Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Médias : Désinformation

Al-Kanz : la désinformation version taqiya

Lu dans Minute :

"Parmi les invités, triés sur le volet, du ministre de l’Intérieur pour assister à sa journée de dialogue sur l’islam, qui s’est tenue le 15 juin (voir Minute de la semaine dernière), se trouvait Fateh Kimouche, le fondateur d’Al-Kanz, un site communautaire musulman très couru et très à cheval sur les principes du Coran. Même « Libération » s’était étonné que le blogueur, connu « pour ses positions religieuses ultrarigoristes », ait été convié. Le ministère de l’Intérieur avait confirmé.

Or vendredi dernier, Al-Kanz, qui dispose d’un compte Twitter lui aussi très suivi, s’est fait remarquer par un tweet plutôt décalé par rapport à ce que les Français suivaient sur les chaînes d’information en continu. Alors qu’on apprenait que Yassin Salhi avait décapité sa victime et entouré la tête coupée d’un cérémonial de draps affichant sa croyance en Allah, Al Kanz a écrit : « Je découvre que la victime décapitée est le patron du suspect. La piste du différend patron/salarié ne sera pas étudiée. » Deux jours plus tard, bien qu’il ait été annoncé que Salhi avait pris une photo de sa victime et l’avait envoyée vers un correspondant en Syrie, Al Kanz persistait dans la thèse du différend salarial. Cazeneuve sait vraiment choisir ses invités…"

Partager cet article

9 commentaires

  1. De toutes façons, même s’il s’avérait qu’il s’agissait d’un différend salarial (qui ne pouvait d’ailleurs être d’une grande gravité, vu les multiples témoignages de l’entourage), chez nous, on n’a jamais réglé ces problèmes par la décapitation sauvage du patron !
    Cela n’enlève donc rien, bien au contraire, à la barbarie de l’islam qui pousserait alors ses adeptes, au-delà des actions terroristes, à commettre des crimes atroces pour la moindre broutille relationnelle.
    Cette pseudo-excuse que les mahométans solidaires de ce crime voudraient accorder à leur coreligionnaire assassin renforce encore l’idée que l’islam est vraiment une “religion” d’horreur, infernale au sens propre !

  2. Mais cette version de “différend salarial” devient de plus en plus la version officielle, et tout le reste qui est criant (mise en scène macabre, référence explicite au coran, parcours personnels, contact multiples) devient secondaire par cette manipulation dont on se demande à la lumière de cette information si elle n’a pas été soufflée au criminel.
    Enfin, comme d’habitude, toute notre nomemklatura se moque de la victime et de la famille dont il n’est quasiment pas fait état, par contre on déroule le tapis rouge pour les barbus et on relance plus que jamais le Grand Remplacement à coup de mosquées.

  3. Cazeneuve et Valls…Sarkozy, Villepin…n’ont d’autres choix que de gesticuler…ils sont tous des grands amis du QATAR et combattent pour le compte de l’Arabie Saoudite…

  4. Il y a des collaborateurs partout pour jouer l’Islam contre les Chrétiens… Même chez les Eveques !
    Une bonne occasion de signer et de faire circuler la Pétition « Avenir de la culture » :
    http://petit.io/petition/avenir-de-la-culture/non-au-mouvement-antichretien-qui-s-attaque-a-nos-eglisses
    http://url.snd35.ch/visu-8F2E8399-2FF3-4859-A7B7-F8864A0F8798-544600586-682006-30062015.html
    « Car après le choc initial, les catholiques français ont été ensuite poignardés dans le dos par Mgr Dubost, évêque d’Evry.
    Dans une interview au « Figaro » (15/6/2015) il a soutenu la proposition de M. Boubakeur avec ces mots d’anthologie : « Je préfère que les églises deviennent des mosquées plutôt que des restaurants ».
    Ainsi, je me permets de solliciter votre action :
    — Signez aujourd’hui même votre « Correction fraternelle à l’évêque d’Evry : Nos églises pour les musulmans ? Les Français disent massivement non ! ». »

  5. “Cazeneuve sait vraiment choisir ses invités…””.
    D’où son surnom de Cazevide

  6. Il est vrai que la France est un Pays de tradition anarcho-syndicaliste s’incarnant dans des syndicats tels que la CGT ou SUD. Toutefois, même dans des conflits du travail radicaux on ira au grand maximum jusqu’à séquestrer le patron, et non jusqu’à le décapiter. Même le gouvernement de gauche au pouvoir aura du mal à accréditer la thèse du conflit du travail et non de l’attentat islamiste.

  7. Cela va peut-être dans le sens de plus de liberté syndicale, comme dirait l’inénarrable Bernard Thibault ?

  8. Aujourd’hui justement la CGT défilait “pour les immigrés” devant l’église ND de Lorette qui était fermée. Au moins son clergé est au courant des profanations diverses et variées subies dans de nombreuses églises et a pris les mesures adéquates.
    Ils réussissent donc à nous faire fermer nos églises.

  9. Il suffit de rappeler à Fateh Kimouche que jamais de mémoire d’homme dans les pays civilisés on n’a vu un différend patron/salarié se solder par la décapitation de l’un des deux.
    On parle ici de mœurs de barbares pratiqués par des populations indigènes non civilisées.
    Et ceux qui parlent d’un différend patron/salarié en laissant sous entendre que cela serait normal ont leur place dans des cages de zoos et nulle part ailleurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique