Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Aimez-vous les taxes ? Car en voilà une autre

Une éventuelle taxe destinée à financer la télévision publique pourrait coûter jusqu’à 400 millions d’euros par an aux opérateurs télécoms et serait répercutée sur la facture des usagers. La commission Copé, chargée de faire des propositions sur le financement de France Télévisions après l’arrêt de la publicité, préconise d’instaurer une taxe de 0,5% sur le chiffre d’affaires global des opérateurs de télécommunications, visant à dégager quelque 210 millions d’euros par an.

La commission Copé doit rendre son rapport le 25 juin.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Une nouvelle taxe!
    Faut lui copé la tête!

  2. à ce rythme c’est facile la politique !
    Un problème ? Ne cherchons pas de solution, c’est trop dur pour nous Enarques : faisons une taxe pardi ! c’est la France d’en bas qui va payer.

  3. Et pourquoi pas baisser les salaires démesurés de certains animateurs TV.
    Et les droits de retransmissions achetés à prix d’or ???

  4. Une bonne solution : revenir au budget de l’ORTF des années 70 avec de bonnes émissions (cinq colonnes à la une, la caméra explore le temps…), des films et feuilletons de qualité (les rois maudits, au plaisir de Dieu…). Les progrès techniques permettent des gains de productivité substantiels, alors pourquoi cette inflation des coûts ?
    La télévision publique est devenue un fromage pour beaucoup, les salaires des histrions sont hypertrophiés, les producteurs ont une rente de situation, et sans parler des femmes ou maitresses des hommes du pouvoir !
    Supprimer la publicité sur les chaînes publiques, c’est autant pour les copains du pouvoir (fausse droite et vraie gauche réunies pour les affaires) ; les Lagardère, Bouygues, Bolloré…etc. se lèchent les babines de convoitise.
    C’est aussi une idée géniale de faire payer tout le monde (« taxes sur les opérateurs de téléphonie ou l’électronique grand public. ») la désinformation et le lavage de cerveau opéré par les chaînes de TV, ainsi, même ceux qui ont banni la télévision financeront la désinformation et l’abêtissement des masses.

  5. Encore un projet débile. Car enfin la télé est nulle et la réclame assurait en partie son financement. Il suffisait d’augmenter le temps de publicité pour avoir des rentrées financières supérieures et supprimer la taxe audio. A l’inverse on va taxer des gens qui ne regardent pas la télé et mettre un impôt sur le téléphone et surtout sur internet. La liberté d’information dérange nos “démocrates”
    Tout le problème est là. @ Briscard, vous avez
    raison.

  6. Débile à tous points de vue.
    1. dépenses publiques à 55% du PIB > tant qu’on ne sera pas redescendu en-dessous de 30%, toute nouvelle proposition de taxe est à rejeter a priori.
    2. l’Etat n’a rien à faire dans la télévision. Son rôle consiste à assurer les protections fondamentales des biens et des personnes, point barre > privatisation de toutes les chaînes publiques. Plus de problème de financement.
    3. l’Etat décourage l’activité économique. Le principe selon lequel il faut taxer les secteurs porteurs est totalement anti-économique. Comment inciter qui que ce soit à entreprendre et à investir en France dans ces conditions ? C’est la même idéologie qui pousse certains à vouloir taxer les soi-disant (encore un slogan du terrorisme intellectuel) “super profits” de Total.
    Faisons tout ce qui nous est possible pour lutter contre le poids croissant de la sphère publique dans nos vies.

  7. @ pione
    100% d’accord. Où l’état passe, l’économie et
    la liberté trépassent.

  8. Pas d’affolement, l’UE interdira à la France de mettre en oeuvre ce projet… Vive l’UE!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services