Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Alain Escada se réjouit du succès de la Manif pour tous

Alain Escada, président de l'Institut Civitas, est interrogé par Nouvelles de France sur la mobilisation de dimanche. Extraits :

E"Nous sommes très satisfaits par le franc succès qu’a rencontré notre
marche parisienne. Près de 20 000 personnes ont répondu à notre appel,
en particulier bon nombre d’élus que nous remercions vivement pour leur
précieux soutien. Nous avons grandement élargi notre audience. Jamais
notre institut n’avait jusque là réuni autant de monde ! La lame de fond
est lancée. Je suis persuadé que dans les quelques semaines et mois qui
viennent, nous allons pouvoir porter un coup définitif à ce projet de
loi. Le besoin frénétique qu’a la presse de gauche de masquer la réalité
des manifestations par une véritable esbroufe médiatique laisse bien
penser que les milieux favorables au mariage homosexuel sont de moins en
moins sûrs d’eux
… C’est le moment de passer à une véritable offensive
constructive et argumentée. Nous ne nous laisserons certainement pas
impressionner par ceux qui veulent nous caricaturer et nous calomnier. […]

Après avoir dénoncé la manipulation de Caroline Fourest et de quelques députés, Alain Escada se réjouit du succès de la manifestation du 17 :

"Nous sommes très heureux qu’un grand nombre de Français se soient
réunis dans les rues de France le 17 contre le projet de mariage
homosexuel car nous pensons qu’ils se sont retrouvés dans l’unique but
d’abolir le projet de loi.
Nous ne pensons absolument pas qu’ils
partagent les idées de Madame Barjot qui dit vouloir améliorer le PaCS
ou qui fait l’éloge de la vie de couple homosexuel, dans le but de
présenter une image acceptable au microcosme médiatique. A cet égard,
cette dernière représentait très mal les marcheurs qui la suivaient,
lesquels pour beaucoup, ont participé à la manifestation contre le PaCS
du 31 janvier 1999. Bien peu ont d’ailleurs répondu aux exigences
vestimentaires qu’elle voulait imposer pour qu’ils ne soient pas ce
qu’ils sont. L’essentiel est qu’il y ait du monde pour barrer la route
au projet du gouvernement, lequel va devoir instamment réfléchir.
Avec
200 000 manifestants en un premier week-end, il y a une forte chance que
nous retrouvions dans les mois prochains le précédent de l’école libre.
Si chaque personne amène avec elle cinq nouveaux participants, le
million de 1984 sera un coup de tonnerre dans le ciel politique. Mais
même 500 000 personnes sonneraient inévitablement le glas de ce projet
qui commence sérieusement à ennuyer le président de la République. […]

Partager cet article

18 commentaires

  1. Bravo et merci à lui, enfin une bonne décision de sa part.

  2. Sauf que l’école a perdu sur le fond car les objectifs étaient plus que flous, ce qui a permis aux gauchos alliés de la politique et de la cléricature de l’époque, de s’engouffrer ds la brèche et d’arriver au résultat que nous connaissons ….
    Pour la question des homos, c’est à une vraie rupture de Société que l’on assiste car ils se foutent pas mal de se “marier”.
    Les quelques centaines d’anars français qui militent pour çà et qui tiennent les politiques par les parti(e)s veulent détruire le mariage, seule véritable signe de l’alliance de l’homme et de la femme sous toutes les latitudes et depuis la nuit des temps …..
    L’objectif, ici, est clair et concerne toute personne “normale” : c’est à ce titre qu’on peut espérer une grosse manif en Janvier : si on est moins de 300000, çà passera ….si on est 500000 ou plus, ils auront la trouille de se couper définitivement…. un bras!

  3. M. Escada a bien raison de souligner la manipulation de la presse de gauche. A nous de ne pas entrer dans ce jeu qui voudrait nous diviser (pour mieux régner !). Beaucoup ont manifesté indifféremment le samedi ou le dimanche. J’ai manifesté le samedi et ne veux, absolument pas 1) une amélioration du Pacs, 2) soutenir le choix de vie homosexuel, 3) faire semblant d’être branchée !

  4. Il y a des scènes comiques comme, par exemple, cette effeuilleuse qui se tire la joue à tire larigot pour montrer qui lui manque une dent… sans aucune trace de coup !

  5. c est bien dommage que la majorite des gens ait prefere la manif du samedi politiquement correcte derriere la barjot de service et mr Escade a raison seul le nombre fera plier le pouvoir

  6. “Bravo et merci à lui, enfin une bonne décision de sa part.”
    Le “enfin” n’est il pas de trop ? C’est sur ce petit genre de mot, lourd de sous entendus qu’on blesse et qu’on entretient les tensions .
    Si nous voulons faire reculer le gouvernement et rester unis il faudra de la délicatesse mutuelle qui n’est qu’une des fleurs de la Charité.
    Respecter l’autre, et le laisser libre de suivre sa conscience et de faire ses choix sans le condamner.
    Bien des problèmes religieux et politiques seraient résolus s’il y avait ce respect et cet appaisement mutuel . Ici nous devrions nous mettre d’accord sur les fondamentaux et ne pas chercher à savoir qui fréquente tel ou tel lieu de culte (car c’est malheureusement le cas) … celà est du domaine de la conscience de chacun!

  7. Alain Escada a une position sereine et mesurée en reconnaissant le succès de la manifestation du 17. Je le rejoins tout à fait dans son analyse du cas “Barjot” : je ne comprends pas pourquoi cette femme qui ne représente qu’elle a été propulsée à la tête médiatique du mouvement, surtout qu’elle ne partage pas nos valeurs.

  8. Merci Monsieur Escada. J’aurais aimé manifester aussi Dimanche. Je ne l’ai fait que samedi, contre la dénaturation du mariage et non pour Madame Barjot.
    Que le 13 janvier nous rassemble tous contre la dénaturation du mariage, quelles qu’en soient les motivations de chacun.

  9. C’est le retrait, pur et simple du projet,qu’il faut!
    Personnellement,bien que soyant plus proche de la manifestation du 18,j’ai participé aussi à celle du 17 et 23 octobre.
    Union pour le RETRAIT,pas pour un pacs amélioré!

  10. Pour la manifestation contre le PACS, chacun à la fin de la manifestation, devait passer sous des portiques pour être décomptés.Un comptage rigoureux doit être opposé à celui de la police aux ordres ! Des photographes doivent se poster en haut des immeubles aux points stratégiques pour donner une idée exacte de la foule et on doit contester rationnellement les faux chiffres ( 700 000 ou 800 000 marcheurs, d’après eux !) avancés après les “gay pride”.Enfin et surtout, un service d’ordre impeccable, le soutien de tous nos blogs, l’acceptation de toutes nos diversités, une sonorisation adéquate, le concours de nombreux jeunes pour annoncer la marche par affiches (et pas que dans les beaux quartiers !) et toutes autres méthodes bien connues de nos adversaires à l’exception des provocations ou démonstrations grossières, m o n t r o n s l a F r a n c e, montrons nous dignes de la France !

  11. Bonjour,
    Je me permet de réagir, car je ne comprends pas la facon de présenter la manifestation de Samedi. Je faisais parti de la manifestation et je suis tres reconnaissant a madame barjot de son implication dans ce projet. Il est important de montrer que ce ne sont pas seulement les “catho de droite réac” qui s’oppose a ce projet mais bien une frange plus importante qui ne se réduit pas a cette sous catégorie. L’enjeu ici dépasse bien le cadre religieux.
    Pour finir je dirai que les personnes qui ont choisi de manifester avec Mr Derville et Mme Barjot, n’ont pas choisi de manifester au coté de monsieur Escada.

  12. F.Barjot fait un excellent boulot. Comment ne pas voir que le succès quantitatif inattendu du 17 est lié à son implication dans le montage de l’opération. Il fallait réussir deux objectifs : le nombre et l’image médiatique. Les deux enjeux ont été remarquablement gérés – le résultat en est seul juge.
    On ne demande à personne d’aimer le général, ni sa manière de le combat. Mais il serait injuste de dénier le mérite d’une victoire remarquable dans cette bataille clé.
    Il faudra faire encore mieux pour la bataille décisive en janvier.

  13. Par pitié occupez-vs de C Taubira et laissez donc F Barjot ratisser de son côté. Ce n’est pas en rabachant que le mariage est sacré que nous mobiliserons. La question, c’est le droit des enfants à avoir une mère et un père. Le reste relève d’un combat de bien plus longue haleine. Ne tirez pas contre votre camp !

  14. Des “fols en christ” il y en a toujours eu dans l’église. Frigide barbotte en fait partie avec les cotes attachants ( son amour de l’église et du pape, son énergie, son culot…) et les cotes énervants ( déclarations contestables, approximations, choix stratégiques de couleurs…). Mais c’est elle qui a organisé et fédéré 500 000 npersonnes qui ne manifestaent pas pour elle, mais pour une cause qui nous réunit.
    Une chose est sûre : lorsqu’ils s’adressent des phrases venimeuses f Barjot et de a escada réjouissent nos adversaires… Et notre Adversaire.
    Il est de notre devoir de les réconcilier, tout en leur laissant leurs approches différentes…. Mais unis.

  15. Ca m’agace cette façon de dénigrer Frigide et ses demandes pour rajeunir notre allure….J’étais aussi à la manif du 18 et je vous assure que le “dress code” y était bien : longue jupe triste pour la plupart des femmes (sauf que là, c’était même pas la peine de le demander !)

  16. Très bon résumé de Monsieur ESCADA. @amie5978 non seulement Frigide a été la première à casser du sucre sur Civitas et vous mentez, j’étais à la manif du 18 et la plupart des femmes n’étaient en longue jupe triste. Il y a avait de tout, comme à la manif de la veille !

  17. a lire certains des commentaires, on comprend que la trouille de passer pour un catho reac de droite (sic !)paralyse la réflexion sur le fond et conduit à dire du bien de frigide barjot, sorte d’alibi progressiste dont l’influence est effectivement desastreuse.

  18. J’étais aux manif des 17 et 18. La plupart des gens avait une tenue confortable et chaude. Le 17, le code vestimentaire demandé par Mme Barjot n’a été pas vraiment suivi car beaucoup le trouvaient ridicule (moi la première). Le 18, les “longues jupes tristes” je n’en ai pas vu beaucoup (et pourtant, comme je faisais des photos, j’ai remonté toute la colonne). Alors laissons ce genre de gamineries de côté.
    Mme Barjot connaît le monde médiatique, donc utilisons ses compétences et ses relations, les slogans de Civitas étaient nettement plus intelligents et percutants, utilisons les …
    A Delabord … les gens du samedi n’étaient pas forcément au courant de la manifestation du 18. J’en ai informé un certain nombre tout en marchant et beaucoup ont décidé d’aller aux deux car ils estimaient l’enjeu plus important que la couleur des chapelles (à part 2 bourges qui m’ont scotchée tellement la haine se lisait sur leur visage, je n’ai eu que des sourires et des approbations).
    Le 13 janvier il faudra concilier unité, neutralité et convictions (M. Bongibault ne s’est pas caché d’être homosexuel et a défilé à ce titre – pourquoi les catholiques devraient ils se cacher ? De voir des prêtres bien remonter leur col ou leur écharpe pour cacher leur col romain m’a fait mal). Unité des banderoles et des slogans – liberté de tenue (ou alors avec juste une écharpe blanche au bras par exemple) – sono à des niveaux raisonnables. Le silence c’est bien et beaucoup plus impressionnant que des beuglements continuels dans un micro (j’ai justement bien apprécié et je n’étais pas la seule, les plages de silence dans chaque manif, qui permettait de discuter avec son voisin) – SO mieux préparé et formé.
    Et permettre à ceux qui ont envie de marcher ET de prier, de pouvoir le faire sans être traités comme des pestiférés (souvenir de la marche pour la vie de cette année, hélas).
    Et SURTOUT demander expressément en début de manifestation que les gens ne répondent pas aux journalistes et laisser cela aux organisateurs. Les journaleux ont l’art de trouver et présenter le coincé de service qu’on trouvera toujours dans des manifestations.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]