Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Algérie : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux »

Algérie : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux »

De Bernard Lugan :

Cette phrase d’Etienne de la Boétie résume la relation franco-algérienne. A chaque fois qu’il est en difficulté, le « Système » algérien sort en effet le joker-martingale de l’accusation de la France, sachant qu’il sera immédiatement relayé par les héritiers des « porteurs de valises », ethno-masochistes buvant goulûment  au calice de la repentance et de la contrition.

Le 15 juillet dernier, montrant en cela qu’il n’est pas encore mentalement décolonisé, Mohand Ouamar Bennelhadj, membre essentiel du « Système » algérien puisqu’il est le secrétaire général par intérim de l’ « Organisation nationale des moudjahidines », les « anciens combattants », a ainsi appelé le parlement algérien à voter une loi criminalisant la colonisation française. Il a en outre demandé que cette loi ouvre la voie à des « compensations », osant écrire que les Français ont « génocidé » les Algériens et que, après avoir pillé le pays, ils « n’ont laissé ici que des broutilles, des choses sans valeur».

Ces accusations ne relèvent pas de l’anecdote. Ce n’est pas de sa propre initiative que ce pâle apparatchik dont l’association constitue le pivot du « Système » et dévore 6% du budget de l’Etat -plus que ceux des ministères de l’Agriculture (5%) et de la Justice (2%)-, a lancé ces accusations gravissimes. Depuis deux ou trois semaines, acculé par la rue, le général Gaïd Salah a en effet ordonné qu’une offensive anti-française destinée à tenter de faire dévier la contestation populaire soit lancée. Face à cette véritable déclaration de guerre, le président Macron garde un étourdissant silence…

Alors, puisque, comme ils en ont hélas l’habitude, les « lapins de coursive » qui dirigent la France se tairont, il est donc nécessaire que les « réseaux sociaux » s’emparent de  l’affaire, à la fois pour exiger une réponse officielle des autorités françaises, et pour « remettre les pendules à l’heure ».

En 1962, la France a légué à l’Algérie un héritage exceptionnel et non des « Broutilles » et des  « choses sans valeur », à savoir 54 000 kilomètres de routes et pistes (80 000 avec les pistes sahariennes), 31 routes nationales dont près de 9000 kilomètres étaient goudronnés, 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, 23 ports aménagés (dont 10 accessibles aux grands cargos et dont 5 qui pouvaient être desservis par des paquebots),  34 phares maritimes, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels, 31 centrales hydroélectriques ou thermiques, une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités avec 800 000 enfants scolarisés dans 17 000 classes (soit autant d’instituteurs, dont deux-tiers de Français), un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants. Sans parler d’une agriculture florissante laissée en jachère après l’indépendance, à telle enseigne qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer du concentré de tomates, des pois chiches et de la semoule pour le couscous…

Tout ce que la France légua à l’Algérie avait été construit à partir du néant, dans un pays qui n’avait jamais existé et dont même son nom lui fut donné par la France. Tout avait été payé par les impôts des Français. Daniel Lefeuvre a montré qu’en 1959, toutes dépenses confondues, l’Algérie engloutissait 20% du budget de l’Etat français, soit davantage que les budgets additionnés de l’Education nationale, des Travaux publics, des Transports, de la Reconstruction et du Logement, de l’Industrie et du Commerce !

Tous les arguments permettant de réfuter la fausse histoire de l’Algérie écrite par les profiteurs du « Système » se retrouvent dans mon livre Algérie, l’histoire à l’endroit.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Bernard Lugan est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, aussi bien pour ses qualités académiques que pour ses qualités humaines. C’est un homme d’honneur.

  2. Walter Williams, Africain-Américain et professeur d’économie à l’université George Mason de Virginie (États-Unis) :

    « Peut-être que votre professeur d’économie vous a enseigné que la pauvreté du Tiers-Monde est l’héritage de la colonisation. Quel non-sens ! Le Canada a été une colonie, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou Hong-Kong.
    En fait le pays le plus riche du monde, les États-Unis, fut jadis une colonie. Par contraste, l’Éthiopie, le Liberia, le Tibet, le Sikkim, le Népal et le Bhoutan ne furent jamais colonisés et pourtant ils abritent les populations les plus pauvres du monde… »

    Mortifiant sujet de réflexion…

  3. Analyse d’un Chirurgien, officier supérieur, prisonnier à DBP (DIEN BIEN PHU)
    Entre les Asiatiques et les Africains du nord, c’est le jour et la nuit…
    Il serait temps qu’on cesse de nous bassiner avec le prétendu racisme des Français, il serait temps qu’on cesse de nous culpabiliser avec notre passé colonial et notre histoire de France, qui seraient soi-disant responsables de l’échec de l’intégration et des rancœurs accumulées chez les jeunes immigrés…
    Qu’on arrête aussi de nous bassiner avec les plaies de la guerre d’Algérie, que les Algériens refusent de refermer et utilisent continuellement depuis 55 ans pour s’exonérer du naufrage de leur indépendance..
    Ce contentieux va t-il durer davantage que la guerre de Cent Ans ?…
    Jamais un Allemand ne nous reprocherait les siècles de guerre avec l’Allemagne.
    Jamais un Vietnamien ne nous reprocherait la guerre d’Indochine.
    Pourtant, les Vietnamiens ont connu à la fois la colonisation et la guerre contre la puissance coloniale. Mais on n’a jamais entendu un Asiatique traiter un Français de sale blanc ou de face de craie.
    Allemands et Vietnamiens regardent le futur et ne pleurent pas sur leur passé en culpabilisant la France !
    Si les Algériens ont dilapidé l’héritage colonial, qui faisait de l’Algérie le pays le plus moderne du continent africain avec l’Afrique du Sud, ce n’est certainement pas notre faute.
    C’est la faute des incapables du FLN, au pouvoir depuis 55 ans et totalement corrompus.
    La rente pétrolière et gazière a été largement détournée au détriment du peuple.
    Par haine de la France, ils ont fait le choix de se rapprocher de l’Union Soviétique au lendemain de l’indépendance. Un choix économique et politique démentiel qui a ruiné le pays en quelques années.
    En 132 ans de présence, la France a créé l’Algérie et a sorti cette région du Moyen-âge pour la transporter vers le monde moderne. C’est cela la vérité.
    Alors que depuis les conquêtes arabes du 7ème siècle, suivies de la domination turque, les envahisseurs musulmans avaient fait du Maghreb un champ de ruines.
    Pourquoi Noirs et Arabes ne s’intègrent pas alors que le modèle d’assimilation républicain a fait merveille avec des générations d’Européens et plus récemment avec les Asiatiques ?
    Tout simplement parce qu’ils ne veulent pas s’intégrer et sont élevés dans la haine de la France pour beaucoup d’entre eux.
    Car l’effort de la République en faveur des immigrés est colossal. Jamais les immigrés n’ont bénéficié d’autant de moyens matériels, financiers et humains que depuis 30 ans.
    Mais quand on regarde les résultats, entre ceux qui font l’effort de s’intégrer et ceux qui haïssent la France, le constat est accablant !!!…
    A des années lumières du discours des associations pro-immigrées et des procureurs qui font chaque jour le procès de la France.
    Il est temps de regarder la réalité en face :
    Selon la seule étude disponible sur le sujet, publiée par l’Insee et l’Ined :
    – 27% des descendants de parents asiatiques occupent aujourd’hui un poste de cadre contre 14% en moyenne pour les Français, toutes origines confondues.
    – 9% pour les fils de Maghrébins.
    – 5% pour ceux d’Afrique subsaharienne.
    “48% des Français d’origine asiatique décrochent un diplôme du supérieur, contre 33% en moyenne en France. Enfin une autre statistique remarquable de l’étude: 27% des enfants d’immigrés chinois sont cadres, contre 14% en moyenne pour les Français”
    “Cette réussite des Asiatiques en France est particulièrement frappante pour la deuxième génération des 50 000 Indochinois arrivés dans les années 1950, au moment de l’indépendance, et des 250 000 «boat people» vietnamiens qui ont fui leurs pays dans les années 1970”..
    Ces chiffres me rappellent l’arrivée d’un groupe de boat people vietnamiens fuyant le régime communiste en 1979. Débarquant à Roissy, leur responsable s’était exprimé avec émotion devant les caméras :
    “Jamais nous n’aurons de mots assez forts pour remercier la France de nous accueillir. Mais que les Français se rassurent, nous allons travailler dur et nous ne serons pas à leur charge très longtemps.”
    6 mois plus tard, ces Asiatiques démunis de tout, parlaient français et leurs enfants caracolaient en tête des classements scolaires ! Comment ne pas être admiratif devant une telle volonté de réussir ? Quel exemple pour les jeunes !!!…
    Un discours magnifique de sincérité et de reconnaissance envers la France.
    Comme on aimerait entendre le même dans les banlieues et dans les paroles des rappeurs, qui ne savent que distiller la haine de la France qui les accueille !!
    C’est pour cela que le discours de victimisation qu’on entend à longueur de journée de la part des lobbies immigrationnistes n’est qu’un monumental mensonge.
    Les immigrés asiatiques ne nous ont jamais bassinés avec leur religion.
    On n’a jamais vu un bouddhiste partir à l’étranger combattre contre la France qui l’a accueilli à bras ouverts.
    On n’a jamais vu des bouddhistes bloquer les rues pour prier, au prétexte que les temples sont insuffisants.
    On n’a jamais vu les élèves asiatiques contester l’enseignement de l’école républicaine, au prétexte que cet enseignement déplaît à Bouddha.
    On n’a jamais vu d’émeutes dans les quartiers asiatiques, de rodéos et de voitures brûlées par centaines au moindre incident.
    On n’a jamais vu des Asiatiques agresser des enseignants, des médecins des urgences ou des pompiers.
    On n’a jamais vu les Asiatiques tenter de brûler vifs des policiers dans leur voiture.
    Et il n’y a pas 5000 armes de guerre et de poing qui dorment dans les caves des quartiers asiatiques.
    Sans parler des violences quotidiennes, des viols en tournante, des menaces, des dégradations d’immeubles et des trafics en tout genre qui ont transformé nos banlieues en bande de Gaza.
    Pour en revenir au succès des Asiatiques, il ne tient pas du miracle mais de la mentalité de cette minorité.
    C’est la sagesse de Confucius qui encourage le travail et l’effort.

  4. les algériens , comme tous les maghrébins ignorent tout de leur passé . D’abord les pays du Maghreb n’existaient pas avant 1830 . Le Maghreb était un agglomérat des tribus qui s’affrontaient parfois, et encouragés par la présence ottomane s’adonnaient largement à la piraterie, aux razzias, et s’adonnait à la pratique développée de l’esclavage, tant pour la traite des populations chrétiennes du nord de la méditerranée que pour la traite des noirs. Mais pour ne pas les stigmatiser, (dixit Ch Taubira), il ne faut pas le leur rappeler. Le débarquement de 1830 mis fin à la piraterie et libéré les derniers esclaves . E Macron a salit la France lors de sa visite en Algérie, déclarant que nous y avions commis un génocide (2000000 d’habitants en 1830, 9000000 en 1962)

  5. @DUPORT : je ne dirai qu’un mot pour la brillante analyse de cet Officier Supérieur passé par DBP : BRAVO !
    Il est dommage que son article ne soit pas plus diffusé. Elle gagne à être connue de tous ceux qui sont à la recherche de la Vérité.
    Quant au Professeur Lugan, c’est certainement le plus grand Africaniste français actuel. Il a même été juge au TPI pour le Rwanda. Étant intrinsèquement honnête, il se contente de rapporter des faits incontestables et vérifiables.

  6. @duport,
    Je crois que vous avez tout dit et bien dit.

  7. La première erreur de la France vis à vis de l’Algérie, ce n’est pas de l’avoir quitté, c’est d’y être allé… Comme le montre Lugan, et avant lui jacques Marseille, ce fardeau nous a toujours coûté plus cher qu’il nous a rapporté… Et comme pour la traite négrière, ce n’est pas au paysan Vendéen ou du Cantal que tout cela a bénéficié (par contre, eux ont raqué par leurs impôts…) ; les exploiteurs existent bel et bien, mais sont à chercher ailleurs, et c’est toujours la même histoire : nationalisation des coûts et des pertes, privatisation des profits…
    Les empires coloniaux quelle que soient leur forme sont des fardeaux pour les métropoles ; même la Russie va mieux en tant que puissance continentale depuis qu’elle s’est débarrassé de ses périphéries turbulentes et parasitaires, selon Xavier Moreau…
    Le temps des impérialismes est révolu, et d’ailleurs, même l’Amérique de Trump semble l’avoir compris…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services