Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

« Allah akhbar, on veut du fric pour nos frères musulmans »

Lu sur L'Est Besançon ce fait divers qui s'est déroulé hier à Besançon :

"Il est alors 8 h 50 hier matin lorsque les trois braqueurs arrivent à la jardinerie qui ouvre ses portes à la clientèle à 9 heures. Ils vont s’introduire dans les locaux par effraction d’une baie latérale. Le patron du magasin raconte : « Je m’étais levé à 4 heures du matin pour faire la route depuis la Saône-et-Loire. J’étais dans la serre pour ranger des plantes. J’ai d’abord entendu un coup de feu puis un autre et encore un autre. Maintenant, je le sais, la première balle a ricoché sur la baie en double vitrage, la deuxième l’a fissurée, la troisième l’a fait exploser. Là, je rangeais des plantes et je me suis retrouvé nez à nez avec eux. L’un a braqué son arme à 50 cm de mon ventre. Ils ont crié “Allah Akhbar, on va vous buter, on veut du fric pour nos frères musulmans partis au djihad”, ils ont aussi parlé de Charlie. Quand ils ont parlé de fric et de la caisse qu’ils voulaient, je me suis dit vulgairement que j’allais sauver ma peau parce que j’avais repensé aux événements de janvier. Je me suis obligé à rester froid et je suis entré en discussion avec eux. Je les ai pris au mot et je suis allé retrouver le directeur du magasin, on est allé dans le bureau où est le coffre, un autre salarié était là aussi. L’un s’excitait, un autre braquait l’arme, j’ai demandé au directeur d’ouvrir le coffre ».

Au final, les trois braqueurs sont repartis, arme braquée sur les victimes, après avoir raflé la caisse contenant argent en espèces et chèques, et se trouvant dans le coffre-fort ; soit quelque 12000 à 15 000 € représentant une recette de trois jours que le directeur du magasin avait emportée la veille et rapportée ce samedi matin pour la mettre à l’abri dans le coffre avant un dépôt à la banque."

Partager cet article

4 commentaires

  1. C’est ce qu’on appelle de la “petite délinquance”, ou “avoir fait des bêtises quand on était jeune”.

  2. Ces employés ont fait le bon choix. S’ils avaient résisté, ils auraient pu être tués ou auraient risqué de blesser ou tuer leurs agresseurs. Ce qui les auraient envoyés en prison dans cette “république” où seules les victimes ont des droits ! Si ces terroristes étaient capturés par la police, ils seraient probablement laissés en liberté jusqu’à leur procès et condamnés à des peines légères de moins de 3 ans ferme. Hélas, la justice en France n’existe plus !

  3. OUF!!Les trois braqueurs n’ont pas été blessés,les employés du magasin ont eu la bonne idée de ne rien tenter pour se défendre.Ils ne risquent donc pas ,comme ce dangereux vieillard de 80 ans qui,près de Béziers,a blessé d’une carabine à plombs un des trois “jeunes”rentrés “par inadvertance” chez lui, d’être condamnés à 2ans de prison ferme et plus de 6000euros de provision pour préjudice à verser au pauvre visiteur criblé.

  4. Même philosophie que les socialistes (ou les libéraux d’ailleurs). Tout ce qui est à toi est à moi, pour le reste je le garde pour moi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services