire afin que l'autre soit l'unique alternative à Donald Trump, évitant ainsi une dispersion des voix.

Concrètement, Ted Cruz laisse l'Oregon (17 mai) et le Nouveau-Mexique (7 juin). En retour, John Kasich abandonne l'Indiana (3 mai). Le porte-parole de Ted Cruz explique :

«Trump s'est mis à dos les femmes, les Hispaniques, et bien d'autres groupes avec ses propos à l'emporte-pièce. Quel que soit son adversaire démocratique – Clinton ou Sanders – , Trump perdrait la présidentielle et ferait perdre au parti une génération».

Trump a engrangé 845 délégués, Ted Cruz n'en dispose que de 559 et Kasich de 148. Si aucun candidat n'émerge au premier tour de la convention de juillet, les délégués sont libres de changer de favoris dans les tours suivants. Mais certains craignent que cet accord ne soit trop tardif, alors que s'applique désormais la règle du «winner takes all», en vertu de laquelle l'ensemble des grands électeurs d'un État va au candidat qui obtient la majorité simple. Cette union est aussi limitée: elle ne concerne ni le Nebraska, ni la Virginie occidentale.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Tout est faux dans la déclaration de l’équipe Cruz: Trump s’est mis à dos les femmes, les hispaniques, les noirs etc…
    Dans l’élection de New York, les votes Trump dans les quartiers noirs et hispaniques furent au plus haut.
    Cherchez l’erreur

  2. Les journalistes du Salon Beige n’aiment pas Trump du fait de son revirement sur l’avortement.
    Néanmoins ce candidat reste une chance pour la paix mondiale car il souhaite pour son pays un retour à l’isolationnisme supplantant l’impérialisme né après la seconde Guerre mondiale et qui a causé tant de mal notamment à notre étranger proche qu’est le monde arabo-musulman.
    L’un de ses conseillers en politique étrangère est le courageux général Flynn, ancien directeur de la Defense Intelligence Agency (DIA) qui s’est opposé vigoureusement au soutien de l’Administration Obama dans le soutien aux islamistes syriens.
    Si Trump est investi par le parti républicain, il gagnera sûrement contre Sanders et peut être contre Clinton. Si c’est Cruz, il perdra probablement contre Clinton: en effet, son zèle religieux rebute une partie importante de l’électorat.De plus, il est quasiment aussi impérialiste qu’elle.

  3. Une victoire de Cruz serait une bonne nouvelle pour la cause du respect de la vie et de la famille. Trump a trop divisé l’Amérique et est un Sarkozy Américain qui reniera immédiatement nos valeurs. De plus Trump n’est pas chrétien, ne va jamais à l’église et a même confessé qu’il n’a jamais demandé pardon à Dieu (quand on sait le nombre de femmes, de maîtresses qu’il a eu!)
    Il n’y aura aucune différence entre un Trump ou une Clinton.
    N’oubliez pas : Il faut arrêter de choisir le candidat du moindre mal et choisir un candidat qui est authentiquement chrétien malgré tous les mensonges qu’on peut dire sur Cruz! Il faut un candidat qui nommera des bons juges. N’oubliez pas que c’est à cause d’un juge nommé par George Bush que le “mariage gay” a été légalisé aux US.
    Donc arrêtons d’être (certain chrétiens même du salon beige) aveuglé par un homme de télé réalité et prions pour la victoire de Cruz qui aura un effet planétaire!
    Je suis déçu que même des lecteurs du salon beige prennent Cruz pour un extrémiste religieux !

  4. Les cadres du parti républicain ont dit que de toute manière, la primaire n’était là que pour donner une orientation non contraignante au congrès de juillet, mais que les délégués seraient libres d’envoyer à la présidentielle le candidat de leur choix, le plus sérieux selon eux. 1237 voix ou pas.

  5. Allons plus loin!
    La personnalité de Trump ne peut que conduire à un désastre!
    Il y a je dirai une symétrie de situation assez flagrante aujourd’hui entre les USA et la France.
    Qu’il y a-t-il de pire pour la France?
    La perspective d’une réélection de François Hollande…
    Qu’est ce qui pourrait avérer ce cataclysme? Une candidature finale forcée, en face, de Nicolas Sarkozy dont avec raison absolument personne ne veut!
    Un ticket électoral Sarkozy / Hollande est le seul cas de figure qui permettrait de faire réélire François Hollande.
    Aux USA, personne de sain d’esprit ne veut d’une candidate Hilary Clinton qui nous conduira sans état d’âme à la troisième guerre mondiale. Elle bénéficie évidemment de l’immense soutien de la classe médiatique…En face Trump est le repoussoir idéal, une vraie caricature!
    La victoire de Clinton est loin d’être assurée sauf si en face le candidat est Trump!
    Tout le jeu actuel est de faire garantir par les Démocrates le succès républicain de Trump aux primaires… Tout le jeu des Républicains est d’essayer de susciter une candidature sérieuse dans leurs rangs à présenter pour les primaires.
    Une candidature Trump avérée, c’est la victoire de Clinton assurée!…
    Et la guerre mondiale avant la fin de l’année…

  6. Avec Cruz, ça serait la défaite assurée pour les Républicains. Ses négatifs dans l’opinion sont encore pires que ceux de Trump. Et il y a vraiment de quoi. Cet individu est proprement repoussant, bien pire que Trump.
    Même les quelques positifs auprès des électeurs républicains qui lui ont permis de se tailler une audience suffisante pour survivre jusqu’à maintenant dans la primaire sont des négatifs insurmontables pour l’élection générale : alignement systématique sur la “droite religieuse” et le courant dominioniste, maximalisme “pro-business”, liens directs et avérés avec Wall Street, etc.
    Avec lui, le GOP se dirigerait vers une défaite encore pire que celle de Goldwater en 64, et surtout vers des effets catastrophiques down-ticket, qui menaceraient les majorités républicaines au Congrès et aux niveaux des états.
    En fait, en cas de convention contestée, l”idéal pour les Républicains serait John Kasich, surtout face à Clinton, côté démocrate. Kasich apparaîtrait comme un candidat rassurant et rassembleur face à l’image très clivante et antipathique de Clinton. Mais là, il faudrait que les caciques du GOP sortent véritablement l’artillerie lourde pour forcer Cruz à dégager avant même la convention. Ça parait difficile.

  7. On mesure combien Trump a eu raison de surnommer Ted Cruz “lying Ted”. En réalité, c’est Trump qui a les meilleures chances de l’emporter contre Hillary Clinton, car il est le seul candidat capable de faire basculer des états habituellement démocrates vers les Républicains.
    Sans Trump, le Great Old Party est condamné à s’éteindre doucement ; la démographie lui est défavorable, et il faudrait la conjonction de deux phénomènes pour le sauver :
    – un déplacement massif de Blancs indépendants ou démocrates vers les Républicains
    – un virage à 180° sur la politique migratoire
    Deux choses que Trump est le seul à apporter.
    Pour finir, l’alliance entre Cruz et Kasich démontre l’absence de conviction de ces deux personnages : Kasich est sur une ligne beaucoup plus centriste que Cruz, c’est le mariage de la carpe et du lapin.

  8. Entièrement d’accord avec Nicolas ; Donald Trump a pour dieux l’argent et le nationalisme, le rejet de l’étranger ; un concentré d’anti-christianisme.

  9. @Saint-Plaix
    Qu’il y a-t-il de pire pour la France?
    Réponse : La perspective de l’élection d’Alain Juppé !!!
    et très très très loin après :
    La perspective d’une réélection de François Hollande ou de Sarkozy…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services