Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Ah, si les foetus étaient des animaux…

ils seraient certainement l’objet de toutes les attentions !

MJ

Partager cet article

4 commentaires

  1. Encore une fois nous est donné la possibilité de sondé l’infini!
    Quel dommage!
    Jusqu’à présent, les suisses passaient pour des êtres intelligents!
    En fin, plus que la moyenne européenne.
    D’ailleurs ils n’avaient pas voulu entrer dans l’UE et accepter les seuros!
    Ils sont manifestement atteint de con….e pardon de bêtise humaine.
    Il vont sans doute entrer dans l’UE dans peu de temps !

  2. “Plutôt en Enfer avec toi, qu’au Ciel sans toi”(sic)Epitaphe relevée sur la “tombe” d’un toutou au Cimetière des chiens d’Asnières.
    “Enlevez le prêtre de la paroisse et… ils adoreront les bêtes” (Saint Curé d’Ars).

  3. Pourquoi vous servez-vous des aberrations des uns pour les opposer aux aberrations des autres ?
    Ouvrez les yeux du coeur,et vous remarquerez que la création est massacrée dans sa totalité,et que les animaux sauvages et domestiques, sont des objets pour le plus grand nombre.
    Entre l’épitaphe délirante, dont l’animal n’est pas coupable, (il est lui dans l’ordre naturel posé par Dieu) et les trafics d’animaux rares, le braconnage de tous les animaux sauvages dans le monde pour de l’argent,trafic qui vient après celui de la drogue et des armes, les élevages sordides et abjects, les conditions horribles des abattoirs, les abandons de chats et de chiens dus aux départs en vacances, j’en passe et des pires, il ya un abîme.
    En Suisse, on tue des chats volés en France pour se servir de leurs peaux, ce qui prouve qu’on se moque de la dignité de l’animal.
    Les associations de défense des animaux font un travail admirable, inspiré par l’Esprit-Saint, pour sauver toutes les formes de Vie, créées par Dieu. Celà ne s’oppose pas à l’Evangile.
    je vous renvoie au Père Alexandre Men, prêtre russe orthodoxe, qui a dit ” la Nature, c’est le cinquième évangile”

  4. A Annie Milelli :
    Il semble qu’il serait urgent que vous lisiez l’excellent ouvrage de Patrice de Plunkett et Jean-Marie Meyer ” Nous sommes tous des animaux mais on n’est pas des betes” aux Presses de la Renaissance

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]