Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Alliance avec l’UMP : le MPF se mord les doigts

Le dépôt des listes de l'UMP a montré à bon nombre de responsables du MPF qu'ils s'étaient faits rouler dans la farine. Les 30 conseillers régionaux promis par Sarkozy à Philippe de Villiers se sont transformés en seulement 37 candidats, soit sans doute moins de 10 élus. Ainsi, Hubert de Bailliencourt, Président du MPF 76, promet de voter blanc :

"Suite à l'accord entre le MPF et l'UMP, j'ai pris contact en septembre 2009 avec l'UMP afin de coordonner les choses sur le plan territorial […]. L'UMP ayant désigné Bruno Le Maire, Ministre de l'Agriculture pour diriger la liste dite d'Union en Haute-Normandie, nous nous sommes mis à sa disposition. Ce courrier étant resté sans réponse, j'ai demandé et obtenu en novembre dernier un rendez vous au Ministère de l'Agriculture où j'ai réitéré ma demande, en compagnie de Catherine Gibert, Président du MPF 27. A cette occasion, nous avons renouvelé notre demande pour que le
MPF soit associé à la campagne des régionales
et avons posé les jalons en vue de la constitution des listes de candidatures. Toujours sans nouvelles de l'UMP et du Ministre […] Outré par ce comportement méprisant vis-à-vis du MPF, j'ai demandé au cabinet du Ministre d'être rappelé […]. Depuis, plus aucun contact : sollicitant les voix du MPF, l'UMP répugne à nous associer à la campagne électorale et fait exactement comme si nous n'existions pas. Pire, alors que nous avions habituellement accès à la presse, celle-ci nous fait savoir que, par l'accord qui nous lie à l'UMP, nos temps de parole se trouvaient
agrégés à ceux de l'UMP et qu'elle n'avait plus à relayer nos communiqués ni nos interventions
. Nous ne sommes donc plus invités. Pour comble de malheur, le Ministre Bruno Le Maire a récusé les candidatures proposées par le MPF en Haute-Normandie"

Cela n'est pas un fait isolé, comme l'indique Jean-Yves de Prat, Président du MPF 16 :

"Je remarque que le MPF n'est
présent que dans 14 régions sur 22 …
Pour les départements c'est encore pire
. Pour ce qui est de notre
Poitou-Charentes, la Charente Maritime, le plus peuplé des 4 Départements n'a
aucun
représentant MPF
(et pourtant le 17 obtenait 12,26% aux Européennes)."

De même, Yves Bauw, Président du MPF 59 qui n'a pas été retenu sur une liste de l'UMP, tire les conclusions :

"Dans un accord équilibré, il n'est pas acceptable que ce soit le
plus fort qui choisisse aussi les candidats du plus faible
. […] nous avons été
traités par le mépris et si nous ne pratiquons pas la langue de bois,
disons
plus crûment que nous sommes cocus !
Comme toujours dans ce genre de situation, il y aura des cocus
contents, mais ce ne sera pas notre cas ! Nous ne serons pas une exception puisque CPNT a donné l'exemple en ne
soutenant les listes "majorité présidentielle" que là où il avait des
candidats bien placés. Là où on nous a comptés comme quantité négligeable, nos partenaires de
la majorité présidentielle doivent comprendre qu'ils ont commis une
erreur
."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

27 commentaires

  1. Faut pas oublier que la vraie de religion de notre cher président l’oblige à mentir. C’est pas une possibilité, c’est une obligation.

  2. Tous ces membres du MPF vont se recycler au spectacle du Puy du Fou.
    Il parait que c’est un magnifique témoignage de l’histoire de la Vendée et de la France.

  3. Ces témoignages montrent bien aux derniers militants du Mouvement Pour la France les limites de l’ouverture qui, ne l’oublions pas, est normalement censée permettre à différents courants de se faire entendre, d’être respecté, écouté et surtout avoir de l’influence sur la politique locale et/ou nationale. Or, ce n’est pas le cas. C’est même le contraire d’après le président MPF du 76 car le MPF est DANS l’UMP donc c’est l’UMP qui parle aux médias car quand l’UMP parle aux médias, le MPF est compté dedans… Bref, Nicolas Sarkozy et son équipe a bien réussi son coup : neutraliser sa droite tout en faisant croire qu’elle pourra faire partie intégrante de l’UMP et donc entendue. Belle histoire mais triste fin pour les derniers fans de Philippe de Villiers qui croient encore à l’avenir d’un MPF que l’on peut définir aujourd’hui comme mort-vivant. L’électorat chrétien du MPF de Philippe de Villiers et du PCD de Christine Boutin n’aura qu’à se reporter sur des listes de droite (FN, PDF, DLR, CNI…)ou chrétienne (“Liste Chrétienne” de Solidarité en Ile-de-France). L’UMP est un bouffe-tout, un tueur de parti politique, une machine politiquement dangereuse.

  4. Pour une fois le sympathisant MPF que je suis n’en doute plus, il votera FN !! Ce parti au moins n’est pas cocu et ne se pisse pas dessus pour avoir un brin de pouvoir (…qu’il n’a finalement même pas…!)

  5. On avait déjà eu le précédent de “démocratie libérale”, le parti de Madelin, qui s’est fondu en 2002 dans la toute nouvelle UMP.
    Il n’en est jamais ressorti vivant, dissous jusqu’au trognon. Le MPF aurait du se méfier et on ne sait pas vraiment ce qui pouvait le rapprocher du parti euro-mondialiste du Hongrois de l’Elysée.
    Quand donc comprendont-ils qu’il n’y a rien à tirer de ces pseudo-alliances contre-nature?…

  6. Tout cela serait très comique si ce n’était pas tragique!
    Enfin quoi?
    Comment peut-on encore penser en 2010, que Sa Seigneurie Le Petit Nicolas respectera une seule de ses paroles?
    Comment peut-on être assez naïf (pour être poli) pour croire qu’on gagnera à jouer avec lui?
    Tous ces cocus me fatiguent!
    Ils sont cocus et ce n’est que justice!
    De tous temps, il n’y a jamais eu de cocus, que ceux qui le méritaient!
    Stratèges de salons, appâtés par la soupe ou les honneurs, cherchant à ramasser les voix de ceux qui finissent enfin par comprendre que tous le système électoral n’est fait que pour tromper et amener les gens au désespoir.
    Politiciens de droite ou non, bien pensants ou non, vous prétendez vous battre pour nous défendre, vous n’êtes devenu que des professionnels prêts à tout pour «arriver », et de fait vous n’arrivez à rien.
    De droite comme de gauche, vous n’êtes que des insignifiants !

  7. c’est qu’ils n’ont pas envie d’ouvrir à droite (et encore, droite, sur une partie des fondamentaux)
    dont acte

  8. Je ne comprends pas de quoi ils se plaignent : ils se sont soumis et ils subissent la loi du plus fort : c’est la règle.
    Vae victis !
    On ne va pas pleurer sur eux en plus…
    Et en plus, il y a des antécédents : c’est dire s’ils ont des neurones…

  9. Est-il permis de sourire ?

  10. La création de l’UMP parti unique de la droite a été une mauvaise chose.
    Les sensibilités diverses ne peuvent plus s’exprimer.

  11. – Bien content que vous soyez COCU Mr Hubert de Bailliencourt car vous n’avez pas hésité à trahir votre électorat en suivant l’agité du bocage lorsque celui-ci et passé à l’ennemi( UMP) avec armes et bagages.D’autres de vos collègues ont eu le courage et l’honneur de démissionner du MPF et peuvent ainsi garder la tête haute devant leurs électeurs,ce qui n’est pas votre cas .Vous êtes grillé en Haute-Normandie Monsieur DE….

  12. Faut-il être bête aussi pour croire encore aux promesses de Sarkozy !

  13. HONNEUR :
    Sens 1 Sentiment que l’on a de sa propre dignité.
    Sens 2 Considération à l’égard de quelqu’un.
    Sens 3 Gloire issue d’une action.
    A la lecture de votre article, il est évident que les gens du MPF et de CPNT en sont totalement dépourvus.

  14. Qu’en pense le vicomte ?

  15. Je ne pleurerai pas sur ce parti. Ils n’a que ce qu’il mérite.
    Ce n’était quand même pas difficile de prévoir ce qu’il allait lui arriver par son rapprochement avec l’UMP!!!
    Un parti de guignols…

  16. Je n’ai pas souvenir que l’UMP est promis 30 élus au MPF. J’ai peut être zappé l’information. [Elle avait été rapportée par Le Figaro. MJ]
    Réfléchissons différemment : quelles pouvait-être les stratégies du MPF pour cette élection pour laquelle, en dessous de 10% on n’a pas l’élus et en dessous de 5% on paie toute la campagne de sa poche ?
    1 – Partir en campagne seuls.
    Le résultat eut été de dépenser de l’argent pour rien, sauf peut-être en Vendée (mais pour la Vendée, l’accord actuel donne le même résultat). Pour le panache, en gros. L’honneur dirait Jehan au dessus. On ne fait pas de politique “pour le panache” mais avec un souci d’efficacité maximale. Nos convictions sont notre honneurs, elles n’ont pas changé du fait de cette alliance électorale ponctuelle.
    2 – Faire alliance avec d’autres “petits” partis, FN, DLR, PCD, PDF, CNI ?
    Et bien allez-y, messieurs les blogeurs, prenez votre téléphone et essayez de les faire s’entendre. D’autres ont essayé pour les élections européennes et s’y sont cassé les dents. Impossible de “rabibocher” entre-eux un NDA ou une Ch B ou un PdV. Quant aux alliances avec le FN, ça ressemble plus à une humiliation publique qu’à une réelle alliance, l’expérience l’a prouvé. Et allier JMLP et PDV, c’est de toute façon un vœux pieu.
    3 – Ne rien faire.
    ça revient à dissoudre le MPF, un parti s’est fait pour faire campagne. Certains vont dire : “au point où en est le MPF, il n’y a plus que ça à faire.” Ben, au MPF, on n’est pas tout à fait d’accord. Parce que la Vendée mérite d’être dirigée encore par le MPF (le bilan est bel et beau), parce que les militants MPF aime la politique, et pas la politique du pire pour la France et enfin parce qu’en politique, un échec n’est jamais définitif, on en a vu d’autres rebondir.
    L’électorat français a eu souvent l’occasion de voter pour d’autres partis que l’UMP à droite, il ne l’a pas fait. On peut le déplorer.
    Le FN aurait été en position d’agglomérer l’opposition de droite : il ne l’a pas fait (ou a échoué, selon votre grille de lecture). on peut le déplorer.
    La solution pour ces élections (et il faut bien rappeler que le MPF n’est pas rallié à l’UMP même si la nuance semble spécieuse à certains), c’est le faire front commun avec l’UMP pour tenter, tant que faire ce peut, de soustraire certaines régions à la gauche. Ceci étant dit, il est évident que le rapport de force MPF / UMP pour négocier des places était très défavorable au MPF.
    Si le MPF a 10 élus, aura-t-il avec sa stratégie obtenu moins bien ou mieux qu’avec les 3 autres stratégies évoquées ci-dessus ? La réponse est évidente : il obtient le maximum de ce qu’il pouvait espérer.
    Seul, il n’avait pas d’élus, sauf en Vendée.
    Allié à un petit parti, il n’en avait pas plus, sauf en Vendée, mais en plus le tiroir caisse était vide (voire, moins que vide).
    Non présent, il n’avait pas d’élus non plus, CQFD. Mais ça ne coutait rien : maigre consolation !
    A titre personnel, le pense que le MPF ne peut survivre qu’en choisissant une de ces 2 stratégies :
    1 – l’alliance avec DLR, le PCD et le CNI (idem pour ces 3 partis là). Je ne comprends pas qu’aucun de ces 3 leaders n’arrive à ce résultat. Problème d’orgueil, vraisemblablement.
    2 – l’entrisme au sein de l’UMP (et de nouveau, au sein de l’UMP, en s’alliant avec d’autres petites composantes de l’UMP, tel le PDC).
    Seul, il est mal barré.
    Mais bon, je ne suis pas PdV.

  17. Consigne de vote :
    Pas une seule voix catho pour Sarko.

  18. je partage l’analyse d’olivier Saumur.
    Critiquer pour critiquer est malheureusement trop l’apanage des commentaires de blog…
    vive la France.

  19. Merci Olivier Saumur, votre message est limpide autant que bien écrit.
    Il est utile de rappeler comme vous le faite que le MPF est un “parti associé”, même si en position d’infériorité numérique, ayant fait une alliance électorale avec l’UMP dont il ne fait pas partie comme le rappelle les interventions des militants MPF dans l’article. Pour certains, c’est un sophisme, en tout cas, c’est la réalité juridique.
    Votre credo “parce que les militants MPF aime la politique, et pas la politique du pire pour la France et enfin parce qu’en politique, un échec n’est jamais définitif, on en a vu d’autres rebondir” est parfaitement juste.
    Juste aussi votre analyse :
    “1 – l’alliance avec DLR, le PCD et le CNI (…)
    2 – l’entrisme au sein de l’UMP (…)
    Seul, il est mal barré.”
    Il y a quelques années, le MPF avait regardé de haut le CNI avec qui il avait fait alliance lors d’une élection européenne. Et le CNI avait repris ses billes, ce qui explique aujourd’hui les efforts de PDV pour se faire pardonner (même si il n’était probablement pas pour quelque chose là-dedans). Le fait que l’UMP lui fasse gouter à sa propre médecine a quelque chose de juste !
    On pourrait ajouter dans une alliance le PDF et autres petites formations issues du FN, et même les libéraux en ratissant large. Mais comme vous le soulignez, nos hommes politiques ont des égos sur-développés.
    L'”entrisme”, c’est la stratégie de Christian Vaneste, dont personne ici ne peut dire que ce membre de l’UMP (contrairement à PDV), manque de convictions !
    Cela doit être difficile dans un parti qui fait la promotion de l’homosexualité dans les écoles primaires. Mais comme on l’a vu aux États-Unis, un parti peut présenter aux présidentielles un homme clairement à droite et pro-vie (G.W. Bush), et la fois suivante un homme de centre-gauche (Mc Cain), et la fois d’après peut-être la pro-vie Palin. C’est le pari de Vaneste. Les militants UMP on l’air prêt à voter pour quelqu’un de vraiment à droite. Même si pour le moment c’est de la gauche déguisée en droite dure.
    PDV semble faire peu d’efforts pour créer un vrai parti. Pourtant, avec Bompard il a quelqu’un d’expérience. Il pourrait également ouvrir son parti à des gens ayant des opinions un peu différentes des siennes : tous les gens de droite ne sont pas souverainistes.
    Le changement des règles du jeu dans les élections va peut-être pousser les petites formations à plus de souplesse dans les alliances. Et la raclée prévue aux régionales va peut-être changer la donne.
    “L’alliance de cocus” a jusqu’ici permis au MPF et au CNI d’avoir des députés, ce qui n’est pas rien. Cela dit, Nicolas Sarkozy a tort de mépriser la droite patriotique parlementaire. Il apparaît de plus en plus clairement qu’il veut positionner son parti au centre-gauche.
    Que faire ? Je n’ai pas d’autres solutions que les vôtres. Problème supplémentaire, comme vous le soulignez, ce sont les Français qui décident. Et je partage votre point de vue sur l’honneur.
    Faire de la politique quand on est une petite formation relève de l’équilibrisme permanent, surtout quand 92 % des journalistes détestent vos idées. La politique c’est l’art du possible et la volonté d’avoir des élus. Sinon, autant créer un club de réflexion

  20. Et pardon pour les très nombreuses fautes de français. Relis donc me disaient mes professeurs de français !

  21. Allié ou non à l’UMP, le MPF n’aura, me semble-t-il, aucun élu ailleurs qu’en Vendée !
    Quant aux présidents départementaux de ce parti, au lieu de se lamenter sur les pratiques de l’UMP, qu’ils en tirent les conséquences pour pouvoir dire au soir de ces élections : “Tout est perdu for l’honneur” ! Mais je crains que de malheureux calculs – comme ceux qu’a exposé ici Olivier Saumur – ne leur permettent même pas de le sauver !

  22. +1 à Olivier Saumur
    +1 au bucheron
    Vive la France

  23. @ Plivier SAUMUR
    Vous avez raison pour l’essentiel, sauf sur un point.
    P de V s’est condamné à mort tout seul le jour où il a accepté de hurler avec les loups contre JM LP et le FN, au lieu de se taire.
    On ne peut se dire ”différent” et courir au conformisme, dès que les lobbys le demandent.
    Il est vrai que le FN en convulsions fréquentes depuis 15 ans, n’a pas eu de stratégie claire, autre que refaire éternellement la même campagne électorale, sauf en 2007, où malheureusement, le renouvellement qui aurait du suivre 2002 arriva trop tard pour être bien expliqué et perçu, en pleine campagne électorale.
    Mais le MPF a trop systématiquement oscillé entre posture d’opposition électoraliste et aliance de fait avec le RPR puis l’UMP, pour pouvoir se trouver un espace politique :
    – soit il est la petite aile droite de l’UMP, laquelle n’en a visiblement rien à f….., car ses dirigeants pensent qu’ils gagneront à gauche ou au centre, maintenant qu’ils ont été élus par la droite, dont le MPF…..
    – soit il s’allie et rassemble tout ce qui n’est pas FN, mais il faut alors accepter que le MPF ne soit pas seulement un comité électoral, mais un vrai parti, ce dont P de Villiers et son autisme psychologique est incapable. Ceux qui le voyaient en leader national auraient du comprendre après 1995, des législatives assez réussi pour le MPF : après cela il ne fit rien, strictement rien, et laissa les énergies mobilisées retomber.
    La solution choisie est la meilleure : sauver les meubles à l’UMP pour sauver le Conseil général de Vendée et le Puy du Fou en 2011 et qq rares élus ailleurs en 2010 : P de V n’a jamais rien fait d’autre que cela depuis 20 ans. Après tout c’est déjà cela, et il se situe maintenant clairement à sa vraie place d’élu local et régional.
    De plus, malade, il faut être honnête et lui reconnaître le droit d’être affaibli : il essaie de sauver sa base arrière, la Vendée. Si N. SARKOZY n’est pas candidat en 2012, cela changera toute la donne, y compris pour le FN.

  24. “Je préfère être battu sur mes idées qu’élu sur celle des autres” Jean-Marie Le Pen
    Ce sont là des paroles d’un homme d’honneur. Ce sont là un des slogans du FN. (qui a pourtant des élus sur ses propres idées)
    Ce n’est pas celui du MPF. Lui, l’honneur, il ne connaît pas. On le saît depuis longtemps.
    On peut toujours disserter sur l’utilité ou non de l’alliance du MPF avec l’UMP, mais si l’honneur est absent au sein d’un parti, en particulier d’un parti qui se réclame de droite, tout ce qu’il peut faire par la suite n’est que du vent.
    Donc essayer de justifier le comportement du MPF… n’est que foutaises.

  25. Et dans la région Pays de Loire, il y en a des MPF éligibles ? ….

  26. @ Olivier Saumur, nous devions avoir les mêmes professeurs…
    @ PG, à peu près d’accord avec tout ce que vous avez écrit. Je complèterais quand même en disant que les seconds sont très importants et peuvent changer la donne (comme les seconds rôles au cinéma qui parfois rattrapent le jeu pitoyable ou les erreurs de casting des premiers rôles : André Pousse par exemple mais je digresse).
    Si PDV pouvait être enfin bien entouré, cela changerait beaucoup de choses : le petit jeune passé à l’UMP a fait beaucoup de dégâts, et PDV n’a toujours pas de vrai parti. En ce moment, son traitement n’aide pas beaucoup, j’espère d’ailleurs que tout va bien de ce côté-là.
    L’autre inconnue comme vous le rappelez ce sont les circonstances, et notamment les résultats des régionales.
    Pour que Nicolas Sarkozy ne se représente pas (je trouve qu’il roule de plus en plus des mécaniques quand il marche, il va finir par marcher comme Aldo Maccione), il faudrait que son Airbus Hilton se crash après une tempête magnétique, ou qu’il fasse un arrêt cardiaque après son footing. Par contre, s’il y a un ras-le-bol général de l’électorat UMP contre l’actuelle équipe dirigeante…
    La politique, c’est le lieu des convictions, mais pour l’honneur j’en suis beaucoup moins sûr : les 1000 ans de l’histoire de France en témoignent. Le passage de Le Pen sur la dalle d’Argenteuil n’était pas du tout opportuniste, et tout à fait conforme à la ligne traditionnelle du parti…
    En politique, rien n’est écrit : le front national va dépasser les 10 % dans la plupart des régions. À combien était-il il y a cinq ans ?
    L’essentiel, c’est que l’on en finisse un jour avec la social-démocratie molle, et la substitution de population. Mais avec les médias que nous avons, la chose est compliquée

  27. Il faut arrêter de rêver : il n’y a aucune raison pour que sarkozy ne se présente pas en 2012. Tous les présidents sortants de la Ve république se sont représentés, sans exception (mettons à part le président Pompidou, décédé pendant son mandat).
    Concernant Villiers, les regrets de ses partisans étaient tout à fait prévisibles. Philippe de Villiers n’a jamais voulu rompre avec le système. Après 1995, beaucoup espéraient qu’il incarne un renouveau à droite : il s’allia en ce sens avec le CNI (la “Droite indépendante”) en 1997 avec des scores médiocres. En 1998, il lâchait le CNI (ou l’inverse) pour retourner au RPR-UDF à l’occasion des régionales. En 2007, suite à l’échec de la tentative de Bruno Mégret de redynamiser le mouvement national et à l’envasement du FN lepéniste dans le népotime et la “pasteurisation” effrénée, Villiers a pu paraître de nouveau comme une figure qui, à droite, pouvait rassembler et porter des idées sans concession. Là encore Villiers s’est couché, dès le deuxième tour des élections présidentielles.
    Il ne faut pas oublier qu’il y a toujours eu deux tendances au MPF (que j’ai bien connu du temps de “combat pour les valeurs”) : une tendance libérale très marquée sociologiquement, et une tendance nationale qui s’est accentuée avec le coup de barre à droite dû à Guillaume Peltier, le jeune ambitieux multicartes. Ces deux tendance se sont affrontées en 2007 entre ceux qui voulait rallier Sarkozy et ceux qui prônaient l’abstention au deuxième tour.
    Le MPF est fini. Ce n’est pas lui qui va profiter des ruines du FN si la fille de JMLP parvient à s’emparer des leviers de commandes du FN. Pratiquement tous les cadres historiques du mouvement national sont en dehors du FN. Il y a aussi les forces identitaires qui se structurent un peu partout et qui tissent des liens avec les PdF-MNR-NDP. Le MPF n’a pas d’avenir. Il est lié à une époque, les années 90. Il est lié au système qui met la France en faillite. Villiers comme Le Pen sont des opposants qui n’ont jamais vraiment voulu prendre le pouvoir et s’imposer.
    En fait Villiers n’a jamais vraiment quitté l’UDF, au moins mentalement.
    Le mouvement national va se renouveler tôt ou tard en dehors des vieilles coques vides qui ne représentent plus rien.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services