Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Allaïcité : soumission aux revendications musulmanes pour les sorties scolaires

Allaïcité : soumission aux revendications musulmanes pour les sorties scolaires

La commission mixte paritaire a enterré l’amendement interdisant aux accompagnateurs de sortie scolaire de porter des signes religieux. Valérie Boyer dénonce une mesure à la solde des islamistes :

[…] La seule question qui se posait était celle du voile. Mis à part les mères voilées, je ne vois pas d’autres mamans arborant des signes religieux ostentatoires à la sortie des écoles. Cette décision ne profite qu’à une seule catégorie. Les pressions que j’ai subies étaient claires, elles sont l’oeuvre de groupes islamiques radicaux. Dans certains quartiers, si il n’y a pas de voile, il n’y a tout simplement pas de sorties scolaires. Une fois de plus les valeurs laïques et républicaines de l’école ont été sacrifiées au profit du totalitarisme islamique.

Faut-il y voir de la part des élus de la majorité une volonté de « cacher sous le tapis » le débat sur la laïcité ?

Effectivement, j’attends toujours le discours du président de la République sur la laïcité. On ne sait absolument rien des intentions du gouvernement sur ce sujet là. Une chose est sure, en prenant cette décision, la majorité s’est rendue coupable d’une grande lâcheté. C’est un renoncement au droit des femmes, on abandonne toutes celles qui souhaitent rejoindre les valeurs de la République. Je suis d’ailleurs étonnement surprise du silence observé par Marlène Schiappa, et par toutes les féministes en général. 

Dans votre message, vous évoquez « un renoncement du droit des femmes face à un islam radical qui marque son territoire ». En quoi le port du voile est-il le signe d’un islam rigoriste ?

Le voile n’est pas un signe anodin, c’est une marque de soumission de la femme vis à vis de l’homme. Il est imposé aux femmes et contribue à les “sextualiser”. Tous ce que représente le voile est en inadéquation avec les valeurs de la République. Il réduit les chances de nos enfants de vivre ensemble. C’est une soumission d’une partie de l’Humanité contre l’autre, les voilées contre les non voilées.  Je n’aurais de cesse de le dénoncer, je me bat pour les femmes qui veulent sentir le vent caresser leurs cheveux. […]

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Nouveau renoncement, nouveau recul, nouvelle lâcheté de nos politiques devant les exigences des barbus… L’esprit honteux de Munich règne à tous les niveaux !
    Bon, eh bien nous devrons faire face bientôt à l’épreuve de force, la vraie guerre dans nos rues et nos quartiers, où se révèleront au grand jour d’un côté les lâches, les couards et les traîtres collabos (bien qu’on les connaisse déjà pour la plupart), et de l’autre les courageux, les vaillants, les patriotes, les hommes et les femmes libres !

  2. les féministes?
    reprenez Michel Onfrey :”Brigite Bardot a fait plus….” et vous les replacez là où elles sont
    et vous croyez que les “bachées” accepteront longtemps de cotoyer les minijupes ou autres collants?

  3. “Dans certains quartiers, si il n’y a pas de voile, il n’y a tout simplement pas de sorties scolaires.” Eh bien tant pis si cela doit faire baisser les recettes du tourisme prétendument pédagogique. L’origine de ce tourisme, qui suit l’évolution de l’industrie touristique, date de l’entre-deux-guerres, quand sortir de l’école pour découvrir (à pied, évidemment) la campagne environnante permettait d’élargir les apprentissages relatifs à la géographie (locale, ce qui permet ensuite de généraliser) et à l’agriculture.

  4. Très bonne analyse Irishman.

  5. Idem pour moi, Argonne.

  6. Les enfants peuvent sortir avec leurs parents aussi!!Il y a tant de choses à regarder ensemble, et les petits enfants manient de gros appareils photos avec une facilité incroyable!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services