Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Médias : Désinformation

Agression “homophobe” ? C’était encore une intox

De Jacques de Guillebon sur Causeur :

"L’attentif lecteur se rappellera certainement que dans la nuit du 8
avril dernier, un drame se nouait dans le XIXème arrondissement de la
capitale : Wilfried et son camarade Olivier, jeunes hommes aux relations
homosexuelles, qui se tenaient par le bras dans une ruelle  à la sortie
d’une soirée, se faisaient agresser lâchement et sauvagement aux cris
de « Ah ! les pédés ».

Wilfried, à peine remis de ses émotions et sorti de l’hôpital, diffusait
sur tous les réseaux sociaux la photo de sa face tuméfiée, brisée,
ravagée, aussitôt qualifiée par tous les médias de « nouveau visage de
l’homophobie ».

La victime elle-même, quoiqu’elle n’ait aucun souvenir du déroulement de
la scène,
n’hésitait pas à affirmer que cette « agression (disait)
quelque chose de notre société, sur ce qui se passe en France depuis pas
mal de mois autour du mariage pour tous. »

Le mot était lâché, le mal identifié, et la bonne presse se pressait de
lier cette violence au terrible vandalisme qui frappait alors le
quartier parisien du Marais, en l’espèce un collage sauvage du Printemps
français sur l’espace des Blancs-Manteaux qui accueillait le
« Printemps des assoces de l’inter-LGBT ». La France tremblait, le
nazisme était de retour. Frigide Barjot était sur la sellette.

Or, nous sommes en mesure d’affirmer aujourd’hui que la police
judiciaire parisienne, après un long travail d’enquête, a identifié avec
une grande certitude les agresseurs présumés
. Et que de manière
extrêmement étrange, ils ressembleraient plus à des fans de Sexion
d’Assaut qu’à des groupies de Glorious. Les condés n’attendent plus que
l’aval du Préfet de Police de Paris pour procéder à cette arrestation
qui révélera sans nul doute le vrai visage de l’homophobie dans la
France de 2013. Parions que le pouvoir et ses alliés médiatiques crieront alors au
pasdamalgamisme
. Il ne faut pas diviser la France. Il ne faut pas
stigmatiser. Sauf les Versaillais, mais ils l’ont bien cherché."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Grande bonne nouvelle : la PJ sait encore faire des enquêtes qui aboutissent à l’objective réalité des faits, et ose faire fuiter ses résultats à destination de Causeur, media libre et mal luné de la turbulente Elisabeth Levy…
    S’il y a encore des flics libres, tout n’est pas perdu.

  2. Est-ce que la racaille des journaleux sur RMC, France-désinfo, France-Inter, Europe 1 et autres médias homosexualistes français va reconnaître ……. LA VERITE ?

  3. À lui seul le lieu de l’agression (M° Ourcq) était un indice suffisant pour savoir que l’on n’avait probablement pas affaire à des paroissiens de St-Nicolas du Chardonnet ou de St-Pierre du Gros Caillou. Aucun des journalistes (tous parisiens) qui se sont fait l’écho bruyant de cette affaire ne pouvait l’ignorer. Plus troublant encore la bien curieuse “amnésie” de la victime (qui s’est répandu dès le lendemain sur les postes de radio et les antennes de télévision) : son évanouissement et le trauma subi ne sauraient expliquer qu’il ne se souvînt pas des faits qui l’avait précédé. Il s’agit du reste d’une double “amnésie” puisque son compagnon a, selon son récit, également été agressé et lui aussi (bien qu’il n’ait pas dit s’être évanoui) prétendait être incapable de décrire même vaguement ses agresseurs. En bref, le couple avait été victime de “l’homme invisible” et aucun journaliste ne s’étonnait de ce curieux récit (du moment qu’on pouvait impliquer l’ogre moderne, à savoir “l’extrême droite”).

  4. C’était un bobard merdiatique comme d’habitude !
    pas d’agresseurs d’extreme-droite ,sempiternelle bouc émissaire pour tous les bobards gochistes ,mais une vulgaire banalité de noirs agressant des faces de craie ,par racisme anti-blancs ….
    Mais les pédés y ont vu une belle occasion de soutirer une loi taubira alors ils ont sciemment mentis pour faire croire que c’etait de l’homophobie à fourguer d’urgence aux potes journalopes bien complaisants ….
    C’était pareil pour extorquer une loi afin de persécuter au judiciaire quiconque critique les pédés sur quoi que ce soit ,copier-coller sur le judiciaire pseudo-antisémite dès qu’on doute de la propagande shoatique .
    Là encore il n’y avait pas eu d’agression homophobe mais une banale altercation entre pédés qui a été instrumentalisé mensongèrement afin de soutirer une loi anti-homophobie .
    Comme l’antiracisme d’ailleurs , meme combine , on persécute les blancs chaque fois qu’ils critiquent les conséquences désastreuse de l’invasion migratoire !
    C’est comme ca que des prédateurs imposent une dictature : mensonges, propagandes, menaces et violences contre ceux qui protestent quoi que ce soit d’un système pourri !
    en les accusant d’etre fachos/nazis , cette entourloupe aussi sert à empecher toute discussion utile sur quoi que ce soit .
    La combine est bien rodée .Les gens auront à s’acharner pour renverser la vapeurs et faire abolir ces abus iniques organisés et subventionnés pour nous persécuter !!!
    Mais on ne lache rien ! maintenant que nous savons clairement de quoi il s’agit ….

  5. Précisions de Laurent Obertone :
    Chaque année en France 450000 personnes sont victimes de violences physiques (0,7 % des français)
    Homophobie 88 “témoignages” d’agressions homophobes en 2009
    puis 142 en 2010 : explosion de l’homophobie dixit le Figaro
    Ifop 2011 : il y aurait 2 millions d’homosexuels donc 0,0071 % d’entre eux seraient victimes d’agressions
    cf. page 213
    Si les “témoignages” rejoignent ceux de Wilfried et d’Olivier… quelle serait alors la proportion des cas d’homophobie… mais cela je n’en sais rien.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services